À la découverte des jardins de Montréal

Jessica McGovern

Jessica McGovern est une rédactrice basée à Montréal. Son travail a été publié à la fois en ligne et dans des magazines et journaux imprimés à travers le monde. Lorsqu'elle n'est pas en pleine conception d'articles sur le voyage, la gastronomie, la santé ou le bien-être, elle passe son temps à faire de la pâtisserie, à animer des excursions de récolte d'aliments sauvages ou encore à enseigner l'art de la culture des champignons.

Cet article a été mis à jour le 18 mai 2022.

Montréal est, avec raison, célébrée pour sa scène culinaire alléchante, ses festivals hors du commun et ses sites historiques et culturels uniques. Mais les jolis écrins verts (entre petits jardins secrets et grands parcs luxuriants) qui jalonnent la ville sont parfaits pour prendre une pause du bourdonnement urbain. Commandez de la bouffe de rue ou préparez un pique-nique, puis profitez de ces espaces pour observer la faune ou alors faites un petit détour vers une oasis urbaine lors de votre prochain passage au centre-ville!

Jardin botanique | Espace pour la vie

Commençons par le joyau des jardins de Montréal. Espace pour la vie est composé de plusieurs muséums (à tout juste 15 minutes de métro du centre-ville) et comprend un des plus grands jardins botaniques au monde – et le plus beau à nos yeux. Vous y verrez des lots de roses et de tulipes, des jardins d’herbes aromatiques, des bonsaïs en exposition de même qu’un imposant arboretum (magnifique en mai lorsque les pommiers et les cerisiers sont en fleurs). En fait, vous pouvez consulter le site web du Jardin botanique afin de découvrir les « floraisons de la semaine » et ainsi savoir à quoi vous attendre lors de votre visite.

En plus des immenses jardins thématiques extérieurs (qui comptent plus de 22 000 espèces de plantes de tous les coins du monde), le site abrite 10 magnifiques serres, dans lesquelles vous pouvez déambuler au son d’une cascade intérieure, prendre la pose près des succulentes géantes ou des jolies orchidées ou encore humer l’écorce d’un vrai de vrai cannelier. 

Vous pensez que le spectacle offert s’affadit une fois les floraisons estivales terminées? Détrompez-vous! Un des meilleurs moments pour visiter le Jardin botanique est au début de l’automne, lors du festival annuel de lanternes Jardins de lumière, qui embellit les jardins japonais, chinois et des Premières Nations après le coucher du soleil.

Enfin, les botanistes et paysagistes en herbe trouveront leur compte à la bibliothèque, remplie de milliers de livres, de vidéos, de périodiques et de brochures en français et en anglais.

 

Heures d’ouverture : tous les jours, de 9h à 18h
Entrée : 22$ pour les adultes
Site internet

Jardins des Floralies | Parc Jean-Drapeau

Le parc Jean-Drapeau, niché sur les îles Sainte-Hélène et Notre-Dame, est aussi une destination prisée des Montréalaises et Montréalais. Dans cet espace vert, juste à côté du circuit de Formule 1, se trouvent les paisibles Jardins des Floralies.

Entouré de petites lagunes, ce havre de paix a vu le jour à la suite d’une exposition horticole tenue en 1980 au même endroit. Les Floralies internationales de Montréal ont accueilli à l’époque 20 pays participants et laissé en héritage des milliers de fleurs, d’arbres et d’arbustes aux gens du coin comme aux touristes. Les jardins sont aménagés par des experts internationaux du domaine et vous pouvez découvrir leurs sentiers à pied ou à vélo, en plus de pratiquer l’ornithologie ou de partir à la chasse aux œuvres d’art public qui ponctuent le site.

 

Heures d’ouverture : tous les jours, de 6h à 22h
Entrée : gratuite
Site internet

Jardin du gouverneur du Château Ramezay

Que vous soyez adepte d’histoire ou des espaces verts, le Château Ramezay vaut le détour. Construit en 1705, il est le premier bâtiment à avoir été nommé monument historique au Québec. Pas besoin de sortir des sentiers battus pour le découvrir : il suffit de suivre la rue Notre-Dame, dans le Vieux-Montréal. À cinq minutes de la basilique Notre-Dame se dresse cette maison de style colonial érigée pour le gouverneur de la ville, Claude de Ramezay. 

