Art Souterrain : une galerie d’art sous la ville

Richard Burnett

Richard « Bugs » Burnett est un auteur, rédacteur, journaliste, blogueur et chroniqueur canadien. Il écrit pour des hebdomadaires indépendants ainsi que des publications grand public et LGBTQ. De plus, Bugs connaît Montréal comme une drag queen connaît les produits de beauté.

Des artistes d’un peu partout dans le monde seront en vedette lors de l’édition 2021 d’Art Souterrain, festival montréalais lors duquel le célèbre réseau piétonnier intérieur de la métropole est transformé en galerie d’art contemporain de quatre kilomètres. Le volet virtuel se tient du 20 février au 30 avril, alors que le parcours urbain sera présenté dans la ville souterraine du 10 au 30 avril.

Chronométrie

La mission d’Art Souterrain, organisme sans but lucratif fondé en 2009, est de rendre l’art contemporain accessible au grand public. Sur le thème Chronométrie, la 13e édition du festival, adaptée à la pandémie, présente plus de 50 artistes qui mettront de l’avant œuvres et performances pendant sept semaines.

Le volet virtuel explore la chronométrie grâce à une série de performances et de tables rondes en ligne, alors que le volet urbain se déploiera sur un parcours de quatre kilomètres, exposant le travail d’artistes locaux et internationaux, du 10 au 30 avril.

Quatre artistes clés

L’édition 2021 d’Art Souterrain propose, entre autres, le travail de quatre artistes clés :

La vidéo de 13 minutes INTERTYPES, de Philippe Aubert-Gauthier et Tanya St-Pierre, est issue d’une réflexion sur la signification culturelle de l’impression 3D et de son empreinte sociale dans l’histoire des technologies de l’impression.

PROPOSALO -R NITHOLOGY, du New-Yorkais Juan Fontanive, se compose de trois machines flipbook qui représentent des animations de colibris volants.  

La touchante œuvre MOTHER, de l’artiste chinoise basée à Montréal et acclamée à l’international Chun Hua Catherine Dong, consiste en 14 photographies et 1 vidéo dédiées à la mère décédée de l’artiste.

Volet virtuel

Il y a plusieurs événements virtuels à surveiller sur la page Facebook d’Art Souterrain.

Trois tables rondes sur le thème de la chronométrie et ses déclinaisons mettront en scène des panélistes de renom : À fleur de peau (23 février à 18 h) et Opportunités et nouveaux modèles (2 mars à 18 h) sont en français et Now is the Time (9 mars à 18 h) est en anglais.

Des performances sont aussi diffusées tous les lundis, mercredis et vendredis, du 14 mars au 30 avril.

La Nuit blanche en ligne sera tenue le 13 mars, coïncidant avec le premier anniversaire de la mise en place de mesures sanitaires liées à la COVID-19 au Québec. Elle présentera 15 artistes de la troupe de danse BIG BANG, sous la direction de la réputée chorégraphe et pédagogue artistique Stéphanie Decourteille.

Volet urbain

Une trentaine d’artistes présentent des œuvres contemporaines et des performances liées au thème de la chronométrie tout au long du parcours de quatre kilomètres d’Art Souterrain, qui débute au Palais des congrès de Montréal et déambule à travers le Centre de commerce mondial de Montréal, la Place Victoria et l’édifice Jacques-Parizeau.

Les œuvres du volet urbain, sélectionnées par les deux commissaires de cette édition – Nathalie Bachand (Canada) et Dulce Pinzon (Mexique) –, seront accessibles gratuitement dans les espaces publics sécuritaires de la ville souterraine de Montréal, et ce, en tout temps, du 10 au 30 avril. 

Richard Burnett

Richard « Bugs » Burnett est un auteur, rédacteur, journaliste, blogueur et chroniqueur canadien. Il écrit pour des hebdomadaires indépendants ainsi que des publications grand public et LGBTQ. De plus, Bugs connaît Montréal comme une drag queen connaît les produits de beauté.

Vous ne voulez rien manquer ?

L’infolettre de Tourisme Montréal, c’est toute l’action qui fait vibrer Montréal réunie au même endroit.

Moments à proximité
[COVID-19] Pour vous tenir au courant de la situation actuelle
En savoir plus