La Semaine de la poutine

C’est le temps de sortir du placard votre pantalon à taille élastique : la Semaine de la poutine est de retour ! Présentée par Saputo, l’édition de 2020, la huitième, met une fois encore à l’honneur le plat de frites garni de fromage en grains et de sauce brune. Du 1er au 7 février, on célébrera dans plusieurs villes du Canada le plat national officieux du Québec, la poutine !

À l’occasion de cette nouvelle édition, une cinquantaine de restaurants montréalais se démèneront pour concocter des versions de la poutine les plus surprenantes qui soient. Voici quelques-unes de ces créations fromagées qu’il vous faut goûter à tout prix.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité
Thumbnail

Quoi ? Une version qui réunit deux spécialités montréalaises, la viande fumée et la poutine ? Eh bien, Briskets Montréal l’a faite ! Sa « Ah la boulette ! » est une préparation à base de boulettes croustillantes de pomme de terre et de viande fumée garnies de fromage en grains, de cornichons frits et de salade de chou et accompagnées d’une sauce à l’échalote, au vin blanc et à la moutarde. C’est un peu comme manger une poutine dans un sandwich à la viande fumée sur une poutine… Vous me suivez ?

Thumbnail

Avec La Jurassique, le Pub McCarold fait prendre du galon à la nourriture de bar. Cette gigantesque version est préparée avec des frites maison, du fromage en grains et du cheddar fort, arrosée d’une réduction de fond d’agneau, de vinaigre balsamique et de vin rouge et garnie d’oignons rouges confits au porto et au vin rouge. La cerise sur le gâteau (pour ainsi dire) ? Elle est coiffée d’un jarret d’agneau entier non désossé. Appétits d’oiseau s’abstenir.

Thumbnail

Qui a dit que la poutine était un plat populaire qui ne se mangeait que dans les casse-croûtes et les arénas de hockey ? Cette personne n’a de toute évidence pas entendu parler de La Snobinarde, de loin la création la plus aristocratique du festival. Confectionnée par Le Gras Dur, elle réunit frites, bisque de homard à la truffe, morceaux de homard, crevettes, oignons croustillants, mousse de foie gras, caviar et truffe noire.

Hanzo Izakaya offre cette année une surprenante déclinaison de la spécialité québécoise, une poutine fusion qui puise son inspiration dans la cuisine orientale mais aussi du Sud-Ouest américain. Réalisée à base de frites de patate douce au furikake et d’une sauce curry-dashi, elle est garnie de fromage en grains, de bœuf et chorizo jerk, de jalapeno mariné, de fromage tex-mex, d’un aïoli au Yuzu Kosho et de kisami nori (filaments d’algue). Itadakimasu !

Thumbnail

La poutine sucrée est aussi à la fête, cette année. Au Centre Sheraton Montréal, on propose La Gourmandise, à base de churros à la cannelle coiffés d’une crème de mascarpone citronnée et d’une sauce au caramel salée. Mignon Churros & Nougat offre une version similaire, La Mignonne, qui réunit mini churros, guimauve ou nougat maison, sauce au chocolat ou au caramel à la fleur de sel.

Pour impressionner les amateurs de poutine et les juges, qui décideront des lauréates du festival, rien n’est trop beau : confit de canard, homard, foie gras et truffes seront de sortie et feront gagner, cette année, ses lettres de noblesse à l’humble poutine !

Pour découvrir toutes les poutines en lice, allez à www.lapoutineweek.com.

Jason Lee

Jason Lee, blogueur

Dans la vie, Jason aime deux choses : manger et prendre des photos. Dans son blogue, Shut Up and Eat, il passe à table et livre recettes et critiques. Jason s’est donné pour mission de planter sa fourchette dans tous les restos de Montréal, car sa faim justifie les moyens.

Blogue / Facebook Instagram

Consultez la liste de nos collaborateurs habituels.

[COVID-19] Pour vous tenir au courant de la situation actuelle
En savoir plus