Soirées gaies ou comment s'amuser

Richard Burnett

Dans le milieu LGBTQ montréalais, danse, plaisir et musique dance restent toujours tendance.

De jour comme de nuit, les bars, les clubs et les restaurants du Village gai de Montréal grouillent de vie, mais la clientèle LGBTQ a également sa place dans le reste de la ville, autant dans des établissements qui lui sont principalement destinés que dans d’autres qui organisent régulièrement des soirées spéciales LGBTQ. Voici quelques endroits populaires qui se trouvent dans les limites du Village et au-delà.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité

OriGn

OriGn est un club convivial pour la clientèle LGBTQ situé dans un bâtiment historique du 19e siècle sur la rue de la Commune. Depuis son ouverture en juillet 2017, il propose régulièrement des prestations des plus grands DJ montréalais et internationaux. Situé face au Vieux-Port et à proximité des meilleurs restaurants du Vieux-Montréal, l’établissement ouvre ses portes à 22 h. Plusieurs événements gais, tels que Lumberjack et la soirée techno-kink Klubnacht, y sont organisés. Cette oasis rafraîchissante ouverte sur la culture LGBTQ en plein cœur du Vieux-Montréal se dresse à l’endroit même où les marins batifolaient gaiement dans les rues il y a 200 ans. Fait intéressant, dans les toilettes du sous-sol, des restes du mur d’enceinte de la ville fortifiée datant du XVIIIe siècle sont encore visibles.

Thumbnail

Brasserie Harricana

Ce n’est un secret pour personne : partout dans le monde, les bars destinés aux lesbiennes se font rares. Montréal a la chance d’avoir la Brasserie Harricana, située sur la rue Jean-Talon, entre la Petite-Italie et Parc-Extension; l’endroit est à la fois un restaurant (son menu brunch est excellent!), un bar et une microbrasserie artisanale. Fondée par Marie-Pier Veilleux et Cynthia Santamaria en décembre 2014, la microbrasserie gérée par des filles est très populaire auprès des Montréalais, notamment des femmes LGBTQ. La Brasserie Harricana a présenté de nombreux événements organisés par Lesbians Who Tech et Lez Spread The Word.

Café Cléopâtre

Situé sur le boulevard Saint-Laurent connu localement comme La Main (de l’anglais « grand-rue »), le Café Cléopâtre est le dernier vestige du légendaire quartier du Red Light de Montréal, où florissaient les commerces illicites, principalement de 1925 au début des années 1960. Bar à spectacle depuis 1895, ce cabaret propose des danseuses nues au premier étage pour sa clientèle hétérosexuelle et des drag-queens, des danseuses burlesques et d’autres types d’artistes au deuxième étage pour sa clientèle mixte et homosexuelle. Avec ses spectacles mensuels, la populaire troupe House of Laureen de Montréal y suit le chemin tracé par des légendes locales comme Vicki Lane, Twilight et Gerry Cyr. Le Cléopâtre présente également des prestations de la reine du burlesque Velma Candyass avec son spectacle mensuel Candyass Cabaret, des soirées fétiches et d’autres productions alternatives et indépendantes qui font l’éloge de la liberté sexuelle et du demi-monde montréalais. Typiques des années 1970, le décor du Cléopâtre et les jeux de lumière disco vous feront remonter le temps et vivre une soirée mémorable.

The Cloakroom

Depuis son ouverture en 2015, le Cloakroom, un bar raffiné situé à l’intérieur de la Maison Cloakroom du centre-ville et ouvert à la clientèle LGBTQ, est devenu un établissement très fréquenté du Mille carré doré, sur la rue de la Montagne. L’édifice, qui date de la fin du XIXe siècle, abrite une boutique de vêtements haut de gamme pour homme et un salon de coiffure. Depuis le hall d’entrée, une porte en bois conduit vers une salle intime de 25 places – une sorte de bar clandestin haut de gamme – où l’on offre un excellent menu cocktail. En soirée, les files d’attente sont fréquentes; il est donc préférable de s’y présenter un après-midi de fin de semaine pour siroter un martini après une visite du Musée des beaux-arts de Montréal.

