La relâche à Montréal : découvrir la ville en solo

Tommy Dion

Tommy est fondateur du blogue et guide gourmand Le Cuisinomane, dont la mission est de faire briller le terroir et la gastronomie du Québec. Connaissant la scène gastronomique montréalaise comme nul autre, son professionnalisme et sa rigueur font de lui une référence de bonnes adresses à Montréal. Entre deux restaurants et deux critiques, Tommy crée également du contenu pour des entreprises, toujours dans le monde de la gastronomie.

Même si la semaine de relâche 2021 sera quelque peu particulière, il serait faux de penser que Montréal hibernera sous nos yeux. Cette année, profitons-en pour se réapproprier notre ville et découvrir de nouveaux parcs, faire la tournée des musées, remettre à jour sa garde-robe et se gâter dans nos cafés et restaurants préférés. Si vous passez la relâche en solitaire, voici comment passer une semaine « extra » ordinaire!

Partout dans Montréal

Dans tous les quartiers, les guides peuvent maintenant offrir des tours guidés privés à la marche. L’architecture, l’histoire, les murales et même les fantômes ont de quoi égayer vos promenades. Partout sur l’île de Montréal, les 28 stations hivernales conçues par le Bureau du Design de Montréal en collaboration avec de nombreux collectifs créatifs sont prêtes à accueillir les visiteurs, en toute distanciation sociale. Avec le stationnement gratuit au centre-ville les fins de semaine, c’est une belle façon de découvrir la ville sans tracas.

Galeries d’art, café et gourmandises dans le Vieux-Montréal

Avec les Galeries d’art Images Boréales, Héritage, le Chariot, le Centre PHI et le site historique Marguerite-Bourgeoys, il y a de quoi se programmer un itinéraire des plus inspirants.

En route, on s’arrête pour un duo café-gourmandise au Le Petit Dep, au NELLI Café + Vin nature, au Café Paquebot, au Café Mère-Grand ou encore l’institution Olive et Gourmando.

Dépenser son énergie et refaire le plein sur le bord du canal

Saviez-vous que Montréal avait son « Quartier des Antiquaires » ? La semaine de relâche sera le meilleur moment pour plonger dans le passé en redécouvrant les plus grands antiquaires de la ville, sur la rue Notre-Dame, entre les rues Guy et Atwater. Après s’être arrêté au Marché Atwater pour refaire le plein et revigorer son garde-manger de produits du terroir, le retour sur le long du Canal Lachine n’est pas obligatoire, mais fortement recommandé.

Si vous n’avez pas l’habitude d’être dans ce quartier, il serait bien bête de passer à côté d’une visite chez Patrice Pâtissier, le Marché italien Le Richmond et pourquoi pas, repartir avec un sublime souper du Foxy.

Magasinage-musée-resto-dodo. Réappropriez-vous le Centre-Ville et le Village

Avec la réouverture progressive des commerces, repartir à la conquête du Centre-Ville est certainement l’une des meilleures idées qui pourraient vous traverser l’esprit pour passer le temps. Planifiez-vous une – ou deux journées à parcourir les musées (Écomusée du fier monde, Musée des Beaux-Arts, Musée d’Art Contemporain, le Centre Canadien d’Architecture, la Galerie Blanc, la Galerie MX), les centres commerciaux (Holt Renfrew Ogilvy, Centre Eaton, Place Montréal Trust, Cours Mont-Royal, Place Ville-Marie, centre Alexis Nihon et le Complexe Desjardins), ainsi que les cafés indépendants du coin.

Vivez des expériences immersives sur des thèmes actuels grâce à des projections multisurface et à une sonorité ambiophonique à OASIS immersion.

Votre ballade ne pourra pas mieux se terminer avec une soirée pizza ou sushis. Si l’Italie vous manque: direction Moleskine, puis si c’est le cas du Japon, le Ryu saura vous combler!

Respirer le grand air dans Hochelaga-Maisonneuve

La nature n’est jamais bien loin, dans le très urbain Hochelaga-Maisonneuve. Avec la réouverture du Biodôme, vous vous assurerez de ne pas passer un moment en solitaire… Mais plutôt avec les lynx, les singes, les oiseaux exotiques et les célèbres pingouins. À l’extérieur, le Jardin botanique est libre d’accès en hiver et si la raquette y est interdite, tout est en place pour une belle randonnée de ski de fond.

