Comment célébrer un enterrement de vie de jeune fille à Montréal

Alexandra Gauthier

Alexandra Gauthier est une jeune Montréalaise qui aime manger, boire et passer de bons moments avec ses amis dans tous les quartiers de la ville.

Depuis ses débuts radicaux pendant la révolution sexuelle des années 60, l’enterrement de vie de fille fait partie du paysage culturel occidental et des rituels prénuptiaux. Loin d’être un concept conventionnel et défini, cette soirée inoubliable est souvent aussi unique et colorée que la future mariée. Bien sûr, comme pour toute célébration digne de ce nom, l’endroit compte pour beaucoup. Montréal nourrit depuis des décennies sa réputation festive, indulgente et bohémienne (on l’a même appelée la ville du vice), alors quoi de mieux que de la prendre d’assaut avant le grand jour? Lisez ce qui suit, chères mariées en devenir, pour avoir un aperçu de votre soirée en ville.   

Acte I : Ce soir je serai la plus belle…

Peu importe où vous vous rendrez par la suite, la première étape vise à se sentir bien et belle. Nous vous suggérons de débuter votre enterrement de vie de fille avec le forfait manucure et pédicure La Duchess High Tea du Loft Nail Bar, où vous pourrez déguster les jolies offrandes de la pâtisserie voisine Bar à Beurre pendant que vous vous faites bichonner. Les ongles faits, direction rue McGill et le salon BLØME pour une mise en plis digne des tapis rouges. Complétez votre look avec les magnifiques fleurs à porter du fleuriste local Atelier végétal, qui propose des couronnes à assembler, ou visitez Imagine le Fun, dans l’avenue du Mont-Royal, pour dénicher de bonnes vieilles tiares et écharpes kitsch.

Acte II : Essayons quelque chose de nouveau

Un atelier pratique ou un cours est une façon parfaite de souder le groupe qui participe à la soirée, et il existe plusieurs options pour tous les goûts. Installez-vous derrière le tour chez Les Faiseurs, dans La Petite-Italie, pour vous initier à la céramique, ou retroussez-vous les manches pour le tour d’un autre genre d’expérience : un atelier de confection de bagels montréalais. Si vous avez davantage la dent sucrée, essayez le forfait Bachelorette de la Lincoln Apartment Bakery, au centre-ville, grâce auquel vous pourrez apprendre à concocter les gourmandises de votre choix, entre macarons français et délicieux éclairs. Si vous cherchez plutôt à faire sortir le méchant (ça peut arriver après des mois de planification), il est peut-être l’occasion de laisser votre corps bouger lors d’un atelier aussi physique qu’amusant. Voici deux classiques d’enterrement de vie de fille pour ce faire : la danse poteau et le burlesque. Après 60 minutes au studio de danse Milan Pole, au cœur du Vieux-Montréal, vous serez à la fois revigorées et changées à jamais (et peut-être un peu amochées à court terme). Sur la Plaza Saint-Hubert, Arabesque Burlesque transformera votre clique de party en troupe de burlesque grâce à une séance pensée spécialement pour les enterrements de vie de fille. Autre activité hors des sentiers battus mais complètement mémorable que nous recommandons : une leçon de nage Aquasirène. C’est exactement ce que vous avez en tête : laissez vos réflexes bipèdes derrière pendant une heure et apprenez comment naviguer les eaux grâce à votre queue colorée, sans sorcière de la mer. 

Acte III : Trois petits tours et puis s’en vont

Un des meilleurs aspects d’un enterrement de vie de fille, c’est que vous pouvez laisser tomber les règles. Vous souhaitez enfiler trois repas pendant la soirée? C’est possible! En fait, c’est même recommandé! Voici comment.  

Débutez la soirée avec du vin et des en-cas dans l’un des nombreux bars à vin chics de Montréal : planche de charcuteries dans le Mile End à la Buvette Chez Simone ou huîtres au Vinvinvin dans La Petite-Patrie, par exemple. C’est le moment parfait pour comparer vos manucures réalisées précédemment et discuter de vos nouveaux talents pour les bagels ou le burlesque. Résistez à l’envie de trop vous bourrer dans les assiettes à partager, aussi difficile que cela puisse être.  

