Fierté Montréal vue par des Montréalais

Dans la métropole québécoise, le festival LGBTQ+ Fierté Montréal est un événement convivial et inclusif qu’embrassent des Montréalais de tous les genres et de tous les horizons. 40 ans après la première marche de 1979, plus de deux millions de personnes prendront part au défilé et au festival de 2019, du 8 au 18 août. À cette occasion, nous avons demandé à quelques Montréalais célèbres ce que la Fierté signifiait pour eux.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité

Jonhs Banks, fondateur de La Brigade rose, qui organisa la toute première marche de la Fierté, en 1979

« La Fierté permet de montrer au monde que les membres des communautés LGBTQ+ sont des individus à part entière. Nous avons tous des formes, des tailles, des couleurs et des professions différentes. L’ampleur qu’a prise la Fierté à Montréal depuis la première marche de 1979, qui a réuni 52 marcheurs, me rend incroyablement heureux. Je me souviens du moment où Divers/Cité a pris en charge l’organisation de la Fierté, en 1993. Je me suis installé à un coin de rue et j’ai regardé passer les milliers de marcheurs. Cela m’a tellement bouleversé que je me suis mis à pleurer. Jeune homme, je n’aurais jamais imaginé voir cela à Montréal. C’est pourquoi je suis très fier de ce que nous avons accompli. »

Thumbnail

Mado Lamotte, drag-queen et icône montréalaise.

« La Fierté est une occasion de se remémorer notre histoire. Pour la plupart d’entre nous, il est plus facile aujourd’hui de vivre nos vies ouvertement. Mais n’oublions pas que des membres de la communauté LGBTQ+ sont encore persécutés dans de nombreux pays. Je dis toujours que la tolérance n’est pas l’acceptation, c’est de l’hypocrisie. »

La star du rock Jonas Tomalty

« Ce qui fait de Montréal une ville si merveilleusement unique est sa grande variété d’histoires, de sons et de goûts et la beauté de sa diversité sexuelle. La Fierté célèbre toutes les couleurs de la riche palette de la ville et chaque rayon de son spectre fabuleux. »

Thumbnail

La journaliste à CTV Montréal et personnalité locale Christine Long

« La Fierté est un beau moment pendant lequel les gens sortent de leur zone de confort et se lient aux autres. On peut être curieux, on peut poser des questions, on peut se tenir la main. C’est vraiment une très belle ambiance. Fierté Montréal est inclusive et accueillante. »

Thumbnail

L’écrivain primé H. Nigel Thomas

« Je suis plutôt une personne d’arrière-plan, mais quand je prends part à la Fierté, j’aime les chars du défilé, j’aime le côté déluré, même si la Fierté n’a plus la même signification depuis que le mariage gai a été légalisé au Canada, en 2005. Mais il y a encore un bon 30 % de la population qui s’oppose à ce que les membres de la communauté LGBTQ+ aient les mêmes droits que tous les autres citoyens en démocratie. Alors, nous devons continuer à faire sentir notre présence. La Fierté est le moment où les membres de la communauté LGBTQ+ revendiquent leur place. »

Thumbnail

Le grand ténor John Mac Master

« Pour moi, Fierté Montréal est l’occasion pour les gens d’être ce qu’ils souhaitent. C’est ce que je m’efforce de faire en tant qu’artiste. J’essaie de libérer cela dans l’univers. Alors, une telle occasion pour des gens qui, dans l’histoire, ont connu l’oppression, c’est une merveilleuse célébration leur permettant de sortir du lot et de dire : “voici tout ce que je suis”. »

Thumbnail

La reine du disco France Joli

« Pour moi qui suis une alliée de longue date de la communauté LGBTQ+, la Fierté est extrêmement importante. Chaque célébration annuelle est une occasion rêvée de montrer nos vraies couleurs au monde et de continuer à faire pression pour une égalité inconditionnelle pour tous. Si, ironiquement, je ne me suis jamais produite à la Fierté de ma ville d’origine, j’y ai participé dans de très nombreuses villes aux États-Unis, et l’amour partagé entre le public et moi me bouleverse toujours. Je serai pour toujours reconnaissante à mes fans queer du monde entier. »

Florence Gagnon, fondatrice du magazine de renommée internationale Lez Spread The Word

« La Fierté est importante. La Fierté est qui je suis. Je suis fière de le dire toute l’année. »

La célèbre drag-queen Manny, mère de House of Manny

« Pour moi, la Fierté signifie les pleurs, les gains et les pertes de nos droits… les sacrifices, le combat, l’amour et le futur de la communauté queer et de tous ceux qui n’ont pas le droit à la parole. Nous avons encore beaucoup de chemin à parcourir ! »

Ranee Lee, icône du jazz canadien et membre de l’Ordre du Canada

« Pour moi, la signification de la Fierté est plus qu’un mot. Elle représente les symboles de vérité, de force et de conviction. Il y a de l’honnêteté dans la vérité et du courage dans la force et la conviction est la confiance qui nourrit notre Fierté. »

Thumbnail

La légende de CHOM 97.7 FM, l’animateur matinal Terry DiMonte

« Dans ma famille, on m’a très vite appris que qui j’aimais n’avait pas d’importance. Pour moi, la Fierté a une résonance personnelle, car un membre de ma famille est gai. C’est un octogénaire maintenant qui aime à dire qu’il a pris du bon temps quand, jeune homme gai à Montréal, le milieu gai était pourtant mal vu. Je pense à lui chaque année au moment de la Fierté et au soutien que lui et d’autres auraient pu avoir s’il y avait eu une Fierté au début des années 1960. Je pense que la Fierté, aujourd’hui, joue encore un rôle important, pas seulement dans la vie des gais, mais dans celle de tout le monde. »

Richard Burnett

Richard Burnett, journaliste

Richard « Bugs » Burnett est un auteur, rédacteur, journaliste, blogueur et chroniqueur canadien. Il écrit pour des hebdomadaires indépendants ainsi que des publications grand public et LGBTQ. De plus, Bugs connaît Montréal comme une drag queen connaît les produits de beauté.

Blogue / Facebook / Twitter / Instagram 

Consultez la liste de nos collaborateurs habituels.