Plan d'attaque pour un enterrement de vie de garçon à Montréal

Cet article a été mis à jour le 17 avril.

Préparer un enterrement de vie de garçon, c’est un peu comme partir à la guerre : il faut un plan d’attaque. Réussi, il créera des liens indéfectibles (perdre n’est pas une option). Montréal est la ville idéale pour faire une nouba prénuptiale. Mais pour vous éviter d’y errer comme une âme en peine, vous devez être fin prêt. C’est pourquoi nous avons conçu ce petit guide en trois étapes. Avec lui, la victoire est assurée.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité
Thumbnail

Étape 1 : faire grimper l’adrénaline avec une petite compétition amicale

Pas question de se lancer dans une virée nocturne la tête la première. Il faut se mettre en jambes, pour ainsi dire, et Montréal ne manque pas d’endroits où pratiquer des activités viriles entre gars. Comme, par exemple, des techniques de combat médiévales…

Au Maniax, vous pourrez vous exercer au « lancer de hache urbain ». Le centre récréatif décrit la chose comme du « lancer de fléchettes, mais 100 fois plus génial », et ce n’est pas nous qui vous dirons le contraire. Faites-vous la main sur un tomahawk, une mini, une Vicking, une Exterminator ou la terrifiante Maniax. Un forfait Bachelors et bachelorettes y est offert. Doté de 11 couloirs, Rage est un autre centre très fréquenté. On y propose plusieurs types de haches et les conseils avisés de pros. L’endroit pourra accueillir jusqu’à 59 de vos chums de gars.

Avec ses 900 m2 de zone de guerre, le complexe Combat d’Archers, dans Hochelaga-Maisonneuve, est l’un des plus grands du genre en ville. C’est aussi le plus gros centre de combat Nerf à Montréal, et on y propose une formule de jeu pour les futurs mariés et leurs acolytes. Dans le Mile End, Sports de Combats dispose aussi de 900 m2 qu’il met à la disposition de groupes pour des guerres Nerf, du lancer de couteau et de hache, des leçons de tir à l’arc et des combats à l’arc et des sessions de défoulement collectif dans sa Rage Cage.

Vous voulez plus de choix ? Alors, le Ministère du Cricket (et autres sports orphelins) nous semble tout indiqué. Avec ses trois terrains intérieurs divisibles d’une superficie totale de 1300 m2, le centre se spécialise dans la pratique du tir à l’arc extrême, du soccer bulle, de l’ultimate Frisbee, des guerres de Nerf, du cricket, du touch rugby et même du Quidditch, en plus de sports moins excentriques comme le boulingrin, le hockey sur gazon, le flag football, le baseball et le soccer. Un jeu d’évasion sur le thème de Sherlock Holmes y est aussi proposé dans une salle de style victorien. (Votre humble serviteur y a organisé un enterrement de vie de garçon sur place et les gars m’en parlent encore !)

Thumbnail

Si vous voulez faire de l’exercice et prendre de la hauteur, vous pouvez opter pour le Centre d’Escalade Horizon Roc, qui offre plus de 300 parcours sur 2500 m2 de surface de grimpe, ou l’Acro ∞ Parc, où emprunter des passages aériens intérieurs (de type hébertisme, à 12 m de hauteur) ou une tyrolienne ou encore tester votre équilibre sur une sangle et votre agilité en parkour ou vous entraîner dans son nouveau Monkey Space.

Votre gang aime la vitesse ? Pas de problème, nous avons ce qu’il vous faut. Si vous rêvez de grimper à bord d’une voiture de Formula 1 et de la faire rugir sur une piste, choisissez Vortex Racing, à Dorval, non loin de Montréal. Vous pourrez conduire à pleins gaz sans avoir peur d’égratigner votre coûteux bolide : ses simulateurs de course (qui valent 400 000 $) reproduisent avec fidélité les sensations d’une course ; et on peut entrer dans la compétition en équipe.

Pour ceux qui préfèrent s’enivrer à l’authentique parfum d’huile et de caoutchouc, il y a l’Action 500 Karting & Paintball, où se mesurer aux membres de votre bande sur les seuls vrais karts de 9 forces sur le plus grand circuit intérieur de karting au Canada (vous pouvez aussi vous peinturlurer en faisant du paintball, tirer au laser ou essayer de vous tirer d’un jeu d’évasion). Les forfaits pour enterrement de vie de garçon vous procureront la bonne dose d’action.

Envie d’une activité décoiffante ? Faites sauter votre troupe dans le vide sans parachute ni avion à SkyVenture Montréal, où défier la gravité en toute sécurité et sans avoir à se soucier des conditions climatiques dans une tour reproduisant les sensations que vit un parachutiste dans la portion chute libre d’un saut. Les débutants et les futurs mariés sont les bienvenus. Et que serait un enterrement de vie de garçon sans bière ? Visites des brasseries artisanales de Montréal a pensé à tout et vous propose une visite guidée à pied de trois microbrasseries de renommée pour fêter l’occasion. Attention, il ne s’agit pas ici d’une compétition. Seul vous pourrez décider laquelle des six bières offertes en dégustation a votre faveur.  

