De la musique indé montréalaise à écouter

Mark Hamilton

La scène de musique indépendante de Montréal fascine depuis longtemps la planète grâce à des artistes-piliers acclamés comme The Arcade Fire, Godspeed You! Black Emperor et Wolf Parade. Tandis que ces gros noms continuent d’attirer les foules un peu partout dans le monde, de jeunes pousses et des favoris locaux font leurs premiers pas sous les projecteurs internationaux. Voici cinq étoiles montantes parmi les plus prometteuses de la scène indé de Montréal prêtes à briller et à réinventer le son de la métropole.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité

Un Blonde

Nom d’artiste du compositeur et producteur prolifique Jean-Sébastien Audet, Un Blonde propose un mélange transcendant de ballades lo-fi indé, de R’n’B de chambre et de funk nostalgique qui se superpose à des harmonies vocales somptueuses. Son magnifique album Good Will Come to You, d’abord lancé uniquement sur cassette en tirage limité, a été nommé pour le prix Polaris et a récemment été réédité et rematricé pour le grand public.

Blue Hawaii

Duo composé de Raphaelle Standell-Preston (déjà connue comme leader du groupe super inventif Braids) et d’Alex Kerby, Blue Hawaii explore les hauts et les bas des relations modernes. Tenderness, leur troisième offrande parue en 2017, est influencée par leur propre rupture, mais les rythmes house lumineux et les mélodies cristallines laissent présager un avenir heureux. Exit la peine d’amour!

Pierre Kwenders

Né à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, Pierre Kwenders est arrivé à Montréal à l’adolescence. Sa musique globe-trotteur (qui se conjugue en pas moins de quatre langues) mêle ses influences de façon tout à fait unique. Les rythmes doux de son album de 2017, MAKANDA at the End of Space, the Beginning of Time, sont sublimés par la réalisation de Tendai Maraire du groupe Shabazz Palaces. Pierre Kwenders est aussi l’hôte et l’organisateur des soirées dansantes Moonshine (dont les détails sont révélés le jour même par texto), une expérience montréalaise incontournable.

Esmerine

Esmerine fait partie de ces jeunes artistes portés par Constellation Records qui repoussent les limites de la musique. Le groupe offre un parfait équilibre entre rythmes du monde et ambiances sonores épiques qui se savoure pleinement le casque d’écoute vissé aux oreilles. Son plus récent album, Mechanics of Dominion, s’ajoute à une discographie réfléchie et fait résonner les instruments à maillets comme sur la piste sonore d’un film perdu.

 

Kaytranada

Depuis son prix Polaris reçu en 2016 pour son premier album 99.9%, Kaytranada en a fait du chemin : il a collaboré avec Mary J. Blige et fait un remix pour Gorillaz en plus d’avoir ajouté son nom aux bottins des producteurs les plus en vue de la planète. Ouvertement queer et affichant un style unique, Kaytranada sévit sur les scènes underground et mainstream sans jamais faire de compromis. Écoutez My Crew, sa plus récente collaboration avec Cadence Weapon (un autre Montréalais) qui se veut une lettre d’amour hip-hop à sa ville.

Mark Hamilton

Mark Hamilton, blogueur et gestionnaire de communauté pour Queer MTL

Homme dans la mi-/fin trentaine, grand et barbu. Aime les promenades romantiques sur le mont Royal, les longues randonnées à vélo, les produits pour la barbe et les guides touristiques anciens. Il a la mauvaise habitude de tomber amoureux d’hommes dans des photos d’époque qui ont certainement déjà rendu l’âme depuis longtemps. Objectif de carrière : devenir flâneur professionnel. D’ici là, il passe son temps à écrire, à faire de la musique et à vagabonder.

Facebook / Instagram / Twitter / Musique