Montréal au sommet

Le mont Royal et ses merveilles

Nul besoin d’être alpiniste pour gravir le mont Royal. Éminence verte qui domine Montréal, la « montagne » n’est pas collet monté : elle se laisse découvrir, pour le plus grand plaisir des Montréalais. À ses pieds, la chic et coquette Outremont, avec ses demeures cossues, ses boutiques huppées et ses bonnes tables.

Le poumon vert de Montréal

Le mont Royal est l’un des terrains de jeu préférés des Montréalais. On emprunte le sentier qui mène à son sommet pour prendre un bon bol d’air et profiter des points de vue sur la ville. En hiver, on y patine, on y skie et on y luge gaiement. Les dimanches d'été, on y joue du tam-tam et on y paresse longuement.

Ses versants ont accueilli l’imposant Oratoire Saint-Joseph et deux universités. À Outremont, en contrebas, on prend la vie du bon côté. Sur la chic avenue Laurier, on magasine des vêtements griffés et on dîne dans des bistros bondés. Rue Bernard, on lit le journal dans de sympathiques cafés au rez‑de‑chaussée d’immeubles luxueux. Révélant la présence des communautés juive et grecque qui ont peuplé le quartier, l’avenue du Parc, très fréquentée, encadre le secteur.

Dans le parc Jeanne-Mance, le supplément de verdure qui prolonge le territoire du mont Royal, on prend sa pause-repas au soleil, on allume des barbecues et on joue au tennis et au baseball.

À faire sur le mont Royal et dans Outremont

Tout séjour à Montréal doit comprendre une balade sur le mont Royal. Et comme le réconfort vient toujours après l’effort, une gratifiante et gourmande virée dans Outremont devra impérativement couronner votre journée de plein air.

  1. Prendre un égoportrait au belvédère du mont Royal.
  2. Grimper un peu plus haut pour voir la croix du mont Royal de près.
  3. Dévaler les pentes enneigées sur un tapis-luge.
  4. Visiter (ou faire un pèlerinage) à l’Oratoire Saint-Joseph.
  5. Faire du  lèche-vitrine  et manger de bons petits plats dans Outremont.