10 salles de choix pour découvrir des groupes de musique indépendante à Montréal

Jamie O'Meara

Acclamés dans le monde, les artistes montréalais qui font de la musique indé comme Arcade Fire, Grimes, Patrick Watson, The Dears, Wolf Parade, Plants and Animals, Godspeed You! Black Emperor et Half Moon Run, pour ne citer que ceux-là, ont tous fait leurs premières armes sur une scène quelque part. Et heureusement pour ces groupes et leur public, Montréal possède une pléthore de salles qui dessert le milieu bouillonnant de la musique indie. Voici, en vrac, 10 des meilleures salles où voir et entendre les formations émergentes.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité
Thumbnail

Rouge est la nuit

La Sala Rossa (4848, boulevard Saint-Laurent) À mi-chemin entre un centre communautaire espagnol et une salle de bal des finissants, la Sala Rossa possède un cachet unique. C’est sans contredit l’une des boîtes de musique indépendante parmi les meilleures et les plus aimées en ville. La scène surélevée permet de bien voir les groupes, le bar situé à l’arrière laisse toute la place au spectacle, et tous les artistes importants de la scène musicale montréalaise ont déjà joué au moins une fois à la Sala Rossa.

La voix du peuple

Casa Del Popolo (4873, boulevard Saint-Laurent) Juste en face de sa petite sœur, la Sala Rossa, ce Casa Del Popolo (fondé par Mauro Pezzente, bassiste du groupe Godspeed You! Black Emperor, et sa femme Kiva Stimac) a accueilli la première prestation sur scène du groupe Arcade Fire, qui a rallié depuis une armée de fans. Le café-resto-bar sympathique est attenant à la salle toujours bondée, et la terrasse ombragée à l’arrière est un lieu de rêve en été.

Punk un jour, punk toujours

Bar Le Ritz PDB (179, rue Jean-Talon Ouest) Situé un peu à l’écart, quoiqu’à une toute petite balade en autobus vers le nord par le boulevard Saint-Laurent, cet espace fraîchement rénové (anciennement Il Motore) a la cote auprès des amateurs de musique indépendante, et pour cause. C’est la compagnie de promotion Blue Skies Turn Black, spécialisée en musique indie, qui assure la gestion du bar.

Prenez place sur le divan

Divan Orange (4234, boulevard Saint-Laurent) La coopérative du Divan Orange est une salle de spectacles essentielle dans le paysage de la musique indépendante à Montréal. Situé au cœur du Plateau Mont-Royal, le Divan Orange est un pilier de POP Montréal. Patrick Watson, Fleet Foxes et Hey Rosetta! font partie des nombreux artistes qui ont joué dans ce club qui prône avant tout l’indépendance artistique.

Fête hors campus

Café Campus et Petit Campus (57, rue Prince-Arthur Est) Également de gestion coopérative, le complexe du Café Campus (600 places) et du Petit Campus (300 places) est une véritable institution montréalaise dans le domaine culturel. Il a élu domicile sur la rue Prince-Arthur, une voie piétonnière ponctuée de restaurants et de terrasses. Lors des spectacles, la grande salle assure au public une excellente proximité avec les artistes sur scène, tandis que le Petit Campus, à l’étage inférieur, donne aux rassemblements denses des allures de fêtes amicales.

Visions de rêve

Théâtre Fairmount (5240, avenue du Parc) Connu durant de nombreuses années comme le fameux Club Soda, le Théâtre Fairmont situé dans le Mile End a récemment été rénové de fond en comble. Il offre sans conteste à l’auditoire (capacité de 450 personnes) le meilleur angle de vision qui soit, grâce à sa scène en saillie qui permet d’apercevoir les artistes de trois côtés. On se souviendra à jamais des spectacles d’artistes tels que Oasis, Rufus Wainwright et Fine Young Cannibals.

Plein les tympans

L’Escogriffe (4467, rue Saint-Denis) L’espace restreint de ce bar à spectacles aux murs de briques est plus que compensé par sa gueule du tonnerre – voir la liste impressionnante de groupes qui ont littéralement cassé la baraque (les bouchons d’oreilles sont une nécessité ici). Il ne faut pas grand-chose pour mettre le feu aux poudres à l’Esco, et sa terrasse qui donne sur la rue Saint-Denis est un lieu de prédilection pour observer les passants.

Un cran plus haut

O Patro Vys (356, avenue du Mont-Royal Est) Situé juste au-dessus du très populaire bar Bily Kun sur le Plateau Mont-Royal et géré par la même équipe, l’espace multidisciplinaire O Patro Vys (qui signifie «au niveau supérieur» en tchèque) est conçu spécialement pour les prestations intimistes de musiciens et d’artistes indépendants et, à ce titre, il est devenu un pilier de la scène locale. Le fait que cette salle profite de la brillante sélection de bières du Bily Kun ne nuit en rien au succès de l’endroit.

Hipsters avant l’heure

Quai des Brumes (4481, rue Saint-Denis) Ce lieu intimiste présente des spectacles tous les soirs. Bien que la scène ne soit pas plus grande qu’un mouchoir, elle est bien haute, ce qui assure une bonne vue sur les artistes à l’œuvre. Puis la salle est charmante avec ses boiseries chaleureuses, son plafond en métal embossé et ses vitaux.

Et le dernier, mais surtout pas le moindre…

Thumbnail

Fous des foufs

Les Foufounes Électriques (87, rue Sainte-Catherine Est) Peut-être la salle la plus célèbre et la riche en histoire de Montréal, les Foufounes Électriques (les Foufs, pour les habitués) a vu presque tous les groupes défiler, depuis The Damned jusqu’à Green Day, en passant par les Smashing Pumpkins et Nirvana. Son architecture et son décor aux allures industrielles punk sont uniques à Montréal et sa clientèle ne souffre d’aucune barrière d’âge.

Jamie O’Meara

Jamie O’Meara, blogueur

Jamie O’Meara écrit pour The Montreal Gazette, C2 Montréal et Moment Factory, entre autres. Il préside également aux relations avec la presse anglophone du festival d’humour Juste pour rire et est l’ancien rédacteur en chef de l’hebdomadaire culturel indépendant Hour.

Pour connaître nos collaborateurs habituels, cliquez ici.