L’effervescence citadine du Village gai

Un village gai ouvert sur le monde

L’ouverture d’esprit qui règne dans le Village gai de Montréal en fait une zone vitale du paysage urbain montréalais. Point de rencontre de la communauté LGBTQ, secteur commerçant et lieu de résidence, le quartier arc-en-ciel n’est pas seulement le terrain de jeu des noctambules (même si, il faut bien le dire, l’ambiance y est du tonnerre).

Ouvert jour et nuit

Avec ses piliers arc-en-ciel, la station de métro Beaudry est le cœur géographique du Village gai montréalais, le plus grand du genre en Amérique du Nord. La rue Sainte-Catherine en est son poumon, avec ses bars et restos, ses boutiques tape-à-l’œil et ses gîtes touristiques à l’architecture victorienne. Nombreuses et ouvertes jusqu’au petit matin, les boîtes de nuit et les clubs y sont légion. La joie de vivre et la tolérance qui jour et nuit caractérise le Village en font un des quartiers les plus vivants et accueillants de Montréal.

Faire une virée dans le Village

Les raisons de se rendre dans le Village sont nombreuses : on y trouve des bars, des restos, des boutiques et des installations artistiques. On aime y flâner ou y être à la fête. Et on aime y chanter ou s’y faire chanter la pomme.

  1. Se promener sous les fameuses boules colorées qui ombragent la rue Sainte-Catherine en été.
  2. Rencontrer Mado, la célèbre drag-queen, dans le cabaret à son nom.
  3. Remonter le temps dans les magasins d’antiquités vintage de la rue Amherst.
  4. Faire de l’œil aux passants, assis à une  terrasse.
  5. Prendre part au défilé de la Fierté Montréal, le festival annuel de la communauté LGBTQ.