Tout ce qui brille est dans le Golden Square Mile

Découvrez dans le cœur de Montréal un quartier cossu au riche passé et aux demeures bourgeoises patrimoniales, le Golden Square Mile. Délimité par l’avenue des Pins, au pied du mont Royal, la rue Guy, à l’ouest, la rue Sainte-Catherine, au sud, et la rue Université, à l’est, le « Mille carré doré » charme par son opulence et son histoire. Ses maisons victoriennes typiques et ses édifices commerciaux des années 1850, quand il est devenu un important centre d’affaires, illustrent sa vocation de paisible secteur résidentiel du XVIIIe siècle, avec un accès facile au port, puis de nouveau centre-ville montréalais. Au début du XXe siècle, 80 % de la richesse du Canada aurait été concentrée dans le Golden Square Mile. Ses résidants appartenaient aux grandes familles montréalaises, des gens d’affaires venus d’Écosse, pour la plupart, comme les McGill (qui ont donné leur nom à l’Université McGill), les Stephen (voyez l’hôtel Le Mount Stephen, dans ce qui a été le club social sélect de George Stephen), les Allan (qui ont donné leur nom au Allan Memorial Institute) ou les Bagg (maison Stanley Bagg).

Aujourd’hui, le quartier brille toujours au cœur de Montréal et compte sur son grand chic et ses nombreux attraits historiques, culturels et touristiques pour séduire les locaux comme les gens de passage. Partons à sa découverte!

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité
Thumbnail

Des bijoux d’architecture

La splendeur victorienne s’illustre dans les demeures à flanc de montagne et les édifices publics du Golden Square Mile. Construits pour la plupart dans les années 1850 et 1930, les bâtiments du secteur sont de styles victoriens variés représentant les divers courants alors en vogue, comme le néo-classique, le néo-gothique, le néo-roman et, dans une moindre mesure, l’Art nouveau. En empruntant les rues qui vont vers le mont Royal depuis la rue Sherbrooke, vous pourrez admirer quelques édifices d’époque; ou promenez-vous sur le campus de l’Université McGill, où la maison Thompson et le pavillon Birks témoignent encore de l’histoire du quartier.

Thumbnail

De l’art en veux-tu, en voilà

Quartier des musées montréalais, le Golden Square Mile est la destination culturelle par excellence. On y trouve le Musée McCord, le Musée des beaux-arts de Montréal et le Musée Redpath, qui attirent plus d’un million de visiteurs annuellement. Des dizaines de galeries d’art bordent également la rue Sherbrooke. Si le Musée Redpath fait le bonheur des amateurs d’histoire naturelle, le Musée McCord comble ceux qui aiment l’histoire sociale par le biais d’expositions temporaires qui traitent de la vie locale, passée et présente. Enfin, le Musée des beaux-arts est le lieu des grandes expositions consacrées aux maîtres européens et nord-américains et aux grands courants artistiques.

Thumbnail

Des affaires en or

Nommé « Mille carré doré » en référence à sa prospérité, le quartier porte bien son nom : on y fait toujours des affaires. Aujourd’hui, de grandes entreprises ont élu domicile rue Sherbrooke Ouest ainsi que des hôtels de luxe et des restaurants gastronomiques où les hommes et femmes d’affaires de passage en ville tiennent d’importantes réunions. Le Centre Mont-Royal accueille aussi les entrepreneurs dans ses salles de conférences lumineuses équipées du dernier cri de la technologie et offre même un service de traiteur.

Thumbnail

Un quartier bien éduqué

L’Université McGill a son campus sur les pentes douces du mont Royal et l’Université Concordia a investi la partie ouest du Golden Square Mile. Avec ces établissements d’enseignement sur son territoire, le « Mile carré doré » forme les esprits depuis des générations. Le campus de la première, fondé il y a presque deux siècles, comprend encore quelques-unes des superbes maisons de la famille McGill. Concordia n’est que quadragénaire et même si elle dépasse un peu le périmètre du quartier, elle n’a rien à envier à sa consœur, avec son bâtiment principal, l’édifice Henry F. Hall, et son école de gestion de renommée mondiale.

Thumbnail

En mode haut de gamme

Tout le monde est tiré à quatre épingles dans le Golden Square Mile, quartier des grands magasins et des échoppes chics. On ne manque pas de style dans le quartier, avec les luxueuses enseignes telles que Holt Renfrew, Tiffany, Swarovski et Escada, les beaux accessoires de la Boutique-librairie M du Musée des beaux-arts et les nombreuses boutiques de designer à l’étage des immeubles de la rue Sherbrooke Ouest. Un peu en dehors du secteur, on trouve aussi La Maison Ogilvy et la fameuse « ville souterraine », le réseau intérieur piétonnier.

Dodos chics et bonne chère

On trouve dans le Golden Square Mile une pléthore d’établissements hôteliers douillets où lever le pied. Les bonnes tables sont aussi légion. Pour séjourner ou prendre un repas, le quartier regorge d’options. Le Delta Montréal, l’Omni Mont-Royal, Le Mount Stephen, le Loews Hôtel Vogue, les McGill University’s SHHS, le Ritz-Carlton Montréal et le Sofitel Montréal Le Carré doré sont au nombre de ses hôtels. Et ses restaurants sont si nombreux qu’il est impossible d’en dresser la liste! Vous voulez prendre une bouchée au lunch? Sachez que le Café Bistro du Musée McCord est charmant. Vous voulez manger raffiné? Réserver à la Maison Boulud. Boire une bière entre copains? Filez au Thursday’s Montréal. Pour découvrir d’autres établissements, cliquez ici.

Féru d’histoire

Plus encore que son architecture, c’est l’histoire humaine du Golden Square Mile qui a façonné son identité. Quartier de la bourgeoisie anglo-saxonne à sa création, il s’est distingué du caractère français et européen du reste de la ville. C’est pourquoi ses rues portent des noms comme Sherbrooke, Peel et Mackay et ses bâtiments rappellent l’architecture anglaise et écossaise et non l’atmosphère de Nouvelle-France du Vieux-Montréal. Pour plonger dans son histoire, faites un tour au Musée McCord, un musée d’histoire sociale où admirer artéfacts, photos et objets du XVIIIe siècle à nos jours.

Thumbnail

Une ressource naturelle

La plus grande richesse du Golden Square Mile n’est pas l’argent qu’on y brasse, mais sa situation au pied du mont Royal. Quand vous aurez mangé, bu, fait des affaires, des découvertes artistiques et du magasinage, mettez le cap à la limite nord du quartier, où le parc du Mont-Royal, paysagé par nul autre que Frederick Law Olmstead (à qui l’on doit Central Park) est un magnifique espace vert, un petit paradis quatre-saisons où marcher, faire du vélo, du ski de fond ou de la raquette. Vous manquez de temps? Grimpez au parc Des Pins Redpath Crescent, un des nombreux jardins et boisés du coin, pour prendre une bouffée d’air au pied de la « montagne ».