Un riche héritage religieux

Montréal, la ville aux 100 clochers

« C’est la ville aux 100 clochers », aurait lancé Mark Twain de passage à Montréal vers 1880. Le clergé catholique a présidé à la fondation de Montréal, d’où cette multitude de cathédrales, d’églises et de chapelles. Avec leurs voûtes majestueuses, leurs vitraux éblouissants et leurs riches peintures, ces lieux du culte ont de quoi impressionner. Les offices religieux et les prestations chorales qui s’y tiennent invitent toujours au recueillement. Quant aux structures désacralisées, elles ont peut-être perdu leur vocation, mais leur façade se dresse toujours comme un témoin de notre patrimoine religieux.

Les icônes du patrimoine religieux montréalais

Si Montréal accueille aujourd’hui des lieux de dévotion de toute confession, certains édifices sacrés parmi les plus impressionnants remontent au début de la colonie. La majesté de ces bâtiments et leur style unique révèlent les pages de notre histoire. Des incontournables qui enrichiront tout itinéraire.

  1. Gravir les marches de l’Oratoire Saint-Joseph qui se dresse sur le flanc du mont Royal
  2. Lever les yeux vers le ciel pour admirer les statues alignées tout en haut de la façade de la cathédrale Marie-Reine-du-Monde
  3. Se recueillir dans l’atmosphère de paix qui règne à la basilique Notre-Dame
  4. Grimper au sommet du clocher de la chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours pour admirer la vue sur le Vieux-Montréal et le fleuve.
  5. Remonter le cours du temps à l’église de la Visitation de la Bienheureuse-Vierge-Marie, la plus ancienne église montréalaise qui subsiste