Les activités gratuites à faire cet hiver

Robyn Fadden

Nous n’avons pas peur de l’hiver à Montréal : de janvier à mars, les activités gratuites, à l’intérieur comme à l’extérieur, les événements festifs et les occasions culturelles ne manquent pas.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité
Thumbnail

Au royaume du bonhomme hiver

Sur la place des Festivals, du 30 novembre au 28 janvier, faites de la musique en vous installant sur les bascules lumineuses et sonores de l’installation de Luminothérapie. Dans le Vieux-Montréal, ne manquez pas les gigantesques projections de Cité Mémoire. Enfin, toutes les fins de semaine, du 20 janvier au 11 février, jouez dans la neige, patinez, glissez sur une chambre à air ou faites un tour de grande roue, à la familiale Fête des neiges, au parc Jean-Drapeau.

Thumbnail

Nouba urbaine

MONTRÉAL EN LUMIÈRE adoucit le mois de février avec de la bonne chère, de bonnes bouteilles, des cocktails créatifs, des spectacles et des concerts en salle et en plein air. Grande roue, glissade géante, curling illuminé, projections de l’événement ILLUMINART et Nuit blanche sont au programme. Du 24 février au 11 mars, on joue gratos dans une atmosphère cordiale dans le cadre de Montréal joue, le festival des jeux de société et vidéo. À la fin de l’hiver, on ne se découvre pas d’un fil et on coiffe un bonnet vert pour assister au populaire défilé de la Saint-Patrick, qui se mettra en branle dans la rue Sainte-Catherine, le 18 mars.

Thumbnail

Musées et activités culturelles

Montréal rend hommage à Leonard Cohen avec deux superbes murales du grand musicien canadien, rue Crescent, près du Pub Sir Winston Churchill, et boulevard Saint-Laurent, à l’intersection de la rue Napoléon, non loin du célèbre resto Schwartz’s. Au Musée d’art contemporain, où l’entrée est gratuite pour les enfants de moins de 12 ans et à moitié prix le mercredi soir, l’exposition A Crack in Everything / Une brèche en toute chose lui est entièrement consacrée. Au Musée des beaux-arts de Montréal, l’accès aux collections permanentes est gratuit le dernier dimanche du mois et du 26 décembre au 2 janvier, et en tout temps pour les moins de 30 ans. De nombreux musées montréalais ne font pas payer les bambins de moins de 12 ans, dont le Musée Stewart où, jusqu’au 7 janvier, Les pères Noël s’installent au musée (l’entrée n’est que de 5 $ pour les 13 ans et plus), et le Musée McCord, où voir Tohu-Bohu au pays des contes et Illusions, l’art de la magie. À la fin de février, le musée d’histoire et d’archéologie Pointe-à-Callière organise comme chaque année ses Symphonies portuaires, des concerts de plein air mettant en vedette bateaux et locomotives du Vieux-Port. L’entrée de l’expo Barbie, une vaste rétrospective de la célèbre poupée, est aussi gratuite et, les 9 et 10 décembre, au Palais des congrès, les jeunes fans de bédé et d’animation peuvent sans bourse délier participer au Mini ComicCon. À la mi-février, les Rendez-vous du cinéma québécois, dont les projections sont généralement payantes, proposent des conférences et des soirées ouvertes à tous. Enfin, le Mois de l’histoire des Noirs (février) présente également des expos, des conférences et des performances gratuites.

Thumbnail

Un après-midi dans les galeries

Habillez-vous chaudement et choisissez l’un des parcours d’Art public Montréal pour découvrir des œuvres tout en visitant la ville. En février, à l’intérieur, et en sous-sol, voyez Art souterrain, une expo dans le réseau intérieur piétonnier réunissant une centaine d’œuvres contemporaines qui propose aussi des activités. Faites un tour à DHC/ART, dans le Vieux-Montréal. À l’occasion de son 10e anniversaire, la fondation propose une expo collective, L’Offre, et une expo solo de l’artiste renommé Bill Viola, Naissance à rebours. Faites une tournée des galeries d’art en ville, au Belgo, notamment, un édifice de cinq étages au centre-ville qui abrite de nombreuses galeries, dont la Galerie d’art contemporain SBC, la Galerie Donald Browne, le Centre des arts actuels SKOL, la Galerie Dominique Bouffard, Projet Pangée, Les Territoires et Visual Voice. Puis allez faire un tour à la Galerie Leonard et Bina Ellen de l’Université Concordia, à la Fresh Paint et à la Parisian Laundry de Saint-Henri; à l’Arsenal et à la Galerie Divion; à la Galerie MX, à la Galerie Bloom, à la Galerie Matthew Namour, à la Fonderie Darling (donation suggérée) et à L’Affichiste, dans le Vieux-Montréal; à la Galerie Simon Blais, au Centre Clark, à Optica et à Monastiraki, dans le Mile End; au Never Apart; à la Galerie Yves Laroche, au Battat Contemporary et à Eastern Bloc, dans la Petite-Italie et le Mile Ex. Quel que soit le quartier, il y a toujours quelque chose d’intéressant à faire qui ne coûte rien, à Montréal.

Robyn Fadden

Robyn Fadden, blogueuse

Découvrir des groupes de musique, s’émouvoir d’une œuvre d’art, et occuper son énergique bambin sont autant de choses auxquelles se consacre l’auteure et rédactrice montréalaise Robyn Fadden. MUTEK, l’hebdo culturel Hour, ARTINFO et CKUT 90,3 FM sont au nombre des événements qu’elle a couverts.

Facebook / Twitter / Instagram