Le Montréal queer au-delà du Village

Mark Hamilton

Cet article a été mis à jour le 19 octobre 2018.

Le Village de Montréal est un des plus vieux et des plus grands quartiers gais en Amérique du Nord, et certainement l’un des plus animés et des plus aimés. Mais loin de se limiter au secteur à l’est du centre-ville, le Montréal queer est une force vive dans un nombre grandissant de collectivités. Si le Village en est le cœur, ces nouvelles ramifications dans les divers quartiers de la ville en sont les poumons, et l’occasion d’une agréable exploration en territoire montréalais.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité
Thumbnail

Toutes les couleurs de l’arc-en-ciel

Avec une multitude de lieux en ville, le milieu LGBTQ montréalais est assez diversifié pour combler l’ensemble de la communauté altersexuelle. Que ce soit dans un club bondé d’une des grandes artères du Plateau ou dans un recoin de Saint-Henri, partout le queer est à l’honneur!

Ce n’est plus un secret

Créé en 2012, Lez Spread The Word est aujourd’hui un point de rencontre incontournable de la communauté lesbienne.  LSTW, c’est un contenu multiplateforme : un superbe magazine bilingue (Tegan & Sara ont fait les deux unes du premier numéro), des collaborations dans le monde du cinéma (y compris au Festival de Cannes) et une organisation de référence indispensable aux communautés lesbiennes francophones et anglophones. Sans oublier les soirées Où sont les femmes qu’elle continue d’organiser tous les mois dans des clubs comme le Fitzroy ou le Renard, avec des DJ de renommée internationale.

Une soirée très « mec »

La soirée Mec Plus Ultra, ou MPU, pour les intimes, est un « méga party hors Village » qui a lieu dans un club du Plateau tous les mois. Organisée au Belmont sur le Boulevard (que vous n’aurez aucun mal à trouver en raison de l’interminable file de messieurs sur leur 36 qui attendent dans la rue pour entrer), la MPU se tient dans un esprit d’inclusion et de fête, avec des sets de DJ, des performances et même des démos de vogue. Son nom et son thème, pensés pour provoquer rencontres et interactions (quelle que soit leur nature), changent chaque mois. Lors d’une édition passée, les participants ont reçu un autocollant à coller sur leur épaule représentant une des créatures du jeu Space Invaders. Quand ils rencontraient une personne portant le même autocollant sur le bras, ils devaient leur offrir un verre au bar.

Plus qu’une enseigne au néon

Bar de strip-tease à ses débuts, le Café Cléopâtre fait aujourd’hui le bonheur d’une clientèle hétéro, homo, trans, drag et queer. Au deuxième étage de l’édifice à la célèbre enseigne au néon, on tient des soirées de drag-queens très courues, ainsi qu’un bareoke mensuel, un événement queer qui enfin unit les plaisirs du chant et de l’effeuillage.

Thumbnail

Pour l’amour de l’art LGBTQ

La communauté LGBTQ montréalaise joue depuis longtemps un rôle important dans la création et la diffusion artistiques. Ces lieux montréalais offrent une vitrine à l’art queer.

Tous pour un et un pour tous

Never Apart est bien plus qu’une galerie. Centre d’art, salle de spectacle et de fêtes mémorables, organisateur d’ateliers et de discussions, l’organisme est à l’épicentre du Montréal altersexuel. Avec sa programmation et ses expos d’artistes établis et émergents, Never Apart a fait de Montréal un pôle international de l’art LGBTQ.

Une maison du peuple

Il se passe toujours quelque chose d’étonnant dans les deux salles de la Casa del Popolo. Celle à l’avant accueille des expos temporaires, et dans celle de spectacles, à l’arrière, se produisent les groupes les plus allumés et les avant-gardistes (et souvent queer) de Montréal.

Thumbnail

À boire et à manger

Partir à la découverte du Montréal LGBTQ suppose avoir quelques points de chute où prendre un verre et manger une bouchée. Ces lieux où tous sont les bienvenus pourront vous ravitailler.

Le gars du coin 

Plus qu’une simple épicerie, le Dépanneur Le Pick Up est l’endroit idéal où commander un sandwich gourmet et une petite douceur. Installez-vous sur sa terrasse et profitez-en pour zieuter la population diversifiée qui vit dans le quartier du Mile Ex. 

Sur vos lèvres

Ne vous fiez pas aux apparences : Notre Dame des Quilles est bien plus qu’un simple bar de quartier aux vitres embuées.  Une petite faim? Commandez des pierogis maison ou un gros bol de macaroni au fromage. Et ne partez pas sans avoir essayé la piste de bowling. Et si l’envie vous prend de chanter à tue-tête What is Love, de Haddaway, avec une bande de hipsters hurlants, revenez-y un dimanche soir, à l’occasion des populaires soirées de karaoké (et bareokeLipster.

Un nouvel emplacement pour une institution LGBTQ+

Longtemps, Le Cagibi a eu pignon sur rue boulevard Saint-Laurent, à l’intersection de la rue Saint-Viateur. Au printemps dernier, elle a pris ses nouveaux quartiers un peu plus au nord, dans la Petite-Italie, que TimeOut a récemment classée dans les 50 quartiers les plus cool au monde. Le menu végétarien et végétalien ainsi que les boissons chaudes et fraîches savamment préparées de l’endroit ont fait la renommée de ce lieu prisé de la communauté LGBTQ+. Mais, quel que soit l’emplacement, le Cagibi est ouvert à tous, tient à préciser son personnel sympathique et accueillant.

 

Mark Hamilton

Mark Hamilton, blogueur et gestionnaire de communauté pour Queer MTL

Homme dans la mi-/fin trentaine, grand et barbu. Aime les promenades romantiques sur le mont Royal, les longues randonnées à vélo, les produits pour la barbe et les guides touristiques anciens. Il a la mauvaise habitude de tomber amoureux d’hommes dans des photos d’époque qui ont certainement déjà rendu l’âme depuis longtemps. Objectif de carrière : devenir flâneur professionnel. D’ici là, il passe son temps à écrire, à faire de la musique et à vagabonder.

Facebook / Instagram / Twitter / Musique

Pour consulter la liste de nos collaborateurs habituels, cliquez ici.