Thumbnail

Étape 2 : planter sa fourchette dans un bon steak

Avant que l’alégresse ne commence, il vous faut prendre des forces. Et la tradition exige que le futur époux et ses acolytes se régalent d’un bon steak. Dans la liste des meilleures grilladeries en ville, il y a Moishes, qui sert de superbes coupes de bœuf vieilli à sec et de fabuleuses pommes de terre Monte Carlo, à ne manquer sous aucun prétexte. (En plus, le resto n’est qu’à quelques coins de rue de bars branchés et populaires, comme le Blizzarts, le Blue Dog, le Bar Suzanne, le Reservoir et le Northstar, où s’affronter sur de bons vieux flippers.)

Dans le Plateau-Mont-Royal, on trouve une succursale de la populaire chaîne de restos L’Gros Luxe, endroit idéal pour des mâles affamés, puisqu’on peut y commander des cocktails garnis d’un super hamburger ou d’un sandwich au fromage fondu. En plus, elle n’est qu’à quelques coins de rue des animés boulevard Saint-Laurent (la « Main »), rue Saint-Denis et avenue du Mont-Royal. Le steak-frites spirales est un bon choix, tout comme l’assiette BBQ Deluxe (côtes levées, porc effiloché, ailes de poulet, frites et macaroni au fromage) pour les gros appétits ou les grosses envies de mets du Sud américain.

Thumbnail

Au centre-ville, le steak grillé à point et beurré du Bier Markt Montréal est un délice qu’on peut arroser de l’une des 150 bières à la carte brassées dans le monde entier. Le resto occupe l’emplacement de l’ancienne Queue de cheval Steakhouse et Bar à cru, une autre grilladerie de luxe à considérer pour votre soirée, aujourd’hui située près d’une belle demeure de la rue de la Montagne. Vous vous y régalerez de viandes grillées, comme ses fameuses pièces de bœuf vieillies à sec (pendant 35 à 45 jours).

Le Vieux-Montréal est également un quartier de circonstance, surtout pour les nouveaux venus à Montréal qui ne disposent que de peu de temps. Faites d’une pierre deux coups dans cette institution qu’est le Keg Steakhouse + Bar (une deuxième succursale, qui vaut aussi le détour, est maintenant ouverte au centre-ville, près de la Place Ville Marie), en commandant une pomme de terre Monte Carlo et un steak « baseball » (haut de surlonge) qui vous emballera à coup sûr. L’entrecôte grillée est un must dans cet autre temple de la grillade à l’européenne qu’est le Gibbys, et le steak est juteux au Vieux-Port Steakhouse, un resto populaire où le service et l’ambiance sont excellents (cheminée comprise).

Thumbnail

Étape 3 : faire la tournée des grands-ducs

Qui dit enterrement de vie de garçon dit virée dans les bars. Nous avons deux itinéraires à vous proposer. Le premier débute rues Crescent et Bishop, deux artères parallèles du centre-ville. Sur Bishop, allez faire un tour au Grumpy’s Bar (l’ambiance y est toujours bonne et on peut y entendre des groupes de musique), ou au McKibbin's Irish Pub (attention, vous ne voudrez plus en partir) ; puis, allez vous désaltérer sur la rue Crescent, au Mad Hatters, qui, comme son nom l’indique, a un petit grain de folie, au célèbre Sir Winston Churchill Pub, chargé d’histoire, au Thursday’s Montreal (qui a de l’énergie à revendre et une des plus belles terrasses en ville), au Hurley’s Irish Pub (le pub irlandais par excellence) au à l’incontournable Brutopia (pour ses bières maison et son ambiance festive assurée).

À ceux qui veulent faire la fête en français, nous recommandons les bars de l’avenue du Mont-Royal, tous à distance de marche du métro du même nom. Commencez votre virée au Plan B Bar (qui possède une jolie terrasse), puis traversez la rue pour découvrir le Bily Kun (où boire de l’absinthe en zieutant les têtes d’autruche qui ornent les murs). Il y a aussi la Taverne Saint-Sacrement (bonne musique et nourriture abordable), Chez Baptiste (chic et « très l’fun »), Le Boudoir (très animé et porté sur les broues artisanales), le Barraca (où siroter un rhum) et le Pub West Shefford, une microbrasserie où descendre une bière et trouver des vinyles.

Bonne soirée, et, surtout, soyez sages !

Jamie O’Meara

Jamie O’Meara, rédacteur

Jamie O’Meara est rédacteur en chef pour C2 Montréal. Il a été le rédacteur en chef du journal alternatif hebdomadaire HOUR Magazine.

Consultez la liste de nos collaborateurs habituels.