Plan d'attaque pour un enterrement de vie de garçon à Montréal

Jamie O'Meara

Montréal est la ville parfaite pour faire une nouba prénuptiale. Mais pour vous éviter d’y errer comme des âmes en peine, vous devez avoir un plan. C’est pourquoi nous vous suggérons de diviser votre joyeuse célébration en trois étapes.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité
Thumbnail

Étape no 1 : mesurez-vous à vos acolytes pour vous mettre dans le bain

Pas question de se lancer dans une virée nocturne la tête la première. Il faut se mettre en jambes, pour ainsi dire, et Montréal ne manque pas d’endroits où pratiquer des activités viriles entre gars, en l’honneur d’un futur époux. (Et puis, il faut bien l’avouer, il n’y a rien de tel que de battre un ami à plate couture devant d’autres amis!)

Au nouveau Maniax, vous pourrez vous exercer au « lancer de haches urbain ». Le centre récréatif, qui offre des forfaits pour bachelors et bachelorettes, décrit la chose comme du « lancer de fléchettes, mais 100 fois plus génial ». Et ce n’est pas nous qui vous dirons le contraire. Si vous voulez faire de l’exercice et prendre de la hauteur, vous pouvez opter pour le Centre d’escalade Horizon Roc, qui offre plus de 300 parcours sur 2500 m2 de surface de grimpe, ou l’Acro ∞ Parc, où emprunter des passages aériens intérieurs (de type hébertisme, à 12 m de hauteur) ou une tyrolienne ou encore tester votre équilibre sur une sangle.

Thumbnail

Votre gang aime la vitesse? Pas de problème, nous avons ce qu’il vous faut. Si vous rêvez de grimper à bord d’une Formule 1 et de la faire rugir sur une piste, choisissez Vortex Racing, à Dorval, non loin de Montréal. Vous pourrez conduire à pleins gaz sans avoir peur d’égratigner votre coûteux bolide : ses simulateurs de course (qui valent 400 000 $) reproduisent avec fidélité les sensations d’une course; et on peut entrer dans la compétition en équipe.

Pour ceux qui préfèrent s’enivrer à l’authentique parfum d’huile et de caoutchouc, il y a l’Action 550, où se mesurer aux membres de votre bande sur un circuit intérieur de karting, le plus grand au Canada (vous pouvez aussi vous peinturlurer en faisant du paintball). La piste peut être réservée pour les groupes d’au moins huit personnes.

Et que serait un enterrement de vie de garçon sans bière? Visites des Brasseries artisanales a pensé à tout et vous propose une visite guidée à pied de trois microbrasseries de renommée pour fêter l’occasion. À vous de décider laquelle, parmi les six bières offertes en dégustation, vous plaît le plus. Pour vous sustenter, on vous servira de petites poutines, des charcuteries, du fromage et du chocolat en accompagnement. Vous voulez prendre l’air et brûler des calories? Montez à bord du Vélo Festif avec neuf amis et faites un pique-nique accompagné de bière sur le Plateau ou un parcours « nightlife » sur l’avenue du Mont-Royal.

Thumbnail

Étape no 2 : plantez votre fourchette dans un bon steak

Avant de partir en goguette, il vous faut prendre des forces. Et la tradition exige que le futur époux et ses acolytes se régalent d’un bon steak. Dans la liste des grilladeries haut de gamme, il y a Moishes, qui sert de superbes coupes de bœuf vieilli à sec et de fabuleuses pommes de terre Monte Carlo, à ne manquer sous aucun prétexte. (En plus, le resto n’est qu’à quelques coins de rue de bars branchés et populaires, comme le Blizzarts, le Blue Dog, le Laïka, le Perfecto et le Réservoir.

Dans le Plateau Mont-Royal, la succursale du Steak Frites de la rue Saint-Denis est tout indiquée pour un repas d’enterrement de vue de garçon : elle n’est qu’à quelques coins de rue des animés boulevard Saint-Laurent (surnommée la Main) et avenue du Mont-Royal, et on peut aussi y apporter son vin (ça tombe bien, une SAQ, où acheter vins et spiritueux au Québec, se trouve de l’autre côté de la rue).

Thumbnail

Au centre-ville, le steak grillé à point et beurré du Bier Markt est un délice qu’on peut arroser de l’une des 150 bières à la carte brassées dans le monde entier. Le resto occupe l’emplacement de l’ancienne Queue de cheval, une autre grilladerie de luxe à considérer pour votre soirée, aujourd’hui située près d’une belle demeure de la rue de la Montagne. Vous vous y régalerez de viandes grillées, comme ses fameuses pièces de bœuf vieillies à sec (pendant 35 à 45 jours).

Le Vieux-Montréal est également un quartier de circonstance, surtout pour les nouveaux venus à Montréal qui ne disposent que de peu de temps. Faites d’une pierre deux coups dans cette institution qu’est le Keg Steakhouse et Bar, en commandant une pomme de terre Monte Carlo et un steak « baseball » (haut de surlonge) qui vous emballera à coup sûr. L’entrecôte grillée est un must dans cet autre temple de la grillade à l’européenne qu’est le Gibbys, et le steak est juteux au Vieux-Port Steakhouse, un resto populaire où le service et l’ambiance sont excellents (cheminée comprise).

Thumbnail

Étape no 3 : faites la tournée des grands-ducs

Qui dit enterrement de vie de garçon dit virée dans les bars. Nous avons deux itinéraires à vous proposer. Le premier débute rues Crescent et Bishop, deux artères parallèles du centre-ville. Dans Bishop, allez faire un tour au Grumpy’s (l’ambiance y est toujours bonne et on peut y entendre des groupes de musique), au Jimbo’s Pub ou au McKibbins Irish Pub (attention, vous ne voudrez plus en partir); puis allez vous désaltérer dans la rue Crescent, au Mad Hatter, qui, comme son nom l’indique, a un petit grain de folie, au Thursday’s (qui a de l’énergie à revendre et une des plus belles terrasses en ville), au Hurley’s Irish Pub (le pub irlandais par excellence) au à l’incontournable Brutopia (pour ses bières maison et son ambiance festive assurée).

À ceux qui veulent faire la fête en français, nous recommandons les bars de l’avenue du Mont-Royal, tous à distance de marche du métro du même nom. Commencez votre virée au Plan B (qui possède une jolie terrasse), puis traversez la rue pour découvrir le Bily Kun (où boire de l’absinthe en zieutant les têtes d’autruche qui ornent les murs). Il y a aussi le Bar Inc (classique et confortable bar de quartier), la Taverne Saint-Sacrement (bonne musique et nourriture abordable), Chez Baptiste (chic et « très l’fun »), le Mont-Royal (bar typique du Plateau où observer la faune locale), le Barraca (où siroter un rhum) et la Taverne Normand (pour de bonnes tounes, une ambiance relax et des matchs à suivre à la télé).

Bonne soirée, et, surtout, soyez sages!

Jamie O’Meara

Jamie O’Meara, blogueur

Jamie O’Meara écrit pour The Montreal Gazette, C2 Montréal et Moment Factory, entre autres. Il préside également aux relations avec la presse anglophone du festival d’humour Juste pour rire et est l’ancien rédacteur en chef de l’hebdomadaire culturel indépendant Hour.

Pour connaître nos collaborateurs habituels, cliquez ici.