Quand la ville souterraine devient galerie d'art

Isa Tousignant

Le 3 mars, le fameux Montréal souterrain se fera galerie à l’occasion du festival Art souterrain. Jusqu’au 25 mars, la 10e édition de l’événement donnera à voir 98 projets de 94 artistes montréalais, canadiens et étrangers, sur les trois kilomètres du parcours ainsi que dans neuf espaces satellites en ville.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité

Le travail, c’est la santé

Toujours stimulant, le thème annuel du festival sera Labor Improbus, une réflexion sur la place de l’individu dans le monde du travail. Les artistes invités ont eu le choix du médium – photo, céramique, installation, vidéo – pour explorer des concepts tels que les nouvelles formes d’aliénation sociale, le conformisme forcé, le commerce mondial ou encore les standards professionnels internationaux.

« Labor Improbus découle du positionnement du festival dans le centre-ville de Montréal, explique le directeur artistique et commissaire principal de l’événement, Frédéric Loury. Chaque jour, plus de 300 000 individus circulent sur notre territoire d’exposition en destination des nombreux espaces de bureau. » L’idée est donc de s’adresser à ce public captif, en proposant une série d’activités et d’événements spéciaux.

Manger intelligent

Un dîner à saveur artistique, ça vous met en appétit? Pour cela, il y a Vivant Midi, une série de performances contemplatives gratuites dans quatre des sept gratte-ciel reliés au Montréal souterrain (du lundi au jeudi, de 12 h à 13 h). Également gratuite, la série Midi Express vous permettra d’en savoir plus sur les œuvres exposées, grâce à la présence d’un médiateur (du lundi au vendredi, de 11 h 30 à 14 h 30). Horaire des activités ici.

Activités spéciales et de fin de semaine

Le week-end est aussi tout indiqué pour participer à l’événement : trois visites guidées aux thèmes distincts seront proposées : « Je travaille donc je suis », « Je travaille le réel donc j’informe » et « Je travaille donc je lutte ». Elles seront offertes les samedis et dimanches (7 $; réservation nécessaire). Sur le parcours, des médiateurs seront présents les fins de semaine, pour répondre aux questions de quiconque veut creuser la symbolique des œuvres exposées (les samedis et dimanches, de 12 h à 18 h). Si vous êtes en ville avec vos bambins de 6 à 12 ans, sachez qu’une chasse au trésor leur sera destinée. Pour À la recherche de l’œuvre perdue!, ils devront trouver des indices tout le long du parcours (tous les jours; gratuit).

À l’écran

Pour la première fois, Art souterrain proposera une série de films au Cinéma du parc, en collaboration avec le Festival des films sur l’art (FIFA). Réservez vos mercredis pour voir des films sur certains des artistes exposés au festival.

Thumbnail

Le parcours

Le parcours des œuvres exposées relie sept édifices, tous donnant sur le Montréal souterrain : le 1000 de la Gauchetière, la Place Bonaventure, la Place de la Cité internationale, l’Édifice Jacques-Parizeau, le Centre de commerce mondial de Montréal, le Complexe Guy-Favreau et le Palais des congrès de Montréal. Des marques au sol vous aideront à repérer les œuvres, et un audioguide gratuit, en français ou en anglais, sera également à votre disposition.

 

Les expositions satellites auront lieu aux endroits suivants : Arsenal art contemporain Montréal, Art Matters de l’Université Concordia, CDEx de l’UQAM, Espace d’exposition Ubisoft, Fonderie Darling, Fridge Door Gallery, Galerie Simon Blais, Grande Bibliothèque et Cinéma du Parc.

Les dates

Le festival Art souterrain sera inauguré le 3 mars, à l’occasion de la Nuit blanche, et se poursuivra jusqu’au 25 mars.

 

Isa Tousignant

Isa Tousignant, blogueuse

Isa Tousignant est une journaliste art et style de vie résidant dans le quartier multiculturel Parc Extension de Montréal. Elle est collaboratrice à la rédaction du magazine Canadian Art et écrit à la pige pour une variété de revues et de marques. Elle crée également des bijoux et se passionne pour le costume animalier et son rôle dans l’art contemporain.