Jazz et blues à Montréal : notre palmarès des boîtes de nuit et des festivals

Richard Burnett

À l’époque de la Grande Noirceur, les cabarets de jazz de Montréal jouissaient d’une popularité internationale. Favorisée par la prohibition américaine, la vie nocturne affichait une effervescence sans pareille, attirant du coup les parieurs et les racketteurs, mais aussi les plus grandes vedettes de la musique et de la scène. Le jazzman montréalais le plus célèbre à l’étranger était alors Oscar Peterson et son jeune protégé avait pour nom Oliver Jones. Le petit de 10 ans avait joué en public pour la première fois au fameux Café St‑Michel. C’était en 1944.

« Le Café était en face du Rockhead’s Paradise, la première boîte de nuit ayant appartenu à un Noir au Canada, se rappelle Oliver Jones. Le St-Michel était un peu plus mal famé [que le Paradise]. Rufus Rockhead n’a jamais laissé les choses lui échapper, malgré la pression des autorités pour qu’il ferme son établissement. Je me souviens d’avoir joué au St‑Michel et d’avoir vu des choses que je n’étais pas censé voir – des filles légères et des effeuilleuses. Mais parmi le public, il y avait toujours des gens qui venaient pour moi. »

Aujourd’hui, la scène du jazz et du blues est toujours florissante à Montréal. Les musiciens locaux se produisent dans les boîtes de nuit et les étoiles internationales débarquent dans nos festivals de jazz et de blues. Voici un avant-goût de ce que vous réserve Montréal en ce moment.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité
Thumbnail

Maison du Jazz

Parmi les boîtes de jazz classique, la Maison du Jazz au centre-ville a vu défiler Tony Bennett, qui a interprété deux ou trois chansons de manière impromptue un soir, et aussi Nina Simone, qui a fait un éclat parce qu’elle ne pouvait obtenir une place près de la scène. En ce moment, l’établissement présente tous les soirs de la semaine la crème des artistes locaux de jazz et de blues, dont la reine du soul Michelle Sweeney, qui se produit aussi à la Maison du Jazz de Laval.

Bistro a Jojo

Fondé en 1975, le vétéran Bistro à Jojo dans le quartier latin présente du blues sur scène tous les soirs. De nombreuses vedettes locales se relaient à l’affiche de cette boîte à l’ambiance intimiste.

 

Thumbnail

Modavie

Au Bistro le Modavie dans le Vieux-Montréal, un spectacle de jazz vous attend tous les soirs. Bourré de flair et de caractère, ce bistro est populaire autant auprès des locaux que des touristes. 

Thumbnail

Dièse Onze and Résonance Cafe

Dans l’esprit des caves de jazz, le Dièse Onze Jazz & Restaurant sur le sympathique Plateau Mont-Royal présente des musiciens sur scène tous les soirs. L’endroit vaut le détour, tout comme le Café Résonance dans le Mile End. Cette boîte dirigée par un artiste underground attire un public de jeunes fervents du jazz, à l’affût d’artistes émergents et de bonne musique sur scène; également ouvert tous les soirs.

Thumbnail

Upstairs Jazz Bar & Grill

À proximité des grands hôtels du centre-ville et très populaire auprès des visiteurs, le réputé Upstairs Jazz Bar & Grill figure parmi les 100 meilleures boîtes de jazz au monde selon le classement du Downbeat Magazine. « Je pense que la scène montréalaise du jazz ne s’est jamais aussi bien portée depuis 20 ans, a déclaré Joel Giberovitch, propriétaire du Upstairs. Nous avons le Festival de jazz de Montréal ainsi que l’OFF JAZZ, de nombreuses boîtes de jazz et des écoles de musique. Le jazz est bien vivant dans la métropole et nombreux sont les touristes qui viennent ici pour la musique. » Il y a des spectacles tous les soirs au Upstairs; pensez à réserver.

Thumbnail

Festival international de jazz de Montréal

Les boîtes de jazz et de blues de Montréal sont particulièrement achalandées durant le fameux Festival international de jazz de Montréal, dont la riche programmation se surpasse d’année en année. Des centaines de musiciens viennent se produire en salle (billets payants) et sur les scènes extérieures où les spectacles sont gratuits. Le coup d’envoi de ce festival de 10 jours est donné à la fin juin.

Thumbnail

Festiblues international de Montréal

Autre événement annuel majeur dans le cœur des amateurs de blues, le FestiBlues international de Montréal s’étale sur quatre jours à la mi-août. Les spectacles ont lieu principalement sur les scènes extérieures du parc Ahuntsic de Montréal.

Richard Burnett

Richard Burnett, blogueur

Richard « Bugs » Burnett est un auteur, rédacteur, journaliste, blogueur et chroniqueur canadien. Il écrit pour des hebdomadaires indépendants ainsi que des publications grand public et LGBTQ. De plus, Bugs connaît Montréal comme une drag queen connaît les produits de beauté.

Blogue / Facebook / Twitter / Instagram / Google +

 

Pour connaître nos collaborateurs habituels, cliquez ici.