Tout près, le parc Maisonneuve comprend une patinoire ainsi que des sentiers de raquette et de ski de fond qui donneront envie d’un bon chocolat chaud, café ou thé chaï. Si les amateurs de café de troisième vague attendent avec impatience la réouverture de Hélico Café, prévue en mars, il y a le café-artiste le Club Social Wolfgang qui est absolument à découvrir. Le Hoche Café, ainsi que l’Antidote – Comptoir végane, se feront également un plaisir de vous recevoir pour une boisson chaude de votre choix. Pour un repas plus soutenant et pour réellement vous faire plaisir, direction au restaurant L’État-Major ou sa petite sœur, la Pizzéria Heirloom.

Plateau, Mile-End et Outremont

Si vous êtes décidé à redécouvrir votre ville, pourquoi ne pas commencer par croquer dans quelques-uns des plats les plus emblématiques de la ville ? Débutez votre périple gourmand au Schwartz’s pour croquer dans le plus vieux sandwich à la viande fumée du Canada. Ensuite, remontez « La Main » jusqu’à l’avenue Fairmount (en s’arrêtant bien sûr à la Boulangerie Guillaume pour une viennoiserie) pour un bagel encore tout chaud chez Fairmount Bagel et les gnocchis à la sauce tomate à 5$ de la Drogheria Fine.

Si à ce moment vous voulez prolonger votre escapade, partez direction rue Saint-Viateur pour faire l’ultime comparaison avec les bagels de St-Viateur, prendre une pointe de pizza chez Toni ou l’un des meilleurs sandwichs falafels de la ville chez Yoni et avant de repartir, un arrêt café au Olimpico est fortement recommandé.

Si ce sont plus les arts et le shopping qui vous intéressent, profitez de la carte interactive du Festival Mural pour créer votre itinéraire. Déambulez sur l’Avenue du Mont-Royal pour y dénicher quelques trouvailles, puis poursuivez votre séance en redécouvrant les nombreuses boutiques de l’avenue Laurier Ouest. Si une fringale vous prend, jetez un œil à Fiorellino : la pizza de style napolitain est délicieuse.

Petite-Italie et Villeray

Explorer La Petite-Italie et Villeray est dans vos plans ? Le Marché Jean-Talon sera certainement un bon point de départ. Vous y trouverez tout ce que vous aurez besoin – allant des fruits et légumes jusqu’au café de troisième vague -, mais gardez un peu de place pour découvrir les petites rues du quartier en allant vers la pâtisserie Alati Caserta pour les cannoli, au San Gennaro pour une pizza romaine et/ou un lunch plus consistant et gourmand à la petite sœur de Gus, le Lou sur Beaubien.

En remontant vers Villeray, un petit détour vers la Quincaillerie Dante est fortement conseillé, avant de découvrir la boutique 100% locale, Arloca. Les amateurs de chocolat seront aux anges à la chocolaterie État de Choc, qui vous donnera justement assez d’énergie pour savourer les sublimes panzerotti et salades du nouvellement ouvert Knuckles. Si vous êtes à la recherche de pain, viennoiseries et pâtisseries avant de retourner à la maison, La Boulangerie Jarry est absolument à découvrir. Pour un souper plus soutenant, La Belle Tonki saura vous faire voyager!

Parc Jean-Drapeau

Bien chaussés, rien d'aussi revigorant qu'une randonnée pédestre hivernale sur les quelques 25 km de sentiers du parc Jean-Drapeau. Pour un peu plus de vitesse, apportez votre traîneau pour une séance de glissade libre sur la pente naturelle près d'Espace 67. Pratiquez vos arabesques sur la patinoire réfrigérée ou raffinez votre maîtrise du ski de fond sur les pistes débutant (Île Sainte-Hélène) et intermédiaire (île Notre-Dame). La folie du fat bike – ce vélo d'hiver à grosses roues – a bel et bien atteint le parc Jean-Drapeau, et c'est un endroit idéal pour en expérimenter tous les charmes. Les amateurs d'histoires aimeront quant à eux chausser leurs raquettes pour profiter du sentier avec affichage créé expressément par le musée Stewart.

Tommy Dion

Tommy est fondateur du blogue et guide gourmand Le Cuisinomane, dont la mission est de faire briller le terroir et la gastronomie du Québec. Connaissant la scène gastronomique montréalaise comme nul autre, son professionnalisme et sa rigueur font de lui une référence de bonnes adresses à Montréal. Entre deux restaurants et deux critiques, Tommy crée également du contenu pour des entreprises, toujours dans le monde de la gastronomie.

Vous ne voulez rien manquer ?

L’infolettre de Tourisme Montréal, c’est toute l’action qui fait vibrer Montréal réunie au même endroit.

Moments à proximité
[COVID-19] Pour vous tenir au courant de la situation actuelle
En savoir plus