Poulet portugais à Montréal

Jason Lee

Contrairement à la plupart des spécialités ethniques locales que l’on retrouve en abondance dans leurs petits « villages » disséminés ici et là dans Montréal — les bonbons à la barbe de dragon et le dim sum dans le Quartier chinois, les cannoli frais et la pizza dans la Petite-Italie —, vous pouvez sentir à peu près partout en ville le poulet grillé portugais.

There are certain things that we Montrealers like to call our own; bagels, smoked meat, potholes, our European sophistication and now added to the list, Portuguese chicken. The greatest thing about Montréal’s Portuguese chicken is that you can find a spot in any neighborhood – the smell is distinctive – just follow your nose.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité
Thumbnail

Les classiques

Demandez à un Montréalais où vous pouvez trouver du bon poulet et la plupart du temps, on vous indiquera la Rôtisserie Romados (115, rue Rachel Est) dans le Petit Portugal. Ce pilier du poulet portugais embaume le quartier avec ses effluves de grillades sur charbon de bois depuis plus de 20 ans. Dans une bonne journée, la ligne chez Romados peut franchir le seuil de la porte jusqu’à l’extérieur. Que ce soit pour un poulet entier, un demi, un quart — cuisse ou poitrine —, peu importe ce que vous choisirez, on vous proposera la sauce portugaise signature piri-piri (épicée), il ne faut pas hésiter à répondre « oui ». À manger assis sur un perron ou à emporter à la maison, pour moins de dix 10 $, vous sortez de là avec un conteneur (plein) de poulet, une montagne de frites et... de la verdure pour faire plaisir à votre maman. – 115, rue Rachel Est

L’ouverture récente de Ma Poule Mouillée voit déjà affluer les résidents du quartier et d’ailleurs pour le poulet du même pedigree que celui de Romados. Ouvert par un ancien employé, Tony Alves, qui ajoute sa propre touche signature à son poulet servi avec sa sauce piquante ultra-secrète. – 969, rue Rachel Est

La rôtisserie Portugalia est également l’une des favorites de la communauté portugaise. Son fameux « poulet aplati » doit être commandé une heure à l’avance, mais l’attente en vaut la peine. – 38, rue Rachel Ouest

Entre autres restaurants portugais à mentionner : Jano (3883, boulevard Saint-Laurent), Chez Doval (150, rue Marie-Anne Est) et Galo, un grand restaurant de style familial (1979, boulevard Graham), ainsi que la rôtisserie Coco Rico, un comptoir « pour emporter » (3907, boulevard Saint-Laurent).

Thumbnail

Restaurant Helena

De la bonne franquette à la fine gastronomie, le tableau du frango à Montréal est très diversifié. Le restaurant Helena (438, rue McGill) — dirigé par la chef, Helena Loureiro (également du Portus Calle) — sert un poulet de Cornouailles croustillant qui marine dans une saumure pendant deux jours, doré avec une sauce piri-piri traditionnelle, et accompagné de chips maison assaisonnées. Inspirée par la recette de sa mère, elle ajoute sa signature raffinée à « notre » fameux poulet portugais. – 438, rue McGill 

Thumbnail

Ferreira Café

Connu pour son célèbre menu de fruits de mer, le Ferreira sert aussi sa version du poulet portugais classique. Il sert également un poulet de Cornouailles grillé, relevé de piri-piri, accompagné d’une salade verte bio et de frites maison. Ferreira a annoncé récemment un nouveau projet de restaurant de poulet grillé portugais qui devrait ouvrir prochainement au cœur du centre-ville de Montréal. – 1446, rue Peel

Si vous êtes à la recherche d’un endroit pour manger, où que vous vous soyez en ville, suivez votre nez, vous avez de bonnes chances de trouver du poulet rôti portugais.

Jason Lee

Jason Lee, blogueur

Dans la vie, Jason aime deux choses : manger et prendre des photos. Dans son blogue, Shut Up and Eat, il passe à table et livre recettes et critiques. Jason s’est donné pour mission de planter sa fourchette dans tous les restos de Montréal, car sa faim justifie les moyens.

Blogue / Facebook Instagram

Pour connaître nos collaborateurs habituels, cliquez ici.