Expositions dans les musées montréalais à l’automne et à l'hiver

L’Égypte ancienne, les trésors incas et le prêt-à-porter du designer de mode Jean-Claude Poitras comptent parmi les expositions incontournables présentées dans les musées montréalais à l’automne et à l'hiver 2019.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité

Le sablier du temps

L’exposition itinérante du British Museum intitulée Momies égyptiennes : passé retrouvé, mystères dévoilés fera son entrée en Amérique du Nord au Musée des beaux-arts de Montréal. Alliant l’art et la technologie de pointe à plus de 200 articles provenant de la célèbre collection égyptienne du British Museum, l’exposition reconstitue la vie de six personnes ayant vécu le long du Nil entre 900 av. J.C. et l’an 180 de notre ère.

Momies égyptiennes : passé retrouvé, mystères dévoilés est présentée du 14 septembre au 2 février 2020.

De Rembrandt à Mapplethorpe

L’exposition du MBAM intitulée Identités : œuvres d’art de la collection Bailey puise dans l’extraordinaire collection de W. Bruce C. Bailey, mécène ontarien de grand renom. L’exposition propose des tableaux, des photographies, des sculptures et des œuvres sur papier de différentes périodes et cultures réalisés par des artistes comme Francisco José de Goya, Rembrandt, Richard Avedon, Robert Mapplethorpe et Kent Monkman.

Identités : œuvres d’art de la collection Bailey est présentée du 4 décembre jusqu’en mars 2020.

La splendeur des Incas

Découvrez l’une des plus grandes et mystérieuses civilisations au monde grâce à la grande exposition Les Incas… c’est le Pérou à Pointe-à-Callière, cité d’archéologie et d’histoire de Montréal. Même si leur domination a duré moins d’un siècle (de 1450 à 1532), les Incas ont bâti l’un des plus spectaculaires empires qu’ait connu le monde, allant de l’Équateur au Pérou, de la Bolivie jusqu’à la moitié du Chili actuel. Explorant le monde des Incas et la culture andine, surtout celle du Pérou, de la préhistoire à l’ère contemporaine, l’exposition présente quelque 300 artefacts fascinants, entre autres des pièces d’orfèvrerie, des ornements et des bijoux, des vases, des vêtements, des masques funéraires et des objets rituels.

Les Incas… c’est le Pérou est présentée du 27 novembre au 13 avril 2020.

Montréal prêt-à-porter

Jean-Claude Poitras, légendaire designer de mode montréalais – qui a laissé sa marque sur le prêt-à-porter au fil d’une carrière prolifique entamée en 1972 – a droit à une rétrospective de sa carrière avec l’exposition Jean-Claude Poitras - Mode et inspirations au Musée McCord, présentée du 24 octobre au 26 avril 2020.

Diversité au MAC

Dans son programme cet automne, le Musée d’art contemporain de Montréal propose un groupe varié d’artistes contemporains de réputation internationale, entre autres l’artiste belge Francis Alÿs et la grande peintre canadienne Janet Werner.

Dans le projet Francis Alÿs : Children’s Games [Jeux d’enfants], présenté du 4 septembre au 5 janvier 2020, l’artiste montre des enfants en train de transformer des choses ordinaires – pièces de monnaie, roches, bouteilles en plastique, par exemple – en matière brute permettant de créer des univers inusités et fantastiques.

Figure majeure du monde de la peinture canadienne qui a joué un rôle de premier plan dans la mise à jour du portrait, l’artiste montréalaise Janet Werner occupera le devant de la scène dans une exposition éponyme que lui consacre le MAC. Ce survol des dix dernières années de la pratique de Werner sera présenté du 31 octobre au 5 janvier 2020.

L’architecture durant la Guerre froide

Le Centre Canadien d’Architecture n’est pas seulement un bijou architectural serti au cœur du centre-ville de Montréal ; c’est aussi un musée d’architecture et une institution de réputation internationale qui estime que « l’architecture est d’intérêt public ».

La nouvelle exposition du CCA intitulée L’amerikanizm dans l’architecture russe explore la paradoxale relation bilatérale entre la Russie et les États-Unis au cours du 20e siècle, quand l’histoire soviétique était façonnée « par un ensemble idéalisé de représentations des politiques et technologies, des aménagements territoriaux, de l’architecture et de la culture visuelle de l’Amérique ».

L’exposition récrit « l’histoire de l’architecture et du design urbain en Russie à la lumière de cet amerikanizm persistant, analysant entre autres les gratte-ciels de la fin de la période stalinienne, les usines et l’infrastructure industrielle, ainsi que le design durant la Guerre froide. La trame narrative est soutenue par une définition élargie de l’architecture et de la culture qui englobe le design industriel et le design graphique, la musique, la photographie, le cinéma et la littérature ».

L’amerikanizm dans l’architecture russe est présentée du 13 novembre au 5 avril 2020.

Univers nocturnes

La nouvelle exposition Nuits du Musée Stewart entraîne le public dans quatre univers nocturnes grâce à des récits créés par des auteurs québécois bien connus, Heather O’Neill, Simon Boulerice, Dominique Demers et Éric Dupont. Guidé par une brochure et des postes d’écoute, le public explore la nuit étoilée de Dupont, fait face à la peur de l’obscurité avec Demers, vit une nuit en ville avec O’Neill et se laisse emporter par la passion avec Boulerice. Leurs histoires prennent vie grâce à des mises en scène théâtrales qui incorporent des artéfacts issus des collections des Musées Stewart et McCord.

L’exposition Nuits démarre le 26 septembre et se poursuit jusqu’en mars 2020.

L’inestimable art haïda

Le Musée McCord met en lumière l’art haïda dans son exposition saluée par la critique SDING K’AWXANGS – Haïda : histoires surnaturelles. Réunissant plus de 100 objets rares, dont la plupart proviennent de la riche collection des cultures autochtones du musée, de même que des œuvres par des artistes contemporains, l’exposition nous immerge dans la culture haïda d’hier et d’aujourd’hui alors que nous découvrons la beauté et les trésors inestimables d’une culture qui a presque été effacée à la fin du 19e siècle. L’exposition présente également des œuvres de Bill Reid, l’un des artistes haïdas les plus connus et célébrés.

SDING K’AXWANGS – Haïda : histoires surnaturelles est présentée jusqu’au 27 octobre.

Expo World Press Photo

Souvent qualifiée des Oscars du photojournalisme, le concours World Press Photo est le plus prestigieux au monde en la matière. En 2019, les images lauréates se divisent en huit catégories, faits divers, actualités, enjeux contemporains, gens, environnement, nature, sports et projets à long terme. Ces images sont présentées dans le cadre de l’exposition internationale itinérante du WPP, au Marché Bonsecours dans le Vieux-Montréal jusqu’au 29 septembre.

Richard Burnett

Richard Burnett, blogueur

Richard « Bugs » Burnett est un auteur, rédacteur, journaliste, blogueur et chroniqueur canadien. Il écrit pour des hebdomadaires indépendants ainsi que des publications grand public et LGBTQ. De plus, Bugs connaît Montréal comme une drag queen connaît les produits de beauté.

Blogue / Facebook / Twitter / Instagram / Google +

Consultez la liste de nos collaborateurs habituels.