Le parfait guide des friperies de Montréal

Mode et design Magasinage
Citizen Vintage

Alexandra Gauthier

Cet article a été mis à jour le 2 février 2024.

À Montréal, la multitude de friperies et de boutiques d’occasion propose une offre aussi variée qu’abondante, avec des collections uniques et des prix doux qui conviennent à toutes les envies en matière de mode et de décoration. Que vous soyez à la recherche d’un morceau unique, que vous souhaitiez consommer de façon plus responsable ou que vous ayez envie de partir à la chasse aux trouvailles l’instant d’un après-midi, il n’y a rien comme les boutiques qui mettent en lumière la mode rétro. Entre curiosités bien préservées et pièces millésimées, découvrez la réputée scène vintage de Montréal grâce à ce guide complet.

Des fripes cool

Ça va de soi : il serait profitable pour tout le monde (et pour la planète) de magasiner moins souvent chez les détaillants de mode éphémère, même s’il est parfois difficile de résister à l’appel des tendances.

Il est possible de trouver les morceaux de votre nouveau look du jour dans l’une des friperies de Montréal, comme Annex x LOCAL (5364, boulevard Saint-Laurent), dans le Mile End, avec ses sections sensas classées par couleur, ou Ex-Voto (6534, boulevard Saint-Laurent), dans La Petite-Italie, où des vêtements des années 1990 et 2000 côtoient de jolis objets locaux faits à la main. LNF (5319, avenue du Parc), dans le Mile End, et Lau B (4302, boulevard Saint-Laurent), sur le Plateau, proposent toutes deux une offre diversifiée et unisexe, alors que Lazy Vintage (1682, avenue du Mont-Royal Est + 3730, rue Ontario Est) vaut le détour pour ses collections masculines modernes. Vous désirez faire un arrêt bagel? Profitez-en pour visiter en chemin Bohème Vintage (206, rue Saint-Viateur Ouest) et vous comprendrez pourquoi l’endroit est un incontournable du quartier depuis des décennies. Sinon, voyez si vous avez la main heureuse à l’échange au Shwap Club (4710, rue Saint-Ambroise #265), au Petit Shwap Club, pour les petits (5025, rue Wellington), ou à l’Empire Exchange (5225 + 6796, boulevard Saint-Laurent), où vous pouvez échanger des morceaux de votre garde-robe contre du crédit en boutique (et, ce faisant, participer à cette économie circulaire).

Vêtements restaurés et suprarecyclés

Autre façon d’aborder la mode durable : les vêtements et textiles recyclés qui permettent à des pièces seconde-main de renaître sous des lignes plus modernes.

Citizen Vintage (5330 + 4059, boulevard Saint-Laurent) en jette grâce à sa collection triée sur le volet de pièces rétro réinterprétées et de mode responsable créée à partir de matériaux récupérés dans un rayon de 5 km de la boutique. Tout près, Covet Vintage (5413, boulevard Saint-Laurent) propose régulièrement des morceaux transformés, entre chemises de soie revampées grâce à de la teinture et jeans deux couleurs. Dans le Sud-Ouest, ERA Vintage Wear (999, rue du Collège #41) propose à la fois des vêtements actuels et des morceaux rétro revisités (des années 1920 à 1980) qui ont inspiré la mode contemporaine. Dans la Main, Cul-de-Sac (3794, boulevard Saint-Laurent) est un repaire vintage qui offre des morceaux suprarecyclés ainsi que des pièces inaltérées. La plupart datent des années 1980 et plus; c’est l’endroit parfait pour dénicher un «affreux» chandail des fêtes ou une chemise criarde pour un barbecue d’été.

Chasse au trésor

Vous avez de la patience et aimez vous perdre dans les vêtements? Il n’y a alors rien pour vous comme un après-midi entre les rayons à tenter de dénicher la perle rare.

Endroit chaotique mais apprécié de la Main, Eva B (2015, boulevard Saint-Laurent) est parfait pour ça. La friperie désormais légendaire est une destination montréalaise, ayant ouvert ses portes en 1987 (d’abord en tant que librairie d’occasion). À quelques jets de pierre, l’adresse-sœur Eva D (1611, boulevard Saint-Laurent), dont les collections de reliques du passé sont un peu plus organisées, propose, entre autres, des robes à louer pour les occasions spéciales qui rappellent un charme d’antan. Spécialistes du t-shirt et de la veste de jean grâce à des stocks quasi infinis Hadio (314, avenue du Mont-Royal Est), l’une des plus grandes friperies de Montréal, et KILOFripe (3800, boulevard Saint-Laurent), qui en plus de sa grande sélection permet à des artistes locaux de montrer leur savoir-faire, sont toutes deux installées sur le Plateau. De là, en marchant vers l’est, vous pouvez facilement rejoindre le Marché Floh (4301, rue Saint-Denis), installé sur deux étages bien garnis, qui a d’abord débuté ses opérations comme boutique éphémère avant de trouver pignon sur rue. Puis il y a le Marché Underground (3731, rue Notre-Dame Ouest), dans Saint-Henri, dont le nom ne reflète pas sa grandeur : chacune des pièces de ce commerce aux allures de marché aux puces propose un thème différent. Plus au nord, ne manquez pas The Little Shop (1002, avenue Ogilvy), qui porte bien son nom : véritable caverne d’Ali Baba, le commerce est installé dans un appartement de Parc-Ex. Incontournable du quartier depuis près de 60 ans, la boutique compte plusieurs pièces bien remplies de trésors qui peuvent vous occuper pendant des heures. 

