Renouer avec la nature au Jardin botanique

Richard Burnett

Richard « Bugs » Burnett est un auteur, rédacteur, journaliste, blogueur et chroniqueur canadien. Il écrit pour des hebdomadaires indépendants ainsi que des publications grand public et LGBTQ. De plus, Bugs connaît Montréal comme une drag queen connaît les produits de beauté.

De classe mondiale, le Jardin botanique de Montréal fait partie d’Espace pour la vie, le plus grand complexe de muséums nature au Canada.

Avec son nouvel horaire et en vertu des directives et mesures de sécurité en vigueur, le Jardin botanique est l’endroit parfait pour les familles à la recherche de calme et d’une oasis spacieuse en pleine ville.

Perle urbaine

Dans un dessein de conservation, de recherche et d’éducation, le Jardin botanique a été fondé en 1931. Aujourd’hui, il est reconnu comme l’un des plus importants espaces du genre dans le monde. Le succès des Floralies, une foire internationale de la flore dans les années 1980, a fait découvrir le jardin au public. Le site de 75 hectares compte aujourd’hui 22 000 espèces de plantes et cultivars, 10 serres d’exposition, la Maison de l’arbre Frédérick-Back ainsi que quelque 30 jardins thématiques.

Depuis le 15 juin, les jardins extérieurs (mais pas les serres) sont de nouveau accessibles au public. En raison des nouvelles mesures de santé et de distanciation physiques dues à la COVID-19, quelques activités estivales ont été annulées. Le Jardin botanique offrira une programmation allégée en juillet et en août qui permettra aux visiteurs et aux familles de s’évader et de renouer avec la nature.

Jardins thématiques

Le Jardin botanique abrite une trentaine de jardins thématiques. Voici trois des plus appréciés.

Le jardin des Premières-Nations fait honneur au savoir-faire, aux traditions et aux cultures des Premiers Peuples de l’Amérique du Nord, de la cueillette pour se nourrir ou se soigner à l’utilisation du bois pour construire des maisons. Ce jardin reflète la connaissance profonde des Autochtones des liens entre l’humain et la nature.

Le jardin de Chine est un lieu de contraste et d’harmonie, à l’image des principes millénaires de l’art chinois de l’aménagement du paysage. Il compte sept constructions élégantes inspirées de la dynastie Ming : la Cour d’entrée, le Pavillon de l’amitié, la Cour du printemps, le Kiosque de l’ombre verte, le Pavillon où se figent les nuages empourprés, le Kiosque de la douceur infinie et le Bateau de pierre. Ces espaces démontrent toute la finesse de l’architecture traditionnelle chinoise. Ne manquez pas aussi le Lac de rêve sur lequel zigzaguent de jolis ponts.

Le jardin japonais est un lieu méditatif où les arbres, les plantes et les pierres ont été placés stratégiquement afin de créer un espace harmonieux, jouxté de sentiers, de cascades et de ruisseaux.

Les pavillons des jardins chinois et japonais demeurent fermés jusqu’à nouvel ordre.

Le jardin alpin

Les enfants de tous les âges s’émerveillent devant la diversité de plantes colorées qui poussent dans les montagnes et les régions boréales en vedette dans le jardin alpin. Celui-ci transporte le public des Rocheuses à l’Himalaya, en passant par les Alpes et la toundra arctique. Les visiteurs voudront également partir à la chasse aux plantes, en utilisant la fonction GPS de l’appli du jardin alpin.

L’Arboretum

Créé en 1945, l’Arboretum (mot latin qui désigne un lieu planté d’arbres) couvre plus de la moitié de la surface occupée par le Jardin botanique. Ce vaste boisé renferme quelque 7000 spécimens d’arbres et arbustes divisés en 50 collections et importés de tous les coins du monde. Cet environnement des plus relaxants est parfait pour une promenade au gré de la brise qui chatouillent les cheveux.

Le jardin nourricier

Découvrez les aromates, les fourrages, les légumes de même qu’une variété de fruits, d’herbes, de baies et de plantes condimentaires grâce au jardin nourricier. Le public en apprend non seulement sur les plantes comestibles, mais aussi sur d’autres propriétés végétales : textiles, tabac, huile, parfums, cosmétiques, aromathérapie et pharmacologie. Ce jardin fait partie des destinations favorites des visiteurs depuis son ouverture en 1937.    

Planifiez votre visite

En raison du coronavirus (COVID-19), les aires de restauration et le restaurant du Jardin botanique sont fermés jusqu’à nouvel ordre.

Afin de mieux contrôler le nombre de personnes sur le site, seuls des billets horodatés sont vendus. Il est fortement recommandé d’acheter son billet en ligne pour limiter les contacts à la billetterie. Jusqu’au 31 août, l’entrée est gratuite pour les personnes de moins de 18 ans.

Plusieurs mesures ont été mises en place par le Jardin afin d’assurer la sécurité du public et du personnel.

Avant de planifier votre visite, vous pouvez consulter les floraisons de la semaine sur le site web du Jardin.

NOTE : Aucune date d’ouverture n’a été annoncée pour le Planétarium Rio Tinto Alcan. Comme le lieu fait office de salle de spectacle, il doit attendre les directives de la Direction de la santé publique du Québec ainsi que de la Ville de Montréal. Par ailleurs, les chantiers de construction du Biodôme et de l’Insectarium sont de nouveau opérationnels. La date de réouverture du Biodôme sera annoncée à la fin de l’été, alors que le nouvel Insectarium prévoit ouvrir ses portes en 2021.

Richard Burnett

Richard « Bugs » Burnett est un auteur, rédacteur, journaliste, blogueur et chroniqueur canadien. Il écrit pour des hebdomadaires indépendants ainsi que des publications grand public et LGBTQ. De plus, Bugs connaît Montréal comme une drag queen connaît les produits de beauté.

Vous ne voulez rien manquer ?

L’infolettre de Tourisme Montréal, c’est toute l’action qui fait vibrer Montréal réunie au même endroit.

Moments à proximité
[COVID-19] Pour vous tenir au courant de la situation actuelle
En savoir plus