Voyez la vie en vert au parc Frédéric-Back

La durabilité de l’environnement se mêle aux arts et à la culture au parc Frédéric-Back, un espace vert de 192 hectares qui compte 5,5 km de pistes cyclables, des points de vue inédits sur la ville, des aires de pique-nique protégées et bien plus encore. C’est sans parler du centre circassien et du parc de planche à roulettes situés à quelques jets de pierres.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité

Chef-d’œuvre écologique

Inauguré à l’été 2017 dans le quartier Saint-Michel, le parc Frédéric-Back est nommé en l’honneur de l’artiste et cinéaste québécois (et planteur d’arbres) Frédéric Back, qui a dédié sa carrière à la sauvegarde de la nature. Les thèmes environnementaux dominaient ses films, comme c’est le cas dans les deux œuvres d’animation qui lui ont valu un Oscar, L’homme qui plantait des arbres et Crac. Fait chevalier de l’Ordre national du Québec et officier de l’Ordre du Canada, Frédéric Back aurait été fier de voir son nom accolé à un site qui fut jadis un dépotoir et qui a été transformé en magnifique parc urbain.

D’industriel à naturel

Il y a des millions d’années, ce terrain était sous l’eau, ce qui explique qu’on peut apercevoir des fossiles dans le calcaire du parc. Vous pouvez découvrir l’histoire plus récente du site qui, dans les années 1900, est devenu une carrière industrielle. À cause du bruit et d’accidents, les résidents du quartier n’ont pas manqué de protester contre la carrière. Peu après, la moitié de celle-ci a été convertie en site d’enfouissement qui a été en opération jusqu’en 1988. C’est cette année-là que la Ville a pris possession de l’endroit pour construire son Centre de tri et d’élimination des déchets afin de gérer le recyclage. Aujourd’hui, les 192 hectares sont connus sous le nom de Complexe environnemental de Saint-Michel, le plus important projet de réhabilitation environnementale de l’histoire de la Ville de Montréal. 

Thumbnail

Un parc accueillant toute l’année

Le parc Frédéric-Back est un des plus grands parcs et espaces verts de Montréal. Il comprend aujourd’hui des sentiers pour la course, le cyclisme et la raquette. L’été, ses activités attirent à la fois les voisins et les touristes qui se promènent, observent les oiseaux, participent à des ateliers, regardent du cinéma en plein air, assistent à des spectacles musicaux ou admirent les étoiles. Du côté est du parc, explorez le Boisé Est à pied ou à vélo. Vous y trouverez un pavillon, un belvédère offrant des vues à 360 degrés sur la ville et l’œuvre d’art public Anamnèse 1 + 1 de l’artiste Alain-Martin Richard. Le long de l’avenue Papineau, du côté ouest, se trouve une autre portion importante du parc qui offre des vues panoramiques. On retrouve également le TAZ, un parc de planche à roulettes intérieur, et un stade de soccer. Le cœur du parc ne sera complété que d’ici 2025. Des milliers d’arbres sont plantés et un lac sera aménagé. Le design vise à favoriser la biodiversité.

Quartiers généraux du cirque

Juste à l’extérieur du sentier multifonctionnel qui ceinture le parc se trouve la Cité des arts du cirque, un complexe qui fait la part belle au développement durable et à la création artistique. L’endroit comprend la TOHU, une salle de spectacle pour l’art du cirque, ainsi que des installations du Cirque du Soleil, de l’École nationale de cirque et d’En Piste. La TOHU, premier espace circulaire dédié à l’art circassien en Amérique du Nord, est certifié bâtiment vert LEED GOLD Canada, grâce à la géothermie, à son « bac à glace » pour refroidir l’espace, à ses toits verts, à ses jardins, à ses ruches et aux autres attraits écologiques qui aident le site à respecter sa mission environnementale. Et qu’en est-il de ces sphères blanches qui picotent le parc et qui semblent tout droit sorties d’un film de science-fiction? Ce sont les boîtiers des puits de captage des biogaz qui contribuent au système énergétique durable du site.

Robyn Fadden

Robyn Fadden, blogueuse

Découvrir des groupes de musique, s’émouvoir d’une œuvre d’art, et occuper son énergique bambin sont autant de choses auxquelles se consacre l’auteure et rédactrice montréalaise Robyn Fadden. MUTEK, l’hebdo culturel Hour, ARTINFO et CKUT 90,3 FM sont au nombre des événements qu’elle a couverts.

Facebook / Twitter Instagram

Pour consulter la liste de nos collaborateurs habituels, cliquez ici.