Les floraisons printanières à Montréal

Janine Hopkinson

Janine Hopkinson s'est installée à Montréal il y a 25 ans et est toujours amoureuse de la ville. Elle travaille, écrit et traîne un peu partout dans le Mile End, et dit que ses meilleures idées lui viennent quand elle fait sa promenade quotidienne dans le parc du Mont-Royal.

Les éclosions printanières font le bonheur de ceux qui aiment les fleurs à Montréal. C’est la saison pour prendre l’air et reprendre contact avec la nature, alors qu’en ville, rues, parcs et jardins affichent enfin des couleurs. Voici les meilleurs endroits de la métropole pour admirer la floraison.

Les classiques

Montréal est bien pourvu en espaces verts, pour le plus grand bonheur des amateurs de floriculture. Dans ses 75 hectares de nature, le Jardin botanique possède une collection impressionnante de fleurs, de plantes et d’arbres. Vous pouvez consulter son calendrier annuel des floraisons pour savoir quand vos variétés favorites s’épanouiront.

Sur le mont Royal, c’est la saison des tulipes, au Monument à Sir George-Étienne Cartier, à son pied, comme au belvédère Kondiaronk, à son sommet. Empruntez les sentiers du parc et vous pourrez voir trilles blancs et sanguinaires, premiers végétaux à colorer ses boisés.

Pendant que vous êtes dans le quartier, allez marcher dans le Cimetière Mont-Royal, où la floraison des magnolias et des lilas est toujours un spectacle très apprécié.

Pour voir un jardin de facture classique, rendez-vous à l’Oratoire Saint-Joseph, pourvu d’un jardin à la française, formel, et d’un jardin à l’anglaise, plus irrégulier. La floraison débute en mai et se poursuit tout l’été.

Des quartiers bourgeonnants

Au printemps, arbres en fleurs et aménagements paysagers retrouvent leur superbe dans les magnifiques parcs des quartiers montréalais. Pour admirer la floraison des cerisiers (c’est pour bientôt !), rendez-vous au parc Westmount, un espace vert urbain de 10 hectares, au quartier chinois (à l’arrière du Palais des congrès), au parc Ahuntsic ou au parc-nature de l’Île-de-la-Visitation.

De nombreux chantiers de construction sont en cours au centre-ville, mais c’est encore une destination de choix pour faire le plein d’éclosions printanières. Allez voir le jardin de la cathédrale Christ Church, les arbres en fleurs des installations du Quartier des spectacles, les jardins à l’européenne du square Victoria et les parterres de tulipes de la rue Sherbrooke, dans le Quartier du musée.

Sur le fleuve, voyez les tulipes et les jonquilles du parc Jean-Drapeau sur ses 25 kilomètres de sentier. Pour trouver d’autres idées de parc de quartier à visiter, consultez notre guide des parcs et espaces verts montréalais.

Fleurir son intérieur

Pour rapporter un peu de l’effusion printanière chez vous, pourquoi ne pas essayer l’autocueillette de tulipes ? Dès la mi-mai, vous pouvez faire le plein de fleurs et de lumière dans des champs de tulipes (photogéniques à souhait !) de Laval ou de Brossard (sur réservation seulement, détails ici).

Janine Hopkinson

Janine Hopkinson s'est installée à Montréal il y a 25 ans et est toujours amoureuse de la ville. Elle travaille, écrit et traîne un peu partout dans le Mile End, et dit que ses meilleures idées lui viennent quand elle fait sa promenade quotidienne dans le parc du Mont-Royal.

Vous ne voulez rien manquer ?

L’infolettre de Tourisme Montréal, c’est toute l’action qui fait vibrer Montréal réunie au même endroit.

Moments à proximité