Une rétrospective du couturier Thierry Mugler au MBAM

Avec l’exposition Thierry Mugler : Couturissime, présentée en première mondiale au Musée des beaux-arts de Montréal, le couturier français et créateur d’exception Thierry Mugler révolutionne, une fois encore, l’univers de la mode.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité

Plus de 140 tenues exposées

Couturier visionnaire, metteur en scène, photographe et parfumeur, Thierry Mugler est l’objet d’une rétrospective très attendue, qui sera à l’affiche au Musée des beaux-arts de Montréal du 2 mars au 8 septembre.

Couturissime, l’exposition qui lui est consacrée, comprend plus de 140 tenues, dont la plupart n’ont jamais été présentées, des accessoires et croquis inédits, des costumes de scène, des clips et des vidéos ainsi que des documents d’archives.

Une centaine d’images de photographes de mode de renom, tels que Richard Avedon, Davis LaChapelle, Herb Ritts et Helmut Newton, complète la collection. Dans le cas de ce dernier, c’est la première fois que sa fondation berlinoise prend part à une exposition conçue par un musée étranger.

« Depuis toujours, je suis fasciné par le plus bel animal sur terre : l’être humain. J’ai utilisé tous les outils qui étaient à ma disposition pour le sublimer : la mode, la mise en scène de spectacles, les parfums, la photographie, la vidéo... Je ne suis pas un homme qui regarde le passé, mais le MBAM et Nathalie Bondil ont été les premiers à me proposer de mettre en scène mes créations et d’imaginer ensemble une vision artistique globale, libre et réinventée. Comment refuser ? », a confié le principal intéressé.

Thumbnail

Un univers singulier

Thierry Mugler — ou Manfred, comme il aime à présent se faire appeler — devient danseur classique en 1962, à l’âge de 14 ans. Il a alors un véritable coup de foudre pour les arts de la scène, ce qui exercera une grande influence sur son travail futur de couturier. Sa première collection date de 1973. Dans les années 1980, il est une figure de proue du monde de la mode et, en 2002, il laisse sa propre maison de couture pour se consacrer à la direction et à la production de projets divers.

On lui doit, entre autres, les costumes d’un Macbeth de la Comédie-Française et du Festival d’Avignon et ceux du spectacle Zumanity, du Cirque du Soleil.

Il a également habillé une pléiade d’artistes, de Diana Ross à David Bowie en passant par Lady Gaga, Liza Minelli et les Québécoises Diane Dufresne et Céline Dion, et a créé les costumes de la tournée mondiale I Am… de la chanteuse pop américaine Beyoncé.

C’est cette impressionnante production qui fait l’objet de Couturissime, une fascinante rétrospective dont le commissariat est assuré par Thierry-Maxime Loriot, sous la direction de Nathalie Bondil, directrice générale et conservatrice en chef du MBAM. Les deux ont ici l’avantage du terrain, puisque c’est à eux que l’on doit La planète mode de Jean Paul Gaultier : de la rue aux étoiles, une autre exposition consacrée à un couturier, qui a été en tournée dans le monde entier durant cinq ans.

Thumbnail

Haute couture et prêt-à-porter

Les sept galeries immersives pensées pour l’occasion ont été réalisées en collaboration avec le célèbre concepteur québécois Michel Lemieux, le metteur en scène allemand Philipp Fürhofer et la compagnie d’effets spéciaux Rodeo FX.

Chaque galerie est consacrée à un pan de l’œuvre de Mugler : les costumes du Macbeth français de 1985 ; le vidéoclip de Too Funky, la chanson de George Michael, qui marque les débuts houleux de sa carrière de réalisateur (il a rapidement été à couteaux tirés avec la vedette de la pop britannique) ; la myriade de célébrités que le couturier français a habillées ; Belle de jour ou Belle de nuit, à propos de son « style architectural hyperféminisé » ; ses collaborations avec le photographe Helmut Newton ; Métamorphose, qui s’intéresse à ses créations inspirées de la nature ; et Couture gynoïde, qui présente ses créatures robotiques de chrome et de plexiglas.

Thumbnail

Visionnaire du XXIe siècle

Avec sa scénographie avant-gardiste, l’exposition Thierry Mugler : Couturissime rappelle l’importance du style et des visionnaires comme Mugler.

Comme le note Thierry-Maxime Loriot, commissaire de la rétrospective, Mugler « a su se démarquer par des innovations constantes et des silhouettes audacieuses qui ont marqué toute une époque et l’histoire de la mode. Son style singulier, une version futuriste du new-look avec un soupçon de fantaisie et de fétichisme, influence encore aujourd’hui toute une génération de couturiers. »

Richard Burnett

Richard Burnett, blogueur

Richard « Bugs » Burnett est un auteur, rédacteur, journaliste, blogueur et chroniqueur canadien. Il écrit pour des hebdomadaires indépendants ainsi que des publications grand public et LGBTQ. De plus, Bugs connaît Montréal comme une drag queen connaît les produits de beauté.

Blogue / Facebook / Twitter / Instagram / Google +

Consultez la liste de nos collaborateurs habituels.