Verdun et le Sud-Ouest : où aller manger, s’amuser et magasiner

par Danny Pavlopoulos

À Verdun et dans le quartier Sud-Ouest de Montréal, des découvertes vous attendent à tous les coins de rue. Magasinez des produits écolos ou des sculptures de verre, faites du kayak le long du canal ou grimpez dans le plus grand centre d’escalade du pays, délectez-vous de spécialités québécoises réconfortantes ou de plats comme du kimchi matin et d'authentiques tortas mexicaines. Et ce n’est qu’un début!

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité

POINTE SAINT-CHARLES

Known by residents simply as “the Pointe”, PSC is an anglo enclave whose routes are heavily Irish, hard-working and a bit rough around the railroad edges. The anthem has always been “We don’t care about the rest of Canada, because we’re from Pointe-Saint-Charles!”.

Thumbnail

Le Café Bloom

Bloom est l’un de ces magnifiques cafés où vous avez envie de vous assoir et regarder la pluie tomber dehors pendant des heures. C’est LE café confort de la Pointe. Des visages sympathiques et un beau mélange de clientèles d’un peu partout dans Sud-Ouest. Arrivez tôt le week-end pour un brunch décontracté aux classiques gaufres belges ou pour un petit-déjeuner, sandwich au fromage grillé avec kimchi sur pain pumpernickel. Oui, du kimchi le matin. — 1940, rue Centre

Paul Patates

Casse-croûte est synonyme de mets québécois réconfortants. On en trouve dans les petites villes à travers la province et dans les quartiers ouvriers de Montréal. Beaucoup d’entre eux ont vu leurs banquettes et leurs comptoirs transformés en restos modernes et branchés — bien que certains font un retour — tandis que d’autres, on l’espère, ne disparaîtront jamais. Paul Patates est l’un de ceux-là. L’intérieur est d’une autre époque, ajoutez à cela des jukebox hors d’usage — le répertoire musical a été remplacé par des photos de célébrités —, l’odeur de frites et de hot dogs, cela vous ramène au temps de votre enfance ou à votre dernière goinfrerie après une soirée bien arrosée. Prenez une bière d’épinette Bertrand avec votre poutine. Cette boisson est une rareté de nos jours bien que la compagnie produit encore, après 120 ans, ce soda à saveur de pin d’après la recette originale. — 2606, rue de Coleraine

Thumbnail

Espace Verre

Je suis tombé sur l’ancienne caserne des pompiers no 21 au cours d’une promenade à vélo dans les îles. Situé juste au sud du bassin Peel sous l’autoroute Bonaventure, qui sera bientôt démolie, l’édifice loge depuis 1986 un organisme à but non lucratif voué à la formation et la promotion des arts verriers. Quelques années après avoir emménagé à cet endroit, Espace Verre s’est associé au Cégep du Vieux-Montréal pour offrir le premier programme de trois ans en métiers arts, option verre, au Québec. Espace Verre offre des ateliers, des visites guidées et des cours intensifs ouverts au grand public, le week-end. On présente des collections impressionnantes d’artistes locaux dans l’espace galerie et, à l’occasion, des vernissages. — 1200, rue Mill 

Allez Up

Le site historique du canal de Lachine a vu disparaître plusieurs de ses mégastructures industrielles originales au fil des ans. Aujourd’hui encore, certaines sont dans un état de décrépitude avancée et tombent en ruine avant d’être démolies ou, avec un peu de chance, elles seront conservées en vue d’une nouvelle vocation. D’autres ont déjà été converties en logements et espaces à bureaux et depuis 2012, l’une d’elles abrite la plus grande salle de gym intérieure couverte, disposant de plus de 1000 mètres carrés consacrés à l’escalade d’intérieur de calibre supérieur. Allez Up a été fondé en 1996 à la Pointe avant d’offrir ses services à plus grande échelle dans les anciens silos de la raffinerie de sucre Redpath juste au sud du canal. Pour suivre des cours ou obtenir une accréditation en escalade d’intérieur, c’est l’endroit le plus cool au pays. — 1555, rue Saint-Patrick

Thumbnail

Aventures H2O

Chaque été, des milliers de joggeurs, marcheurs et cyclistes empruntent quotidiennement les pistes multi-usagers de 14 km le long du canal de Lachine. Une façon de profiter au maximum du canal, c’est de naviguer sur ses eaux (à la propreté douteuse), en louant une embarcation en solo, en tandem ou en groupe. Aventures H2O loue des kayaks, pédalos, bateaux électriques et rabaskas à 13 places. On peut se procurer une passe ponctuelle sur place (à noter que les jours de semaine sont moins occupés) ou différents types d’abonnements saisonniers avec accès illimité. Les coups de soleil viennent en prime, mais vaut mieux se crémer. — 2727 B, rue Saint-Patrick

VERDUN

Verdun a connu une transformation invitant les jeunes familles à venir s’y installer, avec de superbes restaurants, des ruelles vertes, des fêtes de rue et une « plage urbaine » à visiter.

