Bienvenue dans la Petite Italie de Montréal

Isa Tousignant

Située au nord du Mile End, la Piccola Italia doit son nom à l’arrivée massive d’immigrants italiens dans ce coin de Montréal au début du XXe siècle. Ristorantes, caffès et pasticerias (cannoli!) abondent encore dans le quartier qui, aujourd’hui diversifié, est un territoire multiculturel et une destination gourmande de choix.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité
Thumbnail

La Petite-Italie en bref

Dans le quadrilatère formé des rues de Bellechasse, au sud, et Jean-Talon, au nord, du boulevard Saint-Laurent, à l’ouest, et de la rue Saint-Denis, à l’est, la Petite-Italie possède une attraction gourmande, le Marché Jean-Talon, l’un des plus grands et plus beaux marchés publics quatre-saisons montréalais. Ce dernier est entouré de rues résidentielles dont la plupart des bâtiments sont les duplex — généralement bien conservés — à escalier extérieur construits pour les travailleurs italiens du chemin de fer et des carrières aux environs. Le quartier est desservi par trois stations de métro, Jean-Talon, Beaubien et De Castelnau, ainsi que par l’autobus no 55 du boulevard Saint-Laurent.

Architecture et démographie

Dans les années 1900, le secteur est un territoire agricole peuplé de fermes et de champs. Le marché Jean-Talon témoigne de cette vocation, puisque c’est là où les fermiers des alentours venaient vendre leurs produits frais. C’est à présent un lieu très animé, où il fait bon se promener, faire des emplettes et manger une bouchée à ses nombreux étals et kiosques. On y trouve de tout, viande, poisson, fromages, fruits et légumes, pain, plats mexicains à El Rey Del Taco, huîtres à La Boîte aux huîtres, saucisses véganes à Gusta… Autour, les amateurs d’architecture remarqueront des édifices de style Art déco ainsi que l’enfilade de rues bordées d’arbres aux maisons dotées d’escaliers extérieurs colorés typiquement montréalais. La communauté LGBTQ+ est en essor dans le quartier, et de nombreuses jeunes familles y ont aussi élu domicile, aux côtés des Montréalais d’origine italienne qui y résident toujours.

Thumbnail

Son pouvoir d’attraction

Les résidents de la Petite-Italie aiment leur quartier pour l’animation de ses artères principales : les restaurants où manger et bruncher et les cafés de la rue Beaubien ; la cuisine vietnamienne qu’on sert rue Saint-Denis ; et les commerces italiens et les boutiques du boulevard Saint-Laurent. Durant la Coupe du monde de la FIFA et le Grand Prix de Formule 1, ce dernier, fermé à la circulation, devient lieu de réjouissances où les voitures sont remplacées par des autos tamponneuses ! Bref, le mode de vie y trouve un équilibre parfait entre action, fun et calme résidentiel. À l’écart des fêtes de quartier, les rues sont tranquilles et coquettes et joliment arborées. Le meilleur des deux mondes, en somme.

Thumbnail

Guide du visiteur

Certes, la Petite-Italie possède un joyau, le marché Jean-Talon, mais elle recèle de nombreux autres trésors gourmands (en dehors des restaurants ; nous y viendrons plus bas). Milano, l’immense épicerie italienne du boulevard Saint-Laurent, n’est pas l’un des moindres. Toutes les spécialités y sont, pâtes fraîches, fromages, charcuterie, légumes marinés, douceurs… Non loin, Anatol ravitaille les Montréalais depuis belle lurette en épices de toutes sortes. Rue Saint-Dominique, la Quincaillerie Dante a un très beau rayon d’articles de cuisine (batteries, machines à café…). Boulevard Saint-Laurent, BELANGERMARTIN est une jolie boutique où trouver de la vaisselle, des objets de décoration et des vêtements. Après les emplettes, on se ragaillardit d’un espresso au Caffè Italia ou d’un remontant à Notre Dame Des Quilles, un pub accueillant disposant d’une piste de bowling, ou au Cul-Sec, Cave & Cantine, un bar à vin servant de bons petits plats.

Thumbnail

Et quand vient le moment de passer à table

Une petite faim ? Dans le quartier, les spécialités italiennes ne manquent pas. Au chic Primo & Secondo, on sert des plats et des pâtes qui vous feront crier Mamma Mia! La gastronomie de l’Impasto fera tout autant votre bonheur (la porchetta del nonno est à se damner). Au GEMA, une des nombreuses pizzérias du quartier, la pizza maison est délicieuse (on a un faible pour la margherita). À Pizza Motta, on peut commander une grande variété de plats, outre la pizza, et chez Elio Pizzeria, les pâtes sont maison. Gardez de la place pour le dessert, car la discrète pâtisserie Alati-Caserta fait les meilleurs cannoli en ville ! Pour savourer d’autres types de cuisine, il y a aussi Chez Tousignant (non, aucun lien familial) et ses fameux hot-dogs, Le Vieux Vélo et son brunch réconfortant, Pastaga et sa cuisine de marché arrosée de vins nature, Le Petit Alep et ses spécialités arméniennes et syriennes et Le Pourvoyeur du marché Jean-Talon et ses classiques de pub… entre autres délices du monde entier, que vous trouverez au marché et dans ses alentours.

Isa Tousignant

Isa Tousignant, blogueuse

Isa Tousignant est une journaliste art et style de vie résidant dans le quartier multiculturel Parc Extension de Montréal. Elle est collaboratrice à la rédaction du magazine Canadian Art et écrit à la pige pour une variété de revues et de marques. Elle crée également des bijoux et se passionne pour le costume animalier et son rôle dans l’art contemporain.

Pour consulter la liste de nos collaborateurs habituels, cliquez ici.