7 choses à faire uniquement à Montréal

Jamie O'Meara

Jamie O’Meara est rédacteur en chef pour C2 Montréal. Il a été le rédacteur en chef du journal alternatif hebdomadaire HOUR Magazine.

Cet article a été mis à jour le 15 septembre 2020.

Quiconque a visité Montréal sait que la ville est dans une classe à part quand il est question des activités incroyables qu’on peut y faire en matière d’art, de divertissements, de sports, de gastronomie et de loisirs… La liste est quasi infinie. Et il y a certaines de ces activités qu’il est possible de faire seulement à Montréal. En voici sept.

1. Surfer sur une vague urbaine

Montréal serait encore plus amusante si seulement on pouvait y surfer. Mais l’océan est bien loin de la métropole… Qu’à cela ne tienne! Car oui, le surf urbain est une réalité, et à Montréal, c’est une réalité fort populaire! Le fleuve Saint-Laurent, qui embrasse le sud de Montréal, possède un bon courant et compte quelques clapotis. Ce sont des vagues permanentes (c’est à vous de vous rendre à elles et non l’inverse). Certaines, comme la vague à Guy et Big Joe (cœurs sensibles, s’abstenir), sont à seulement quelques minutes du centre-ville et sont parfaites pour le surf fluvial. Et si le surf n’est pas votre tasse de thé, aucun souci : l’unique centre nautique de Montréal, KSF, qui se spécialise dans la planche à bras (SUP), le surf, le kayak récréatif, le kayak d’eaux vives et même le yoga SUP, propose des forfaits sur le fleuve qui comprennent même la formation.  

2. S’attabler à une table quasi irréelle longue de 100 mètres

Avec Prenez place, on a l’impression d’être catapulté dans un monde féérique et enchanté qui semble tout droit sorti d’Alice aux pays des merveilles. En plein air, la table jaune vif qui serpente sur 100 mètres est à la fois installation artistique, repaire pour le thé et halte ombragée et spectaculaire où s’asseoir, lire ou partager un repas avec les amis et la famille. Située au coin des rues Sainte-Catherine et Clark, dans le Quartier des spectacles, Prenez place! (dessinée par Adhoc Architectes) est l’une des places publiques extérieures ou TULIP (terrasses urbaines libres au public) qui font partie du réaménagement du centre-ville de Montréal cet été. La table ondulante, qui compte verres à vin, lampes et autres chandeliers artistiques, est couverte d’une canopée et est idéale pour se poser avant de profiter d’une des nombreuses choses à voir et à faire au centre-ville avant la fin de la saison chaude.    

3. Découvrir un monde presque extraterrestre au parc Frédéric-Back

Devant vos yeux s’étend un vaste terrain, par endroit sauvage, picoté de dômes blancs qui deviennent phosphorescents au crépuscule. Ces boules intrigantes et à l’allure futuriste semblent émerger du paysage. Vous ne pouvez être à nul autre endroit : non pas une autre planète, mais au parc Frédéric-Back! Au cœur du Complexe environnemental Saint-Michel, cette ancienne carrière immense a été transformée au cours des 25 dernières années en l’un des plus imposants espaces verts de Montréal, sa superficie étant similaire à celle du parc du Mont-Royal. L’endroit comporte des sentiers piétons et cyclables, des aires de pique-nique, des œuvres d’art ainsi que des points de vue sur le centre-ville, le mont Royal et le Stade olympique. Et qu’en est-il de ces dômes phosphorescents? Ils ont été dessinés pour couvrir les puits de captage de biogaz. Cool!

4. Explorer cinq écosystèmes distincts sous un même toit

Assouvissez vos envies de voyager grâce à une escapade aventureuse qui vous catapultera des forêts sauvages du Canada aux tropiques luxuriantes, en passant par les mers subantarctiques. Tout ça sous un même toit ! Le très populaire Biodôme de Montréal (qui fait partie de l’immense et spectaculaire Espace pour la vie, plus vaste complexe muséal consacré aux sciences naturelles au Canada) offre une expérience immersive et multisensorielle à travers cinq écosystèmes des Amériques : la forêt tropicale humide, le golfe du Saint-Laurent, l’érablière des Laurentides, les côtes du Labrador et les îles subantarctiques. Le Biodôme, qui a rouvert en 2020 après des travaux de deux ans, abrite 2500 animaux de 200 espèces différentes et plus de 800 espèces de plantes. Alors, allez observer manchots, piranhas, tamarins, paresseux, lynx, esturgeons, loutres et plus encore dans leurs environnements naturels savamment recréés.

5. Escalader une montagne en plein cœur de la ville

D’accord, ce n’est pas le K2, mais le mont Royal est le joyau verdoyant de la ville et tout le monde en est très fier. À 233 mètres, la montagne couverte d’arbres est un symbole incontournable de la métropole et abrite d’autres lieux iconiques : l’oratoire Saint-Joseph, le chalet du Mont-Royal niché au sommet, l’ancien hôpital Royal-Victoria, le stade Mémorial Percival-Molson (où évolue l’équipe de football locale des Alouettes) et, bien sûr, la célèbre croix du Mont-Royal. Plusieurs sentiers et pistes cyclables sillonnent la montagne et mènent aux belvédères qui offrent certains des plus beaux points de vue sur la ville. Les plus ambitieux voudront atteindre le sommet en empruntant l’escalier de l’avenue des Pins.

6. Visiter une galerie à ciel ouvert (en face d’un bar drag)

De l’art gratuit, jour et nuit, 365 jours par année, beau temps mauvais temps. Comment résister? Installée à l’extérieur, au cœur du Village de Montréal, au coin des rues Sainte-Catherine Est et Wolfe, la Galerie blanc souhaite rendre accessible l’art au grand public tout en encourageant la contemplation. Les visiteurs peuvent présentement contempler l’expo colorée Village Motel, qui s’attarde à 60 ans de culture pop, puis traverser la rue pour contempler les meilleurs artistes drag de la métropole au légendaire Cabaret Mado, fondé par la célèbre drag-queen montréalaise Mado Lamotte. Des spectacles sont présentés tous les soirs.

7. Commander un « steamé » et une poutine dans une orange géante

Impossible de la manquer. L’orange de quatre étages est immense et borde une des artères principales de Montréal, l’autoroute Décarie. Et on y sert de la nourriture de surcroît. Des générations de Montréalais ont satisfait leur envie de « steamé » (hot-dog à la vapeur), de burger, de frites et de poutine servis par des serveuses en patins à roulettes au célèbre Gibeau Orange Julep, un diner ouvert en 1966 qui est aujourd’hui un des lieux favoris des Instagrammeurs. Bien que les serveuses à roulettes fassent désormais partie de la légende, la clientèle peut encore commander la célèbre boisson riche à l’orange dont la famille Gibeau garde précieusement la recette. 

Jamie O'Meara

Jamie O’Meara est rédacteur en chef pour C2 Montréal. Il a été le rédacteur en chef du journal alternatif hebdomadaire HOUR Magazine.

Vous ne voulez rien manquer ?

L’infolettre de Tourisme Montréal, c’est toute l’action qui fait vibrer Montréal réunie au même endroit.

Moments à proximité
[COVID-19] Pour vous tenir au courant de la situation actuelle
En savoir plus