Cours d’histoire au paisible Cimetière Mont-Royal

Richard Burnett

Richard « Bugs » Burnett est un auteur, rédacteur, journaliste, blogueur et chroniqueur canadien. Il écrit pour des hebdomadaires indépendants ainsi que des publications grand public et LGBTQ. De plus, Bugs connaît Montréal comme une drag queen connaît les produits de beauté.

Situé au cœur de Montréal, le célèbre et populaire mont Royal abrite le magnifique Cimetière Mont-Royal, qui permet de s’évader de la jungle urbaine l’instant d’une promenade paisible et éducative.  

Les nombreuses facettes du mont Royal

Le mont Royal comprend de nombreux attraits montréalais : la croix du sommet; l’oratoire Saint-Joseph et sa magnifique coupole; le parc du Mont-Royal, dessiné par l’architecte paysagiste Frederick Law Olmsted (aussi derrière le Central Park de New York); deux universités de renommée mondiale, McGill et l’Université de Montréal; et pas moins de cinq cimetières, dont le plus ancien de la ville, le Cimetière Mont-Royal, où reposent des Montréalais célèbres comme l’auteur Mordecai Richler et Sir Alexander Tilloch Galt, un des pères de la Confédération.

Aux portes du paradis

À Montréal, on inhume les morts sur le mont Royal depuis que le cimetière Mont-Royal, grand de 66 hectares, a été fondé, en 1852. D’abord ouvert pour la confession protestante, le cimetière est aujourd’hui non confessionnel et comprend le cimetière du Temple Emanu-El du judaïsme réformé.

Le Cimetière Mont-Royal est bordé par le plus grand cimetière au Canada, le cimetière catholique de Notre-Dame-des-Neiges, fondé en 1854 et inspiré par le cimetière Père-Lachaise de Paris, de même que par le cimetière Shearith Israel (également établi en 1854) et le cimetière Shaar Hashomayim (1863) sur le flanc nord de la montagne, où le célèbre poète montréalais et membre du Temple de la renommée du rock and roll Leonard Cohen est enterré.

Le tout premier crématorium au pays a été construit dans la partie est du Cimetière Mont-Royal en 1901 par l’architecte Sir Andrew Taylor avec du calcaire montréalais et grâce aux fonds du magnat du tabac et philanthrope Sir William Christopher Macdonald. En 1862, les portes du cimetière furent construites selon un style anglais et la Commission des lieux et monuments historiques du Canada a désigné le cimetière lieu historique national en 1998.

Personnages célèbres et historiques

La toute première personne enterrée au Cimetière Mont-Royal fut le révérend William Squire, le 19 octobre 1852.

Les funérailles les plus importantes à y avoir été tenues ont sans doute été celles, en 1933, de Sir Arthur William Currie, commandant des troupes canadiennes pendant la Première Guerre mondiale et recteur de l’Université McGill de 1920 à 1933. Le cortège est parti du campus de McGill et a attiré 20 000 personnes.

Plusieurs membres de l’élite montréalaise sont enterrés au Cimetière Mont-Royal, y compris le fondateur du Musée McCord, David McCord, et son père, John Samuel McCord, juge à la Cour suprême; le magnat du sucre John Redpath; le baron de la bière John Molson; le célèbre bijoutier Henry Birks; le troisième premier ministre du Canada, Sir John Abbot; et l’un des pères de la Confédération, Sir Alexander Tilloch Galt.

D’autres noms connus reposant au Cimetière Mont-Royal incluent Anna Leonowens, écrivaine, institutrice et féministe britannique née en Inde, la Anna des œuvres Anna et le roi de Siam et Le roi et moi; le populaire écrivain Mordecai Richler; l’auteur de romans policiers Frank L. Packard; la peintre et membre fondatrice du Canadian Group of Painters Anne Savage; le très apprécié tavernier, aubergiste et philanthrope du Vieux-Port au 19e siècle Joe Beef (alias Charles McKiernan); et le légendaire photographe William Notman, dont le portrait de Buffalo Bill et Sitting Bull (pris au studio montréalais de Notman en août 1885) est l’une des images les plus éloquentes du mythe du Wild West américain.

Parmi les autres inhumations célèbres, notons celle du joueur des Canadiens de Montréal et membre du Temple de la renommée du hockey Howie Morenz, dont les funérailles, le 11 mars 1937 ont été tenues au Forum de Montréal : quelque 50 000 personnes lui ont rendu un dernier hommage au centre de la glace. Le président de la Compagnie ferroviaire du Grand Tronc Charles Melville Hays, qui a sombré avec le Titanic, repose aussi au cimetière Mont-Royal. Son corps repêché par un bateau de sauvetage avait pu être identifié grâce à sa montre en or gravée à son nom. Il a été enterré le 8 mai 1912, plus de trois semaines après le naufrage du paquebot dans l’Atlantique Nord, le 15 avril.

Oasis en ville

Le Cimetière Mont-Royal n’est ni une aire de pique-nique ni une piste cyclable, mais une promenade dans ses sentiers permet une escapade hors du brouhaha de la ville. L’endroit est calme et paisible. C’est aussi un lieu de mémoire et de recueillement : 200 000 âmes reposent ici. On s’attend donc à ce que les visiteurs soient respectueux de l’endroit.

Le Cimetière Mont-Royal n’offre pas de visites guidées à cause de la pandémie de COVID-19, mais le public peut s’y rendre sans problème en respectant la distanciation physique. Consultez les informations sur les visites et les règles de santé et sécurité.

Richard Burnett

Richard « Bugs » Burnett est un auteur, rédacteur, journaliste, blogueur et chroniqueur canadien. Il écrit pour des hebdomadaires indépendants ainsi que des publications grand public et LGBTQ. De plus, Bugs connaît Montréal comme une drag queen connaît les produits de beauté.

Vous ne voulez rien manquer ?

L’infolettre de Tourisme Montréal, c’est toute l’action qui fait vibrer Montréal réunie au même endroit.

Moments à proximité
[COVID-19] Pour vous tenir au courant de la situation actuelle
En savoir plus