Les tuyaux tonnent au festival de l’orgue de Montréal

Entendez-vous l’appel de l’orgue ? Le Festival du concours international d’orgue du Canada, un événement annuel, célèbre le roi des instruments. Les tuyaux des orgues font souvent écho à la majesté des églises qui les abritent. Ce n’est donc pas surprenant que Montréal, reconnue pour son incroyable et riche architecture religieuse, compte certains des plus impressionnants orgues d’Amérique du Nord. Pendant plus d’un mois et demi, nous rendrons donc hommage à ces magnifiques et complexes machines à vent ainsi qu’aux musiciens exceptionnels qui les font chanter. 

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité

Tout le monde gagne au CIOC

Chaque année, à l’automne, le Festival du concours international d’orgue du Canada (CIOC) réunit plusieurs des meilleurs organistes de la planète grâce à une programmation diverse de concerts et d’activités. Cette année, du 30 septembre au 16 novembre, le CIOC présentera plus de 20 événements (gratuits et payants) dans différents coins de la ville. Le CIOC est appelé « concours » puisque, au-delà du festival, l’événement propose une compétition internationale tous les trois ans, à Montréal, devant un jury qui représente plusieurs pays. Des prix prestigieux sont remis aux meilleurs organistes de moins de 35 ans. La prochaine compétition prendra place en 2020.

Thumbnail

La nouvelle génération

L’orgue est l’un des plus vieux et plus nobles instruments du monde, avec plus de 2 000 ans d’histoire dans ses tuyaux. Sa longévité s’explique sûrement par son habileté à se réinventer. L’avenir brillant de l’instrument sera d’ailleurs démontré lors du Gala, présenté le 19 octobre dans la grandiose basilique Notre-Dame, dans le Vieux-Montréal. À noter : l’orgue de la basilique a été construit en 1891 et compte 4 claviers, 7 000 tuyaux et 92 jeux qui contrôlent l’air vers les tuyaux. Ce concert, un des faits saillants du festival, mettra en vedette trois organistes primés de moins de 30 ans qui représentent le meilleur de leur génération, Alcee Chriss III, Thomas Gaynor et Joshua Stafford.

Thumbnail

Les ogres de l’orgue

Un ogre mangeur de tuyaux s’est réfugié dans l’orgue ! Que va-t-il se passer ? Grâce à l’atelier « J’ai un ogre dans mon orgue ! », les enfants âgés de 3 à 10 ans sont invités à aider un acteur et un organiste à déloger la bête indésirable le temps d’une activité éducative et musicale visant à mieux comprendre l’instrument. Le 6 octobre, les petits et leurs parents sont donc invités à prendre place près de l’orgue légendaire de l’Oratoire Saint-Joseph, niché sur le flanc ouest du mont Royal. L’activité est gratuite, mais les réservations sont nécessaires. De son côté, Les horreurs de Dracula ne s’adresse peut-être pas aux enfants, mais le concert promet d’être tout aussi amusant. L’événement se déroule le 30 octobre à la magnifique Maison symphonique de Montréal. Produit par l’Orchestre symphonique de Montréal, le spectacle mettra en vedette l’organiste français Thierry Escaich, qui jouera pendant la projection du chef-d’œuvre silencieux de 1922 Nosferatu.

Thumbnail

Concerts gratuits pour tous

Afin de s’assurer que le festival de l’orgue demeure accessible à tous, quelques événements gratuits ont été prévus, y compris un concert de pièces de Mozart, de Debussy et de Bach donné par le finaliste de la compétition de 2017 Oliver Brett, le 30 septembre. Le tout se déroule dans le Vieux-Montréal, à la Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours, érigée en 1771, ce qui en fait l’une des plus vieilles églises de la ville. Son orgue a été conçu en 1773… Le concert La Grande Guerre : vêpres du souvenir, qui commémorera le 100e anniversaire de l’armistice ayant mis fin à la Première Guerre mondiale, est aussi gratuit. Pour l’occasion, le Chœur de l’église Saint-Andrew et Saint-Paul entonnera des extraits du Requiem de Maurice Duruflé et de Dona Nobis Pacem de Vaughan Williams. Jonathan Oldengarm l’accompagnera à l’orgue. Le 20 octobre, à l’église St. Andrew and St. Paul.

Thumbnail

Orgue-anisez-vous

En plus de tous les concerts au programme (voyez la liste complète ici), le festival propose aussi des activités spéciales, y compris une visite guidée des orgues de l’Église Unie Saint-James et de l’église St. Andrew and St. Paul ainsi qu’un atelier sur la construction des orgues, le 20 octobre. Le lendemain, un avant-goût du documentaire Pipe Dreams sera présenté lors d’une entrevue avec sa productrice Stacey Tenenbaum, qui a eu un accès aux coulisses de la compétition de 2017. Finalement, l’inauguration de l’orgue historique de l’église Immaculée-Conception, lors d’un concert, le 16 novembre, marquera la fin de la restauration de l’instrument de 60 ans.  

Jamie O’Meara

Jamie O’Meara, blogueur

Jamie O’Meara écrit pour The Montreal Gazette, C2 Montréal et Moment Factory, entre autres. Il préside également aux relations avec la presse anglophone du festival d’humour Juste pour rire et est l’ancien rédacteur en chef de l’hebdomadaire culturel indépendant Hour.

Pour consulter la liste de nos collaborateurs habituels, cliquez ici.