Explorer d’autres univers à Espace pour la vie

« Espace, frontière de l’infini », pouvait-on entendre dans le générique de la célèbre série Star Trek. De tout temps, les humains ont aimé repousser l’inconnu. À l’Espace pour la vie, le plus grand complexe muséal consacré aux sciences naturelles au pays, les curieux de tous les âges peuvent découvrir de nouveaux univers, d’exploration botanique en voyage dans l’espace.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité

Le Jardin botanique

Le Jardin botanique, d’une superficie de 75 ha, abrite 10 serres et 30 jardins thématiques, dont le Jardin alpin, le Jardin de Chine et le Jardin des Premières-Nations. Les pavillons des jardins japonais, chinois et des Premières-Nations sont fermés pour l’hiver, à compter du 1er novembre.

Les serres, quant à elles, sont ouvertes toute l’année. Elles sont plantées de succulentes, d’orchidées, de fougères, de penjings et de bananiers, entre autres. En raison de sa grande variété d’arbres et d’arbustes, le Jardin botanique est aussi un espace vert de choix pour l’observation des oiseaux.

De la fin février au début avril se tient chaque année, dans la grande serre d’exposition, Papillons en liberté qui, comme son l’indique, est un véritable ballet aérien de quelque 1500 beautés ailées d’une cinquantaine d’espèces butinant de fleur en fleur.

Jardins de lumière est un événement annuel, une féérie colorée de centaines de gigantesques lanternes, dont la principale est un immense dragon dans le Jardin de Chine. Sa prochaine édition aura lieu du début septembre au 31 octobre.

Pour être sûr de ne rien manquer durant votre balade dans les serres et au jardin, consultez la page des floraisons de la semaine.

Le Planétarium Rio Tinto Alcan

Le nouveau Planétarium Rio Tinto Alcan est un édifice dernier cri équipé du nec plus ultra de la technologie.

Petits et grands peuvent s’y émerveiller de son exposition permanente, EXO, sur les traces de la vie dans l’univers, qui a la trempe de celles des grands planétariums européens. Sa collection et ses expériences immersives en font une parfaite destination familiale, mais aussi une agréable sortie en amoureux (votre aimable serviteur en a fait l’expérience plus d’une fois !).

Le billet d’entrée comprend l’accès à l’expo permanente, EXO, sur les traces de la vie dans l’univers, mais aussi à l’un de ces programmes doubles :

Le nouveau spectacle Planète 9 / Les secrets de la gravitation fait le bonheur des visiteurs. Planète 9 est une exploration de la ceinture de Kuiper, dans les environs de Pluton, et Les secrets de la gravitation est un film d’animation à propos d’un jeune magicien et de son ami robot voyageant dans le temps et l’espace pour découvrir les secrets de la gravitation, mais aussi l’amitié et l’imagination.

Thumbnail

Continuum / Aurorae sont les spectacles multimédias coup de cœur des visiteurs depuis l’ouverture du nouveau planétarium, en 2013. Poème cosmique conçu par le célèbre tandem de créateurs montréalais formé par Michel Lemieux et Victor Pilon, Continuum a pour trame sonore la musique de Phillip Glass. Aurorae « décortique et transcende les aurores boréales » (et est précédé d’une présentation du ciel étoilé).

L’aveugle aux yeux d’étoiles / À bord du SSE 4801 est un doublé comprenant un film d’animation conçu pour les enfants de 4 à 8 ans et d’un spectacle multimédia dans lequel un jeune aventurier part en orbite quelque part entre le Soleil et Neptune.

Enfin, Collisions cosmiques / EXO est un programme aussi fascinant qu’éducatif. Collisions cosmiques étudie les forces, constructives ou catastrophiques, qui continuent d’affecter l’Univers, et EXO s’interroge sur la vie extraterrestre (et est précédé d’une présentation du ciel étoilé).

Veuillez prendre note que le Planétarium est fermé le lundi (sauf le 31 décembre) et le 25 décembre. Consultez son site web pour connaître les horaires des représentations en français et en anglais. Comptez deux heures environ pour l’exposition et les spectacles doubles.

L’insectarium

L’Insectarium montréalais est l’un des plus grands musées consacrés aux petites bestioles en Amérique du Nord, avec ses 4800 bibittes de 230 espèces et ses 750 variétés de plantes. On y trouve 250 000 spécimens naturalisés ou vivants, une fourmilière et des vivariums fascinants.

Les expositions permanentes, Fourmis Atta et Nous, les insectes, qui comprennent des tas de petits trésors sur pattes, de bijoux de coléoptère en papillons aux ailes multicolores, sont présentées jusqu’à la fin février 2019, date à laquelle l’Insectarium sera fermé pour rénovations.

La collection du musée peut également être consultée en ligne.

Thumbnail

Le Biodôme

Installé dans ce qui était le vélodrome des Jeux olympiques de 1976, le Biodôme, dont la popularité ne se dément pas, a la forme reconnaissable, toute en rondeur, d’un coquillage fossile nommé trilobite. Il regroupe sous un même toit 4500 animaux de 250 espèces et 500 spécimens de plantes. Le Biodôme se refait actuellement une beauté. Il rouvrira à la fin de l’été 2019.

Thumbnail

Billets et accès

 

On peut acheter des billets individuels pour chacun des musées d’Espace pour la vie ou un forfait pour l’ensemble. Tarifs familiaux offerts. Évitez les files d’attente en achetant vos billets à la billetterie en ligne.

Vous pouvez aussi télécharger une application qui vous accompagnera durant votre visite de l’Insectarium.

Sachez que l’Espace pour la vie est facilement accessible en transports en commun.

Richard Burnett

Richard Burnett, blogueur

Richard « Bugs » Burnett est un auteur, rédacteur, journaliste, blogueur et chroniqueur canadien. Il écrit pour des hebdomadaires indépendants ainsi que des publications grand public et LGBTQ. De plus, Bugs connaît Montréal comme une drag queen connaît les produits de beauté.

Blogue / Facebook / Twitter / Instagram / Google +

 

Pour connaître nos collaborateurs habituels, cliquez ici