Les meilleures soupes tonkinoises de Montréal

Jason Lee

La soupe tonkinoise, aussi connue sous le nom de pho, est composée d’un bouillon d’os de bœuf qui a mijoté des heures et auquel on a ajouté plusieurs ingrédients, comme du gingembre, des oignons, du clou de girofle et de la cannelle. On la sert habituellement avec des nouilles, des tranches de bœuf, une poignée de germes de haricot, du basilic thaï et du jus de lime. C’est un plat vietnamien des plus réconfortants.

Montréal compte une foule de restos appétissants où déguster une soupe tonkinoise. Vous pouvez donc facilement faire une tournée gastronomique à la viet en ville. Afin de vous faire gagner du temps (et de satisfaire votre estomac plus rapidement), je vous propose une liste des meilleurs endroits pour le pho, peu importe le quartier où vous vous trouvez à Montréal.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité

Saint-Michel

Restaurant Nam Quan

Ma soupe favorite est le pho dac biet, qui fait habituellement partie des spécialités de la maison. On le sert avec des tranches de pointe de poitrine de bœuf et de flanc saignant ainsi que des tendons et des tripes. Si vous êtes au nord de la ville, il faut vous rendre au Nam Quan, une des meilleures adresses en ville. Ce resto qui ne paie pas de mine est installé dans le sous-sol d’une petite maison. Joli et décontracté, l’endroit ouvre ses portes dès 10 h.

Restaurant Pho Duy-Anh

Duy-Anh est parfois boudé, mais ses soupes valent assurément le détour. Ce restaurant de quartier propose, pendant la saison chaude, de prendre le pho sur sa grande terrasse qui donne sur l’animé boulevard Saint-Michel.

Restaurant Ho Guom

Cette adresse offre une large sélection de pho (du bœuf saignant jusqu’aux fruits de mer). Mais les habitués optent plus souvent qu’autrement pour le plat signature : la tonkinoise au poulet avec feuille de citron. Parfumée et savoureuse, cette soupe est idéale pour vous remettre sur pied.

Côte-des-Neiges

Restaurant Nguyen Phi

Ce restaurant figure parmi mes préférés. Comme dans bien des bars à pho, l’ordre de grandeur des plats est un peu étrange. On peut commander un bol «moyen», «large» ou «extra large». J’ai cessé de me poser des questions sur la logique derrière les mathématiques (on oublie assez rapidement dès qu’on prend une lampée). Nguyen Phi hache les tripes qu’il ajoute à ses soupes très finement, ce qui ajoute une texture du tonnerre à chaque bouchée. La tonkinoise au poulet grillé est délicieuse.

Thumbnail

Pho Lien

Pho Lien est aussi un incontournable du quartier. C’est un repaire couru par les employés de l’Hôpital juif voisin et par la faune estudiantine qui cherche un repas rapide et abordable. Les bols de nouilles de riz qui baignent dans un bouillon clair savoureux ont fait le succès de l’établissement.

Restaurant Sen Vàng

Seng Vàng propose un menu court. On n’y sert que quelques plats, mais on les fait extrêmement bien. La bún bò huê, une soupe qui n’est souvent servie que les week-ends dans les restaurants vietnamiens à cause de son long processus de cuisson, est ici offerte tous les jours.

Restaurant Hoai Huong

Cette adresse est reconnue pour ses spécialités vietnamiennes : nid d’oiseau; crêpes avec poulet, crevettes et fines herbes; et bœuf roulé dans des feuilles de vigne. Mais ne levez pas le nez sur la Hoai Huong, une soupe garnie de crevettes panées et de porc.

Centre de la ville

Restaurant Pho Tay Ho

Si l’envie d’une tonkinoise vous prend lorsque vous êtes dans Rosemont, poussez la porte du Pho Tay Ho. Plutôt que le dac biet, l’endroit se spécialise dans le pho au poulet. On le sert avec de généreuses tranches de poulet poché qui baignent dans un bouillon de poulet bien parfumé. On propose aussi des bols qui combinent poulet et bœuf.

Pho Mymy

 

Pho Mymy est une chaîne vietnamienne de Montréal. Grâce à ses nombreuses succursales, l’entreprise s’est bâti une solide réputation renforcée par la qualité de ses plats et par sa constance. La bún bo huê y est offerte tous les jours.

Restaurant Hà

Sur le Plateau, essayez le Restaurant Hà, qui propose un menu inspiré de l’Asie du Sud-Est et des bia hoi vietnamiens, ces bars de rue qui servent aussi des bouchées. La soupe tonkinoise n’y est pas une spécialité, mais on concocte une délicieuse version au bœuf – la seule sur le menu. Le bouillon riche et relevé de pointes aromatiques est garni de tranches de faux-filet saignant et de nouilles de riz dodues.

Cafeden

«Den» signifie «noir» en vietnamien. Comme dans l’expression «mouton noir», celui qui sort du lot. Ce chic resto viet situé dans la Petite-Italie est couru pour ses cocktails et sa cuisine. Ce n’est pas un bar à nouilles typique. Le pho signature est concocté à partir de la recette secrète de Mama Vu – comme la plupart des plats au menu d’ailleurs.

Thumbnail

Pho Rachel

Installé sur le Plateau, Pho Rachel satisfait les envies de nouilles grâce à ses copieux bols de vermicelles de riz recouvertes de votre choix de bouillon (poulet, bœuf, bœuf épicé ou légumes).

Quartier chinois

Pho Bang New York

Pho Bang New York est la meilleure option si vous êtes au centre-ville ou dans le Quartier chinois. Ses soupes riches en épices terreuses sont rehaussées d’un bouquet de basilic, de ciboule et de coriandre. On dévore un bol de soupe fumante à l’une des tables communes. La traditionnelle dac biet, réconfortante, est parfaite après une journée à arpenter le Vieux-Montréal ou le Quartier chinois.

Restaurant My Canh

­­­­­

­­­­­My Canh propose des plats vietnamiens classiques, mais ce sont ses bols de nouilles qui font fureur. On aime la soupe au porc et aux fruits de mer de même que la bún mam, une soupe aux vermicelles servie avec du poisson fermenté.

Jason Lee

 

Jason Lee, blogueur

Dans la vie, Jason aime deux choses : manger et prendre des photos. Dans son blogue, Shut Up and Eat, il passe à table et livre recettes et critiques. Jason s’est donné pour mission de planter sa fourchette dans tous les restos de Montréal, car sa faim justifie les moyens.

Blogue / Facebook Instagram