Saveurs créoles à Montréal : nos bonnes adresses

Mylène Augustin

Amoureuse de Montréal depuis qu’elle a quitté sa banlieue natale pour y élire domicile, Mylène redécouvre de nouveaux quartiers à travers le regard émerveillé de ses deux enfants. Touche à tout, elle a choisi l’écriture comme fil conducteur de toutes ses activités professionnelles, de la rédaction de contenus à la production cinématographique en passant par l’aide à la scénarisation.

Largement représentée par les communautés haïtiennes et jamaïcaines, la cuisine créole ne se limite pas au griot, poulet jerk et riz collé que les Montréalais ont adopté avec un appétit curieux. Ses saveurs épicées et relevées nous font voyager des Grandes et Petites Antilles à l’Amérique centrale, sur des terres tropicales où les influences culinaires africaines, françaises, espagnoles et indiennes se côtoient harmonieusement dans chaque plat.

Sur le pouce

Qui dit cuisine créole, dit bien souvent cuisine de rue, même si certains plats nécessitent plusieurs heures de préparation ou de cuisson. 

Casse-croûte Sissi & Paul - 2517 rue Jean-Talon

Chez Sissi et Paul, les sœurs Elsi et Pauldy sont aux commandes de la cuisine alors que leurs enfants s’occupent du service. On est aux petits soins au sein de cette famille qui partage son amour de la cuisine haïtienne depuis 7 ans. Ici, pas de salle à manger, on emporte son plat de chèvre ou de lambi (mollusque marin à la chair délicieuse) pour le savourer à la maison… en famille !

Casserole Kréole - 151 Rue de Castelnau E

Bien qu’ils aient été formés au Québec, Hans et Kenny, les chefs de Casserole Kréole ont choisi de miser sur une cuisine des Antilles qui met de l’avant des plats emblématiques d’Haïti, leur pays d’origine. D’abord un service de traiteur, leur entreprise a aujourd’hui pignon sur rue à quelques pas du parc Jarry et du marché Jean-Talon. Pour un pique-nique improvisé, on vous recommande les délicieux sandwichs de griot ou de poulet effiloché. Quelques options végétariennes sont également au menu.

Lloydie’s - 66 Rue Saint- Viateur O

Dans le Mile-End ou à Saint-Henri, Lloydie’s attire une clientèle d’habitués qui apprécient sa cuisine jamaïcaine familiale, des passants attirés par le design ludique et coloré de la devanture et quelques curieux venus goûter la queue de bœuf fondante, le macaroni au gratin ou l’intrigante poutine au poulet jerk. Au restaurant de Saint-Henri, un brunch typiquement jamaïcain qui peut combler les appétits les plus costauds est offert. Les traditionnels pâtés au poulet, au bœuf ou végétariens sont également vendus congelés pour emporter.  

Recettes familiales réinventées

Formées aux quatre coins du monde, des vedettes de la cuisine créole ajoutent leur touche unique et raffinée à des plats dont les recettes se transmettent de génération en génération.

Kamúy - 1485 Rue Jeanne-Mance

Le restaurant du chef propriétaire de renommée internationale Paul Toussaint, qui a notamment été aux commandes du défunt Agrikol propose un menu saisonnier composé de petits plats à partager qui mettent en valeur des classiques de la cuisine haïtienne et autres créations d’inspiration colombienne et guadeloupéenne. Vous y dégusterez un panier de « fritay » composé d’acras et de marinades, une salade de Jicama et des crevettes Jerk dans un espace entièrement vitré situé sur la Place des Festivals, où l’art et la musique reflètent l’esprit d’un marché traditionnel des Caraïbes.

La cuisine signature du Chef est également offerte au comptoir Paul Toussaint du Time Out Market dans une version réconfortante tout aussi savoureuse.

