9 faits étonnants sur Montréal

Thom Seivewright

Il existe une foule de secrets bien gardés au sujet de Montréal, des histoires et des faits qui auraient pu échapper même aux grands amoureux de la métropole québécoise. En voici neuf.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité
Thumbnail

1. Montréal est la plus vaste des 200 îles constituant l’archipel d’Hochelaga. La plupart de ces îles sont inhabitées (si l’on exclut son adorable faune) et certaines ont fait l’objet d’une « nationalisation », comme celles devenues le parc national des Îles-de-Boucherville qui, contrairement à ce que son nom laisse entendre, est un parc… provincial.

Thumbnail

2. Le mont Royal, la « montagne » qui a donné son nom à la ville, a trois sommets, le mont Royal (ou Grande Montagne), l’Outremont et le mont Westmount (ou Petite Montagne). La superficie du parc du Mont-Royal — conçu par le paysagiste Frederick Law Olmsted, à qui l’on doit le fameux Central Park new-yorkais — est de 280 hectares.

Thumbnail

3. À Montréal, aucun bâtiment ne peut être plus haut que le mont Royal. Un règlement municipal interdit en effet la construction d’édifices dépassant le sommet de la montagne, soit 232,5 mètres au-dessus du niveau de la mer. Un bon point pour la préservation de la nature en milieu urbain.

Thumbnail

4. Les symboles qui ornent le drapeau montréalais représentent ses cinq nations fondatrices : le pin blanc pour les Premières Nations ; la fleur de lis pour la France ; la rose pour l’Angleterre ; le chardon pour l’Écosse ; et le trèfle pour l’Irlande.

Thumbnail

5. Montréal est la capitale du hockey. Le tout premier match officiel a eu lieu le 3 mars 1875, à la patinoire Victoria (non loin de l’endroit où se dresse aujourd’hui le Centre Sheraton). C’est à un jet de rondelle de là, à l’Hôtel Windsor, face à la rue Stanley (un nom qui a son importance) qu’a été créée la Ligue nationale de hockey, en 1917. Notre équipe locale, les Canadiens de Montréal, a remporté la Coupe Stanley plus de fois dans l’histoire du jeu que tout autre équipe de la ligue.

6. Montréal est la seule ville canadienne à avoir accueilli les Jeux olympiques d'été, en 1976. Au nombre des athlètes étoiles de cet été-là se trouvaient la gymnaste de 14 ans Nadia Comaneci et le décathlonien médaillé d’or Bruce Jenner. « Nadia » a été le champion des prénoms choisis à Montréal pour les petites filles, durant des années après les JO de 1976.

Thumbnail

7. L’île Sainte-Hélène est en partie artificielle, car une fraction de son sol se compose du remblai du métro de Montréal, construit dans les années 1960. L’île Notre-Dame a, elle, été créée de toutes pièces. Ensemble, elles forment le parc Jean-Drapeau, où l’on trouve le parc d’attractions La Ronde, et qui accueille les festivals Osheaga, Heavy Montréal et îleSoniq.

Thumbnail

8. Montréal possède plus de pistes cyclables que toute autre ville nord-américaine. Ce sont quelque 800 km de voies réservées aux vélos qui sillonneraient l’île, et on n’a pas fini d’en construire !

Thumbnail

9. Nos bagels sont différents (et ce sont les meilleurs) : la recette traditionnelle veut qu’on les fasse bouillir dans une eau infusée de miel avant de les cuire au feu de bois. Les bagels montréalais sont ainsi croquants à l’extérieur et moelleux à l’intérieur, et ils procurent un plaisir gustatif que nulle autre ville ne pourra vous offrir.

Thom Seivewright

Thom Seivewright, blogueur

Thom aime alimenter les clichés montréalais : il est fou de Leonard Cohen, il maîtrise parfaitement le franglais et il est accroc au sirop d’érable. Il adore jouer au touriste dans sa propre ville, mais lorsqu’il voyage, il fait tout pour se fondre dans la foule locale.

Pour consulter la liste de nos collaborateurs habituels, cliquez ici.