Une virée dans les marchés publics montréalais

Mayssam Samaha

Rédactrice et blogueuse (Will Travel for Food) spécialisée dans le voyage et la gastronomie, Mayssam Samaha parcourt le monde entier à la recherche de sa prochaine découverte culinaire. De l’Islande à l’Afrique du Sud, elle a visité une trentaine de pays, et rien ne lui fait plus plaisir que de déambuler dans les marchés d’une ville étrangère. Elle est également l’instigatrice de SAISONS, une série de repas mettant à l’honneur les chefs et les ingrédients québécois.

À NOTER : Pour les dernières nouvelles sur les réouvertures et les mesures sanitaires à Montréal, consultez cette page.  

Si vous aimez bien manger aux endroits où vous voyagez, alors vous avez sûrement l’habitude de vous rendre aux marchés des lieux que vous visitez. Il n’est pas de moyen plus direct et délectable de découvrir la gastronomie locale. Les ingrédients de saison, les spécialités régionales et les personnages hauts en couleur qu’on y rencontre font un savoureux festin. Voici trois des marchés préférés des Montréalais.

Le marché Jean-Talon

Le Marché Jean-Talon est l’un des plus vieux et de plus grands marchés de plein air nord-américains. C’est à la suite du krach boursier de 1929 que la Ville a acheté ce qui était à l’origine un terrain de crosse dans le nord de Montréal, avec l’intention d’y construire un marché et de créer des emplois. Inauguré en 1933, le marché du Nord est surtout fréquenté des communautés grecques, italiennes, vietnamiennes et irlandaises, qui viennent y acheter de la viande et de la volaille les vendredis et samedis.

Thumbnail

Aujourd’hui, le Marché Jean-Talon, au cœur du quartier de la Petite-Italie, est ouvert toute l’année. Agrandi en 2002, il compte à la belle saison, entre mai et novembre, 150 étals de fruits et légumes, outre les fleuristes, la SAQ (la régie des alcools du Québec), les magasins d’épices, les boucheries, les fromageries, les poissonneries, les chocolateries, les glaciers, l’épicerie italienne, la pâtisserie et les autres magasins spécialisés qui occupent le site.

Thumbnail

Atwater Market

Le Marché Atwater a également ouvert en 1933, dans le sud-ouest de Montréal, un peu au sud du centre-ville. Son édifice est réputé pour sa haute tour dotée d’une horloge et son style Art déco qui en font un des plus beaux marchés en Amérique du Nord. Ouvert toute l’année, son intérieur compte de nombreuses boucheries et des commerces alimentaires; des maraîchers, des horticulteurs et des vendeurs de sapins de Noël et de spécialités locales s’installent, eux, en saison autour du bâtiment

Bordé par la piste cyclable du canal de Lachine, il est en été une destination prisée des cyclistes, qui y font une halte pour déguster une crème glacée ou prendre un repas léger. Si vous avez un petit creux, commandez sans faute de délicieux mets du Sud-est asiatique, parmi les meilleurs à Montréal, à l’étal saisonnier des Satay Brothers.

Thumbnail

Le marché Maisonneuve

Le Marché Maisonneuve a ouvert en 1910 dans un bel édifice de style Beaux-Arts du quartier Hochelaga-Maisonneuve, dans l’est de la ville, où les gens des alentours venaient se fournir en produits frais, viandes et poissons. Au grand dam de sa clientèle, il a fermé ses portes dans les années 1960. Sous la pression citoyenne, il a rouvert dans les années 1980 et, en 1995, a déménagé dans l’actuel édifice voisin, où l’on continue de s’approvisionner auprès de ses commerçants favoris. Beaucoup plus petit que les marchés Jean-Talon et Atwater, le marché Maisonneuve offre néanmoins tout ce qu’il faut pour garnir son panier de fruits et légumes, de viande, de fromages, de poisson, de pain et de viennoiseries et de spécialités québécoises.

Thumbnail

Il y a plusieurs autres marchés saisonniers dans différents quartiers à explorer. 

Mayssam Samaha

Rédactrice et blogueuse (Will Travel for Food) spécialisée dans le voyage et la gastronomie, Mayssam Samaha parcourt le monde entier à la recherche de sa prochaine découverte culinaire. De l’Islande à l’Afrique du Sud, elle a visité une trentaine de pays, et rien ne lui fait plus plaisir que de déambuler dans les marchés d’une ville étrangère. Elle est également l’instigatrice de SAISONS, une série de repas mettant à l’honneur les chefs et les ingrédients québécois.

Vous ne voulez rien manquer ?

L’infolettre de Tourisme Montréal, c’est toute l’action qui fait vibrer Montréal réunie au même endroit.

Moments à proximité
[COVID-19] Pour vous tenir au courant de la situation actuelle
En savoir plus