Palme - 1487 Rue Sainte-Catherine E

Le chef Ralph et sa complice Lee-Ann offrent une cuisine inspirée de nombreux voyages dans ces contrées où la flore est dominée par les palmiers. Des plats de type « poke bowl » réinventés à la sauce caribéenne, où l’on sent la chaleur et les couleurs des tropiques, y sont à l’honneur. En saison estivale, il est possible de commander tout le nécessaire pour un pique-nique tropical (incluant le BBQ !).

Kwizinn - 4030 Rue Wellington

Situé au cœur de Verdun, sur la rue Wellington, le restaurant Kwizinn est un lieu de rencontre animé où l’on savoure une cuisine haïtienne teintée d’influences cajun et des cocktails fruités sur fond de konpa et de merengue. Si ce n’est de la poutine de queue de homard grillé qui nous rappelle que nous sommes bien en terre québécoise, on s’y croirait ailleurs, aux abords de la mer des Caraïbes…

Saveurs latines

On oublie parfois que la cuisine créole est aussi celle d’anciennes colonies espagnoles des Antilles, mais également d’Amérique latine.

Mojito & Margarita - 3127 Rue Masson

Ici, c’est avant tout à travers le regard que l’appétit est titillé par un menu cubain et mexicain aux couleurs vibrantes, débordant de fraîcheur. Une cuisine de rue aux accents gastronomiques – incluant huit variétés de tacos sur tortilla de maïs ou de farine de blé – et une sélection de plats rustiques tels que l’incontournable « picadillo » cubano servi avec plantain et purée de haricots rouges créole. On arrose le tout avec un jus ou un cocktail tropical et une touche de dulce de leche coulant au dessert.

Bocadillo - 3677 Boul. Saint-Laurent

Bœuf effiloché, riz, haricots noirs, fromage blanc frais et plantains frits, le plat national du Venezuela offre la parfaite mosaïque de saveurs créoles. La cuisine vénézuélienne, c’est aussi les arepas, ces pains de maïs copieusement garnis, offerts ici en plus de 15 variétés pour les carnivores ou les végétariens. Au bistro Bocadillo, dans la Petite Italie ou Bocadillo Plateau, dans le quartier du même nom, on termine le repas par un flan au caramel ou un gâteau « tres leches » décadent.  

Acajou Br - 3425a Rue Saint-Denis

Quelques plats typiques afro-brésiliens, tels que les crevettes et le poulet au lait de coco, gingembre et noix de cajou sont servis ici. Le mercredi, la maison offre des cours de forró gratuitement. On profite donc de l’ambiance festive pour goûter la feijoada, festin brésilien composé d’un ragoût de bœuf, porc et haricots noirs servi avec du chou vert et la farova, condiment croustillant à base de farine de manioc, le tout en dansant !

Une cuisine célébrée !

La ville des festivals célèbre annuellement les arts sous toutes leurs formes, mais aussi la gastronomie. Et la cuisine créole, entre autres, durant les festivals Haïti en folie et Un goût des Caraïbes. L’occasion de sortir de sa zone de confort en essayant différents plats parfois offerts en formule dégustation. Quant au festival Martinique gourmande, il rallie une trentaine de restaurants et bars de la métropole qui affichent les couleurs de cette île pour promouvoir sa culture et ses saveurs tropicales.

Pour découvrir d’autres adresses invitantes, consultez notre article sur les restaurants caribéens à essayer à Montréal !

Mylène Augustin

Amoureuse de Montréal depuis qu’elle a quitté sa banlieue natale pour y élire domicile, Mylène redécouvre de nouveaux quartiers à travers le regard émerveillé de ses deux enfants. Touche à tout, elle a choisi l’écriture comme fil conducteur de toutes ses activités professionnelles, de la rédaction de contenus à la production cinématographique en passant par l’aide à la scénarisation.

Vous ne voulez rien manquer ?

L’infolettre de Tourisme Montréal, c’est toute l’action qui fait vibrer Montréal réunie au même endroit.

Moments à proximité