Monts et merveilles : Outremont et Westmount

Isa Tousignant

Qu’ont en commun les quartiers montréalais d’Outremont et de Westmount ? Ce sont deux versants de notre « montagne », le mont Royal. Tous les deux huppés, renommés et remplis de belles boutiques et de bonnes tables. Chacun a néanmoins sa personnalité ! Présentation.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité

Outremont, en bref

Arboré et vert, avec ses nombreux parcs, le quartier résidentiel d’Outremont se situe sur le versant nord-ouest du mont Royal. Ses plus anciennes résidences datent du début du XIXe siècle, l’époque à laquelle la bourgeoisie francophone y bâtit ses maisons de campagne. Sa délimitation actuelle est le chemin de la Côte-des-Neiges, à l’ouest, l’avenue Van Horne, au nord, l’avenue du Parc, à l’est, et l’avenue du Mont-Royal, au sud. Les artères animées y sont peu nombreuses mais très agréables : la rue Laurier, entre le chemin de la Côte-Sainte-Catherine et l’avenue du Parc, regorge de boutiques chics; et il y a de très bonnes tables rue Bernard et avenue Van Horne.

Thumbnail

Outremont : architecture et population

Comme à Westmount, plus on monte et plus les maisons sont luxueuses! Le Haut-Outremont, entre le cimetière du mont Royal et le chemin de la Côte-Sainte-Catherine, peut faire l’objet d’une balade parmi des demeures qui se chiffrent en millions. Du côté nord-ouest de la Côte-Sainte-Catherine, on trouve de magnifiques résidences d’une superficie un peu plus modeste, quelques belles constructions modernistes et de nombreux parcs. Les parcs Outremont et Saint-Viateur sont très populaires auprès des résidants du Mile End voisin. Outremont est essentiellement francophone, mais en voie de diversification. C’est là aussi que vit la plus importante communauté juive hassidique montréalaise.

Thumbnail

Ce qu’on aime d’Outremont

Sa verdure et son côté résidentiel qui le singularisent des secteurs branchés voisins que sont le Plateau-Mont-Royal et le Mile End. Sa beauté : les rues y sont très bien entretenues, les parcs y sont splendides, les écoles et ses commerces, fréquentés par les locaux, florissants. Ajoutez à ce tableau qu’on y trouve de bons endroits où casser la croûte et vous obtiendrez un lieu de vie quasi parfait!

À faire dans Outremont

Prendre un brunch au champagne chez Leméac ou un steak-frites Chez Lévêque, rue Laurier. Cette dernière se prête parfaitement au lèche-vitrine, car on y trouve de superbes boutiques de décoration, de vêtements, de bijoux et d’accessoires. Après une balade dans ses jolies rues attenantes (et, pourquoi pas, dans le Haut-Outremont et au cimetière du mont Royal quand les pommiers sauvages sont en fleurs), prenez la direction de la rue Bernard ou de l’avenue Van Horne, où savourer un festin de cuisine italienne, syrienne, française ou d’une autre région du globe. Pour le dessert, optez pour un cornet au Bilboquet, si le temps le permet. C’est l’un des meilleurs glaciers en ville.

Westmount, en bref

Comme son nom l’indique, c’est le flanc sud-ouest du mont Royal. Il date du XVIIIe siècle, mais c’est au début du XXe siècle qu’il prend son essor en tant que banlieue huppée de la métropole. Aujourd’hui, malgré sa proximité du centre-ville, Westmount possède une identité propre (outre ses propres forces de l’ordre et sa compagnie d’électricité). Il est délimité par la rue Sainte-Catherine, au sud, l’avenue Atwater, à l’est, le boulevard Décarie, à l’ouest, et le mont Royal au nord. Ses voisins sont les quartiers mitoyens de Notre-Dame-de-Grâce et de Saint-Henri. Westmount est essentiellement résidentiel, et sa principale artère commerciale est la rue Sherbrooke.

Thumbnail

Westmount : architecture et population

Westmount est majoritairement anglophone, car lieu de résidence des bien-nantis montréalais d’ascendance anglo-saxonne depuis le XVIIIe siècle. Comme dans sa contrepartie francophone, les maisons se font plus cossues à mesure que l’on grimpe sur la montagne. (Le Haut-Westmount est environ cinq fois plus vaste que le Haut-Outremont.) Son architecture est traditionnelle mais néanmoins spectaculaire, et un code de bâtiment strict assure le maintien du style local.

Thumbnail

Ce qu’on aime de Westmount

On vit bien dans Westmount, dans de très belles demeures qui ne sont qu’à quelques coins de rue de la très animée rue Sherbrooke. Coquette quincaillerie, papeteries, vêtements griffés, accessoires et bons restaurants, on trouve de tout pour tous les goûts rue Sherbrooke, avenue Green, rue Victoria et rue Sainte-Catherine, sans oublier au centre commercial Alexis Nihon, à la limite sud-est du quartier. Le parc Westmount est un immense espace vert doté d’une bibliothèque, d’un jardin botanique et d’une aréna.

Thumbnail

À faire dans Westmount

De tout! Du magasinage, bien sûr, dans les boutiques de vêtements et d’accessoires James Perse, TNT et WANT Apothecary, entre autres. La quincaillerie Hogg est remplie de jolies choses pour la maison, tout comme le magasin Zone, un peu plus à l’ouest. Rue Victoria, la Galerie McClure vaut le coup d’œil. Pour le lunch, il y a les célèbres sushis du chef Antonio Park au resto Park, ou les délicieux sandwichs de Chez Nick. Digérez en remontant les rues du quartier où sont alignées certaines des plus belles demeures historiques de la ville.

Isa Tousignant

Isa Tousignant, blogueuse

Isa Tousignant est une journaliste art et style de vie résidant dans le quartier multiculturel Parc Extension de Montréal. Elle est collaboratrice à la rédaction du magazine Canadian Art et écrit à la pige pour une variété de revues et de marques. Elle crée également des bijoux et se passionne pour le costume animalier et son rôle dans l’art contemporain.

Pour voir la liste de nos collaborateurs réguliers, cliquez ici.