Digne des passerelles

Si vous souhaitez investir dans des griffes renommées, peut-être voudrez-vous débuter vos recherches dans les boutiques qui se spécialisent dans la couture vintage.

Grâce à sa sélection colorée de morceaux des années 1930 à 1990, Rudston Brown (5879, rue Sherbrooke Ouest), dans Notre-Dame-de-Grâce, est une adresse parfaite pour le vintage de luxe. Sur le Plateau, des griffes renommées se retrouvent souvent parmi les présentoirs de la friperie contemporaine Le Dressing (3854, rue Saint-Denis). Les grands noms de la mode, entre Prada et Dior, côtoient les sacs à main de collection et les robes cocktail des années 1950 aux Folles Alliées (371, avenue du Mont-Royal Est), une boutique qui nous propulse dans le Paris d’une autre époque. Dans le Mile End, Seconde (5274, boulevard Saint-Laurent) offre une sélection irrévérencieuse et rebelle parmi ses morceaux rétro, alors que sa voisine RUSE (5141, boulevard Saint-Laurent) est aussi chic que les vêtements qu’elle vend. Minimaliste et aérée, Inedit.e (6370, boulevard Saint-Laurent), dans La Petite-Italie, permet de comprendre que chaque morceau en montre a été méticuleusement sélectionné. Enfin, pour les adeptes de sacs griffés un peu cassés, le CRTBLNCHSHP (1136, avenue du Mont-Royal Est), qui se prononce «Carte blanche shop», est une boutique de dépôt-vente qui se spécialise dans les produits de luxe et les marques dignes de la semaine de mode de Paris.

Les niches, c’est chic!

Alors que l’achat de seconde-main gagne en popularité, le marché de niches ultraspécifiques a aussi le vent en poupe. Si bien que bon nombre de boutiques spécialisées voient le jour.

Les uniformes vintage tiennent le haut du pavé à Palmo Goods (263, avenue du Mont-Royal Est), où les vêtements westerns, les combinaisons et les vestes de cheminot sont en vedette. Proposant aussi des pièces westerns, mais avec une touche rock des années 1970, La Caravane Vintage (4116, boulevard Saint-Laurent), dans la Main, vend également des cravates-ficelles et des vestes de motocyclistes. Cela dit, les vrais adeptes de moto voudront se tourner vers la Boutique Le 63 (63, avenue du Mont-Royal Est), où la culture du garage et de la moto influence la collection. Dans Outremont, Mervmatsui (1025, avenue Van Horne) tient des vêtements masculins et se concentre sur les uniformes et le normcore (à la fois L.L. Bean et Danny Tanner), alors que l’offre masculine et unisexe du Club Theos Montreal inc. (1134A, avenue du Mont-Royal Est) fait la part belle aux années 1990 (assez vintage pour les gourous de la mode!). RE UP (4235, rue Saint-Denis) se spécialise également dans la mode urbaine et propose des chaussures vintage. De son côté, Ribotti Vintage (5159, boulevard Saint-Laurent) se concentre sur les vêtements de sport extérieurs rétro, que ce soit pour une virée sur les pentes ou une sortie à Igloofest. Bien qu’il ne soit pas considéré comme une friperie, le Kitsch’n Swell (4065, boulevard Saint-Laurent) vaut le détour pour ses morceaux inspirés de la magie des années 1950.

Un décor rétro

En terminant, si vous êtes à la recherche de pièces pour embellir le décor de votre maison, sachez que Montréal compte une foule de boutiques qui sauront vous faire plaisir, que ce soit pour trouver des meubles ou des objets décoratifs usagés ou suprarecyclés. Il est difficile de taire la réputation du Marché aux puces Saint-Michel (7707, avenue Shelley), une véritable caverne aux trésors anciens. Ses corridors labyrinthiques peuplés de nombreux kiosques vous mèneront vers des bric-à-brac de verres rétro, de fauteuils Queen Anne, de vinyles et de poupées aussi jolies qu’effrayantes. Du côté d’Espace Vintage (1691, rue Atateken), qui se consacre aux items midcentury, le tek et étoiles starburst règnent en maîtres, alors que chez Style Labo (5595, boulevard Saint-Laurent), on propose du mobilier et des lampes de style industriel. Spazio antiquités architecturales (8405, boulevard Saint-Laurent) tient une incroyable collection de vitraux vintage parmi ses pièces décoratives. Enfin, si vous êtes à la recherche d’ornementations flamandes ou de lampes Tiffany, consultez notre guide des antiquaires situés près du canal de Lachine. 

Bonne chasse au trésor!   

Alexandra Gauthier

Alexandra Gauthier est une jeune Montréalaise qui aime manger, boire et passer de bons moments avec ses amis dans tous les quartiers de la ville.

Voir les articles de Alexandra