La résidence était à l’époque entourée d’un grand jardin et verger où abondaient les arbres fruitiers. Les potagers fournissaient les cuisines et les grands espaces servaient à profiter du plein air (et à donner des réceptions dignes du 18e siècle!). Aujourd’hui, les jardins sont plus modestes, mais offrent encore un lieu où se reposer et se replonger dans les traditions de la Nouvelle-France. Les gagas d’horticulture seront ravis de découvrir les espèces hybrides qui y poussent (encore génétiquement très près de celles qui fleurissaient il y a plus de 300 ans pour le gouverneur et sa famille).

 

Heures d’ouverture : tous les jours, de 10h à 16h30
Entrée : 10,44$ pour les adultes
Site internet

Jardins secrets – pour relaxer

Si vous êtes dans les environs du Musée des beaux-arts, sachez que l’église Saint-Andrew et Saint-Paul, non loin, possède un joli jardin tranquille ouvert au public (tant que les gens respectent la quiétude des lieux; des prières et des études de la bible s’y déroulent souvent pendant les mois d’été). Oasis spirituelle pour plusieurs, le jardin est parfait pour la méditation ou une escapade paisible parmi la verdure et les fleurs qui poussent le long des sentiers et près de la fontaine.

Heures d’ouverture : en saison, de 9h à 16h
Entrée : gratuite
Site internet

Si vous pouvez vous permettre de faire une réservation, vous pourrez profiter d’une visite privée du jardin d’un des couvents les mieux préservés de la ville. Le Musée des Hospitalières s’inscrit dans un site bâti en 1861 qui inclut un ancien monastère, trois chapelles, une crypte et, bien sûr, un jardin. D’abord utilisé comme potager nourricier pour les patients de l’hôpital Hôtel-Dieu voisin et la communauté du quartier, le jardin a été peu à peu transformé en un lieu contemplatif. Arbustes, plantes et fleurs se trouvent de part et d’autre du joli sentier pavé qui serpente le lieu, à quelques pas des murs de pierre du monastère. Vous oublierez rapidement les rues animées avoisinantes.

 

Heures d’ouverture : sur réservation, de mai à septembre, (téléphoner au  514 849-2919 ou écrire au reservations@museedeshospitalieres.qc.ca)
Entrée : 15$ pour les adultes
Site internet

        

Montréal compte de nombreux organismes qui s’intéressent aux questions sociales et en matière d’espaces verts, Sentier urbain est pionnier. Sa mission est de rapprocher les communautés urbaines de la nature, d’éduquer la population sur les espaces verts et de verdir la métropole. Le circuit Jardins de l’organisme est né de l’idée de transformer des espaces vacants présentant des problématiques sociales en des jardins thématiques et de favoriser la biodiversité en ville. Ces sites, situés dans les arrondissements de Ville-Marie et d’Hochelaga-Maisonneuve, sont ouverts au public. Si vous avez de la chance cet été, vous entendrez peut-être une prestation musicale ou pourrez assister à un atelier gratuit.

Cliquez ici pour télécharger la carte du circuit Jardins.

 

Agriculture urbaine – toits verts et plus encore

Montréal montre l’exemple de façon innovatrice et créative quand vient le temps de parler d’agriculture urbaine ou de faire pousser des aliments dans des lieux inhabituels.

Un des acteurs clés de l’agriculture urbaine à Montréal est Les Fermes Lufa, qui a construit la première serre commerciale sur un toit au monde, en 2011. Depuis, l’entreprise a ajouté un peu partout dans les hauteurs de la région métropolitaine des serres encore plus grandes et ambitieuses où sont cultivés de manière responsable des tomates, des verdures et d’autres légumes frais. Consultez son site web pour rester à l’affût des journées portes ouvertes et des activités qui sont offertes dans les serres, comme de la peinture sur céramique, du yoga et de la décoration de citrouilles.

