Le Technopôle Angus, un quartier bien sur les rails

Shops Angus
Mark Andrew Hamilton

Mark Hamilton

Montréal est depuis longtemps reconnue pour mêler le nouveau à l’ancien. Le Technopôle Angus, à la lisière de Rosemont–La Petite-Patrie et Hochelaga-Maisonneuve, en est un bon exemple. Jadis une plaque tournante de l’industrie du transport de la métropole, le secteur est toujours à l’avant-garde, transformant un secteur industriel en communauté verte bien vivante.

Un quartier au pouce vert

Un exemple éloquent de cette transformation urbaine? Le Technopôle Angus développe le tout premier quartier LEED ND Platine au Québec. Avec ses espaces habitables verts du sol aux toits, ce village urbain met en avant les meilleures et plus récentes pratiques en matière d’écologie et de développement durable. Relié directement aux parcs Jean-Duceppe, Saint-Émile et du Pélican, le secteur permet des escapades reposantes (et la vue à l’ouest sur le mont Royal est magnifique).

Locomotives CP

Toujours plus loin

Angus a déjà abrité le centre de production et de réparation des voitures du Canadian Pacific Railway, les Shops Angus CPR. L’endroit a aussi joué un rôle majeur pour soutenir l’effort de guerre québécois, alors qu’on y fabriquait du matériel servant au front. Bien que les rails et les ateliers ne soient plus en opération aujourd’hui, le nouveau Technopôle Angus est encore animé, avec des commerces et des hubs créatifs. En plus des firmes technos avant-gardistes et autres startups qui occupent les espaces de Locoshop Angus (le premier bâtiment industriel vert au Canada), le quartier est aussi un point névralgique pour les cinéastes de la ville. C’est ici que se trouve la branche montréalaise de l’Alliance internationale des employés de scène, de théâtre et de cinéma (IATSE), et deux places verdoyantes jumelles sont nommées en l’honneur de deux figures marquantes du septième art au Québec : Michel Brault et Pierre Falardeau. Il n’y a pas que la vue sur la montagne qui est digne d’un film.

Un village urbain qui parle aux gourmands

Ayant transformé les entrepôts et autres installations industrielles en élégantes boutiques et espaces créatifs, le Technopôle Angus est un trésor architectural de toits, de larges pans de mur et de bâtiments qui font écho au passé de l’endroit. Le site est aussi un petit paradis gourmand, bien servi grâce à des pâtisseries alléchantes (comme Mamie Clafoutis), au joli café Station W, à la boucherie Les Épicurieux et à la fromagerie de classe mondiale La Cloche à Fromage. Des restaurants comme Magnolia MTL et No 900 Pizzéria napolitaine satisfont tous les appétits alors que Chocolat Favoris s’occupe du dessert. Vous croiserez même des apprentis chocolatiers qui fréquentent la Chocolate Academy de Montréal, dont le campus est juste de l’autre côté de la rue (et dont les cours sont aussi offerts en ligne).

En voiture!

Riche en gourmandises, entreprises innovantes et histoire, le Technopôle Angus est un quartier en pleine ébullition qui mérite notre attention. Montez en voiture, car le train est déjà bien en marche!

Mark Andrew Hamilton

Mark Hamilton

Mark Hamilton est gestionnaire de communauté pour QueerMTL et un musicien qui voyage partout dans le monde grâce à ses projets Woodpigeon et Frontperson. Également étudiant des cycles supérieurs en histoire, il mène des recherches sur l’activisme LGBTQ+ dans la métropole. Résident de Montréal depuis 2015, on le retrouve le plus souvent en route sur un vélo BIXI, avec quelques minutes de retard.

Voir les articles de Mark