Boutique Réunion

La boutique Réunion est l’un de ces magasins où il est risqué de s’aventurer. De ceux où vous entrez par curiosité et d’où vous sortez avec un tas de trucs magnifiques dont vous ne vous doutiez même pas avoir besoin à peine 15 minutes plus tôt. Située sous le même toit que la belle Librairie de Verdun, la boutique offre de tout pour la cuisine et la maison. Des magazines aux toniques produits localement, aux nappes et ustensiles haut de gamme, la boutique regorge de produits sélectionnés avec soin pour impressionner vos invités dans la pièce où ils sont susceptibles de passer le plus de temps lorsqu’ils sont chez vous : la cuisine. Ne riez pas, je viens jusqu’ici ici pour remplir mon distributeur d’un savon respectueux de l’environnement, sans parfum, biodégradable et doux pour ma peau. — 4750, rue Wellington

Thumbnail

BENELUX

Verdun était une « ville sèche » depuis 1875, en raison d’un règlement en vigueur jusqu’en 2013 qui interdisait la vente de boissons alcoolisées dans les bars. Le Benelux, une brasserie méconnue mais sublime, a été le premier pub à ouvrir dans le quartier après plus d’un siècle, pour le plus grand bonheur des amateurs de bière. Son prédécesseur, installé depuis 11 ans sur la rue Sherbrooke, juste au sud du ghetto McGill, occupe une ancienne banque (où la chambre forte a été transformée en salon). Tout comme lui, le petit frère du Sud-Ouest est installé dans un magnifique espace à plafond haut qui abritait autrefois une succursale de la Banque de Montréal. Le patio est idéal pour le méchoui mensuel (rôti de porc) qui se laisse bien accompagner d’une pinte de Cuda, une I.P.A. américaine à saveur de sapin de Noël ou d’un punch au houblon de la côte ouest. – 4026, rue Wellington

Café de la Troisième

Niché à l’arrière de la Librairie de Verdun, le Café de la Troisième est le petit frère de la célèbre Station W, plus à l’est sur Wellington. L’espace intime à la décoration simple est idéal pour feuilleter votre dernière trouvaille littéraire en sirotant un cortado dans l’un des seuls cafés en ville à s’approvisionner auprès du micro torréfacteur progressiste, De Mello Palheta, à Toronto. Par temps chaud, on peut voir de grands fauteuils rouges installés sur la 3e Avenue, idéal pour un bain de soleil à saveur café. — 4750, rue Wellington

SAINT-HENRI

Saint-Henri, qu’on appelait historiquement la « basse ville » et où se retrouvaient de nombreuses usines de produits industriels légers et lourds, alimentées par les eaux polluées du canal, est devenue ironiquement, durant la dernière décennie, la cour de récréation de la « haute ville ».

Thumbnail

Torteria Lupita

Un souffle d’air frais de Chilango (si cela est possible) dans une zone qui, pour une raison ou pour une autre, est saturée de bistros à tacos, Torteria Lupita propose une cocina mexicana inspirée des marchés urbains de la Ciudad de Mexico. Lupita elle-même travaille aux côtés de ses filles à préparer d’authentiques tortas (sandwichs aux dimensions et au goût impressionnants) et un pozole (soupe traditionnelle) qui réchauffe n’importe quelle âme. Sirotez l’eau de la Jamaïque au gingembre, un jus rafraîchissant et acidulé qui est extrêmement populaire au sud de la frontière. – 4601, rue Notre Dame Ouest

Thumbnail

Crèmerie Dalla Rose

Quand j’ai demandé (avec un brin de regret) à Michael Dalla Libera ce qu’il allait concocter de nouveau durant sa dernière semaine en tant que chef au restaurant Manitoba, il s’est penché et m’a chuchoté à l’oreille : « de la crème glacée ». Depuis l’année dernière, la Crèmerie Dalla Rose rafraîchit les étés chauds et humides de Montréal avec quelques-uns des meilleurs sandwichs à la crème glacée et autres glaces de l’île, vous pouvez même en offrir à votre ami végane. Des saveurs absolument exquises de sésame et matcha se retrouvent au menu des délices glacés de ce bistrot qui, en hiver, se transforme en comptoir pop-up de ramens. Oui, je suis sérieux, de ramens. — 4609, rue Notre-Dame Ouest

Thumbnail

Leché Desserts

Dans une ancienne usine de textile, un bâtiment imposant conçu il y a plus de cent ans par l’architecte du marché Atwater, en forme de huche à pain, vous trouverez Léché Desserts. La pâtisserie, ouverte sur la cuisine, et le café se trouvent à côté d’un stationnement où Grumman 78 a son port d’attache, sur un tronçon de la rue De Courcelle, par ailleurs plutôt terne, juste au nord des voies ferrées. Fondée par une dame qui a toute une feuille de route dans les salles à manger ici et à l’étranger, c’est le meilleur endroit pour des beignes à Montréal. Je n’aime pas les beignes, mais j’adore Léché. Les recettes et les saveurs non conventionnelles font le menu de ce charmant café où tout est fait maison. Mon préféré est celui à la noix de coco et lime, tout ce qu’il y a de plus végétalien. — 640, rue De Courcelle 

Danny Pavlopoulos, blogueur

Danny Pavlopoulos est cofondateur de Spade & Palacio, une entreprise d’excursions « non touristiques » à Montréal qui offre des visites guidées à vélo et à pied ainsi que des visites culinaires à de petits groupes à la fois. Pas de clichés, juste des expériences authentiques et la découverte des trésors cachés de la ville.

Pour connaître nos collaborateurs habituels, cliquez ici.