Où assister à des spectacles de drag à Montréal

La scène de drag de Montréal produit des artistes légendaires depuis des dizaines d’années. Voici quelques boîtes de nuit en ville où les artistes de drag se produisent régulièrement.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité
Thumbnail

Les débuts du drag dans la métropole

Le drag professionnel montréalais remonte au moins à 1928, lorsque la drag-queen noire de renom Dick Montgomery s’est produite dans le célèbre club de jazz Rockhead’s Paradise dans la Petite-Bourgogne. C’était bien avant les performances de l’iconique Mado Lamotte, qui arrive sur la scène montréalaise en 1987 et qui a mérité une statue de cire à son effigie au musée Grévin MONTRÉAL en 2013.

D’origine française, Guilda, né Jean Guida et dont le nom de scène provient du film Gilda de Rita Hayworth daté de 1946, est arrivée à Montréal en 1954. Elle fut une vedette incontournable de la scène nocturne montréalaise pendant plus de 50 ans. Chez Paree, Guilda a connu le succès instantané en 1954 ; elle prend l’affiche à la Casa Loma en 1959 sous le nom « Guilda & Sa Troupe – La Reine Des Emmerdeuses ».

Pendant ce temps-là, les hommes gais ont été autorisés pour la première fois à danser ensemble à Montréal dans la salle tropicale du Downbeat Club, rue Peel, dans la nuit du 27 août 1958, pour souligner le 23e anniversaire de la légendaire drag-queen montréalaise, La Monroe, né Armand Monroe, qui gérait la boîte fréquentée par les gais.

Ces artistes ont ouvert la voie à la scène de drag montréalaise d’aujourd’hui. Voici quelques boîtes de nuit en ville où les artistes de drag prennent régulièrement l’affiche.

Thumbnail

Cabaret Mado

Populaire auprès des jeunes, Cabaret Mado (1115, rue Sainte-Catherine Est) est l’une des boîtes de nuit les plus achalandées du Village et l’endroit idéal pour repérer les célébrités et les drag-queens. Nommée en l’honneur de Mado Lamotte, la boîte de nuit est facile à reconnaître avec la statue à l’effigie de la célébrité sur la marquise. Une autre légende montréalaise de la drag, Madame Simone – qu’on connaît pour ses couvre-chefs on ne peut plus farfelus – travaille souvent à la porte de Mado en été. Spectacles de drag tous les soirs.

Thumbnail

Bar Le Cocktail

Appartenant à l’imitateur féminin légendaire Michel Dorion, le Bar Le Cocktail (1669, rue Sainte-Catherine Est) est une boîte de nuit amusante dans le Village où l’on peut assister aux spectacles de drag en soirée, présentés par plusieurs des meilleurs artistes en ville, dont Dorion. En été, la terrasse côté rue est populaire et agréable.

Complexe Sky

Le plus grand club gai au Canada, Sky (1478, rue Sainte-Catherine Est), dans le Village, offre des bars et des discothèques sur trois étages, en plus de la terrasse sur le toit qui est très populaire en été et où les clients peuvent se tremper dans la piscine ou le jacuzzi ! Sky présente également son spectacle de drag hebdomadaire Flash Queen! animé par Emma Déjàvu le jeudi soir, avec des représentations à minuit, à 1 h et à 2 h.

Thumbnail

Café Cléopatra

Bar à spectacles depuis 1895, Café Cléopatra (1230, boulevard Saint-Laurent), sur la Main, est le dernier vestige de l’époque Sin City à Montréal. Historiquement, c’est un lieu où la communauté trans montréalaise peut se sentir à l’aise ; les danseuses exercent leur métier au rez-de-chaussée tandis qu’il y a toujours des spectacles de drag, des fêtes fétiches et des spectacles burlesques au bar du deuxième étage. Les spectacles de la populaire troupe de drag montréalaise House of Laureen, avec Uma Gahd, Anaconda LaSabrosa, Dot Dot Dot et Selma Gahd, marche sur les traces des légendes de drag d’ici comme Vicki Lane, Lady Brenda, Vicki Richard, Twilight, Black Emmanuel et Gerry Cyr. De plus, chez Cléo, le décor vintage des années 1970 et les lumières disco offrent un voyage dans le temps.

Wiggle Room

La plus grande boîte de nuit burlesque de Montréal, le Wiggle Room (3874, boulevard Saint-Laurent), présente des spectacles de comédie, de musique, d’improvisation et le très populaire ManSpread : MTL’s Only Monthly Drag King Show, animé par Charli Deville.

Deux autres soirées de drag dignes de mention : Crystal Palace, animé par la diva de drag Crystal Slippers; et Les Jeudis 3D, mettant en vedette l’imitateur féminin de renom Jimmy Moore chaque jeudi soir au District Video Lounge (1365, rue Sainte-Catherine Est), dans le Village.

Richard Burnett

Richard Burnett, journaliste

Richard « Bugs » Burnett est un auteur, rédacteur, journaliste, blogueur et chroniqueur canadien. Il écrit pour des hebdomadaires indépendants ainsi que des publications grand public et LGBTQ. De plus, Bugs connaît Montréal comme une drag queen connaît les produits de beauté.

Blogue / Facebook / Twitter / Instagram 

Consultez la liste de nos collaborateurs habituels.