Difficile de manquer le toujours très occupé Palais des congrès, installé entre le centre-ville et le Vieux-Port. Mais peu de gens savent que le bâtiment comprend un grand jardin sur son toit, réalisé pour respecter son engagement envers le développement durable. Le système de culture en conteneurs et l’agriculture verticale permettent, lors de la saison chaude, de récolter un peu de tout, entre groseilles, aubergines et fleurs comestibles. On y trouve aussi une ruche animée. Contactez le Palais des congrès pour planifier une visite des lieux.

Endroit idéal pour casser la croûte en plein air avant de se rendre dans un des nombreux festivals de la ville ou à un concert, les Jardins Gamelin offrent une terrasse estivale vivante avec installations artistiques, musique, jeux géants, comptoir à collations et bar. Sur place, vous découvrirez également des jardins et des projets d’agriculture urbaine. Comme c’est le cas pour les autres jardins de la ville, la saison de culture est plutôt courte (environ quatre mois), visitez donc l’endroit dès que le soleil est au rendez-vous!

 

 

Voir la vie en vert

Malgré la courte saison de croissance, Montréal trouve des façons charmantes de fleurir la ville, et ce, toute l’année. Apprécié des résidents du Mile End depuis plus de 30 ans, le Dragon Flower Shop, rue Bernard, est devenu un incontournable grâce à sa devanture décorée de cages d’oiseaux blanches et de végétaux. L’adresse regorge de jolies plantes et de fleurs (@dragonflowershop sur Instagram).

Autre arrêt de choix pour apprécier la beauté des fleurs : les Marchés publics de Montréal, où les Montréalaises et Montréalais se rendent en grand nombre pour dénicher plantes, herbes et semis au printemps. On peut dire que grâce aux marchés, de nombreux balcons et cours fleurissent chaque année à Montréal! Les 15 marchés de la ville valent le détour, non seulement pour admirer et photographier ses étals fleuris, mais aussi pour se procurer fruits, pains, fromages et autres produits gourmands qui s’ajouteront à merveille à vos pique-niques. Parmi les plus populaires, notons le marché Jean-Talon, au cœur de La Petite-Italie, et le marché Atwater, tout près du pittoresque canal de Lachine.

Gardez l’œil ouvert pour repérer les nombreux jardins communautaires installés un peu partout en ville. Montréal propose l’un des plus importants programmes de jardins communautaires et collectifs de la planète. Il permet à des milliers de citoyens de cultiver la terre de la métropole. En 2021, il y avait 97 jardins communautaires à Montréal, couvrant 25 hectares (et c’est loin de suffire à la demande!). L’accès est habituellement réservé aux membres, mais vous pouvez admirer les récoltes à travers les clôtures et ainsi vous laissez inspirer!

 

Autres morceaux de verdure surprenants de Montréal : les ruelles vertes, ces espaces accueillants et ouverts que les communautés locales se sont appropriés pour verdir leur quotidien, socialiser et offrir un terrain de jeux aux enfants. Les ruelles vertes gagnent en popularité, car elles améliorent la qualité de l’air, réduisent l’impact des îlots de chaleur, apaisent la circulation automobile et promeuvent les interactions humaines. On en compte près de 400 à Montréal. Partez à leur rencontre lorsque vous arpentez les quartiers éclectiques de la ville.

 

Enfin, il existe un décor parfait à tous ces jardins et espaces verts : les murales florissantes de Montréal. C’est peut-être parce que nous vivons de longs hivers, mais le thème des parcs, des fleurs et des arbres semble inspirer les artistes derrière ces remarquables murales qui font partie d’une collection d’œuvres colorées qui grandit sans cesse!   

Jessica McGovern

Jessica McGovern est une rédactrice basée à Montréal. Son travail a été publié à la fois en ligne et dans des magazines et journaux imprimés à travers le monde. Lorsqu'elle n'est pas en pleine conception d'articles sur le voyage, la gastronomie, la santé ou le bien-être, elle passe son temps à faire de la pâtisserie, à animer des excursions de récolte d'aliments sauvages ou encore à enseigner l'art de la culture des champignons.

Vous ne voulez rien manquer ?

L’infolettre de Tourisme Montréal, c’est toute l’action qui fait vibrer Montréal réunie au même endroit.

Moments à proximité