Thumbnail

Soirées spéciales LGBTQ

Parmi les plus divertissantes soirées LGBTQ organisées dans des clubs non spécifiquement destinés à cette clientèle, notons les soirées Hardcore Disco animées par les drag-queens montréalaises Miss Butterfly et Franky Dee au club Electric Avenue, sur la très réputée rue Crescent au centre-ville. Présentée le premier jeudi de chaque mois, la soirée Hardcore Disco attire une clientèle composée à environ 60 % de personnes LGBTQ. Pour l’occasion, l’atmosphère semble tout droit sortie du film La fièvre du samedi soir et les classiques disco des années 1970 s’enchaînent. Le public en redemande toujours plus!

Sur le Plateau, le bar Belmont présente tous les mois l’événement Mec Plus Ultra (MPU). En collaboration avec J’vlyn d’Ark, François Guimond, cofondateur de MPU, produit également la soirée techno-kink d’inspiration berlinoise Klubnacht au club OriGn dans le Vieux-Montréal, tandis que son partenaire Guillaume Bell coanime LuvHaus, la soirée LGBTQ / Hochelaga au bar BlockHaus dans l’extrême-est d’Hochelaga, un quartier habité par de nombreux Montréalais LGBTQ.

Promoteur d’événements festifs depuis longtemps, Jam Depaname continue d’attirer une foule aussi charmante qu’enjouée avec ses légendaires soirées DramaQueen.

Sur la rue Jean-Talon, la soirée dansante Glitter Bomb a lieu tous les mois au bar Le Ritz PDB. Populaire auprès des jeunes, cette soirée se déroule dans une atmosphère de plaisir et de détente, avec des DJ gais et des spectacles de drag-queens.

D’autres événements mensuels sont également organisés dans divers établissements de Montréal par Lez Spread The Word, Lesbians Who Tech et Queer Tech MTL.

Soleil et plaisir dans le Mile-Ex

Depuis que de nombreux Montréalais LGBTQ ont choisi de s’installer dans le Mile-Ex, la scène gaie de ce quartier a connu un grand essor. Le point de rassemblement de la communauté est le bar Notre-Dame des Quilles, un bar de quartier aux fenêtres embuées où on ne fait pas que prendre un verre : l’endroit, devenu une institution, présente plusieurs des meilleurs comédiens, DJ et films LGBTQ de Montréal.

Une autre institution de quartier, le bar Alexandraplatz, est un choix parfait pour siroter un cocktail en été sur la terrasse ensoleillée. Fondé par Penny Pattison et Bernadette Houde (que vous avez peut-être connue comme Bernie Bankrupt dans le groupe électronique LOE, Lesbians on Ecstasy, dont le premier album éponyme a été consacré meilleur album de 2005 par le magazine The Advocate), le bar Alexandraplatz est une plaque tournante LGBTQ, bien qu’il attire également tous les habitants du coin.

À proximité, dans les galeries et le studio de musique du centre Never Apart, l’art contemporain et les questions LGBTQ occupent le devant de la scène. Never Apart produit entre autres sa superbe Série de légendes (LaBruce et Joey Arias figurent parmi leurs invités de renom). De plus, Never Apart est un espace de fête incroyable où se déroulent des événements mixtes autour de la piscine chaque été. Pour en savoir plus, visitez la section Événements de son site Web.

Richard Burnett

Richard Burnett, blogueur

Richard « Bugs » Burnett est un auteur, rédacteur, journaliste, blogueur et chroniqueur canadien. Il écrit pour des hebdomadaires indépendants ainsi que des publications grand public et LGBTQ. De plus, Bugs connaît Montréal comme une drag queen connaît les produits de beauté.

Blogue / Facebook / Twitter / Instagram / Google +