Optez pour le taxi, le covoiturage ou le métro (vous avez bu, alors prudence d’abord) pour le prochain service à l’un des merveilleux restaurants de Montréal. Vous aimez les pays chauds? Retrouvez-vous au resto pancaribéen Tropikàl, dans Saint-Henri, ou découvrez les vins nature et la cuisine thaïe de Pichai, sur la Plaza. Envie d’un festival de glucides? Partagez des pizzas et des pâtes au très renommé Elena, dans Saint-Henri, ou optez pour un festin barbecue dans Verdun, au Blackstrap BBQ. Vous préférez les sushis? Kyo, dans le Vieux-Montréal, propose de tout pour tous les goûts sur son menu d’izakaya et peut accueillir les groupes si vous êtes nombreuses. Avons-nous besoin de préciser qu’il n’y a que de bons choix pour le souper en ville? L’important est de vous faire plaisir.  

Gardez de la place pour le dessert (comme si vous n’alliez pas y penser!) parce que le prochain arrêt est le légendaire établissement du Plateau, L’Express, pour une tarte au chocolat, une crème caramel à l’orange ou du foie de volaille pour une collation de fin de soirée (c’est le moment de se la jouer chic!).  

Acte IV : L’heure est à la fête

Entre vos quelques repas, vous avez pris le temps de changer de vêtements, de vous refaire une beauté et d’écouter quelques-unes de vos chansons favorites. C’est le moment de sortir. Selon vos préférences, plusieurs options s’offrent à vous. Si vous aimez les bars raffinés, le boulevard Saint-Laurent (aussi surnommé La Main) vous attend. Parmi une pléthore d’adresses, voici deux excellents choix : le très cool Barbossa ou le très « Pinterest » Le Darling. Si la future mariée est une fana de danse, l’incomparable Salsathèque (date de réouverture à confirmer), dans la rue Peel, vous offrira des histoires à raconter pour longtemps, alors que les tubes des années 90 vous feront bouger jusqu’aux petites heures sur la piste à damier du Electric Avenue (date de réouverture à confirmer). Si vous souhaitez assister à un bon spectacle après votre festin, ne cherchez plus : les spectacles de drag sont devenus de véritables rites de passage pour les enterrements de vie de fille. Visitez la reine incontestée de la ville, Mado Lamotte, dans son bar, Cabaret Chez Mado, qui accueille la scène drag depuis plus de deux décennies ou alors dirigez-vous vers le populaire Bar Le Cocktail. Amusez-vous, et n’oubliez pas qu’un bar drag n’est pas un zoo où vous pouvez nourrir les animaux!  

Acte V : La vie est belle

Félicitations! Vous êtes passées à travers la soirée! C’est maintenant le temps de relaxer et de décompresser. Si vous avez encore faim, rassemblez les membres restantes de votre escouade et offrez-vous un délicieux brunch, entre le Full English Breakfast du pub Burgundy Lion, dans La Petite-Bourgogne, ou les offrandes flamboyantes des restos de déjeuner sœurs Janine et Régine (respectivement dans Verdun et La Petite-Patrie). Concluez votre marathon par un peu de paix et de quiétude. Un moment parfait pour siester, réfléchir à la suite des choses ou simplement décrocher au sauna. Nous recommandons une séance détox sur le pont et dans le circuit d’eau de Bota Bota, spa flottant installé sur un bateau, ou à la caverne sereine du Spa Scandinave, tous deux dans le Vieux-Montréal.  

Nous espérons que vos souvenirs amassés pendant la soirée soient impérissables. N’oubliez pas de prendre soin de vos amies, d’offrir des pourboires au personnel et de boire beaucoup d’eau! 

Alexandra Gauthier

Alexandra Gauthier est une jeune Montréalaise qui aime manger, boire et passer de bons moments avec ses amis dans tous les quartiers de la ville.

Vous ne voulez rien manquer ?

L’infolettre de Tourisme Montréal, c’est toute l’action qui fait vibrer Montréal réunie au même endroit.

Moments à proximité