Faîtes la connaissance des fondateurs du festival de bouffe de rue japonaise Yatai MTL

Robyn Fadden

Découvrir des groupes de musique, s’émouvoir d’une œuvre d’art, et occuper son énergique bambin sont autant de choses auxquelles se consacre l’auteure et rédactrice montréalaise Robyn Fadden. MUTEK, l’hebdo culturel Hour, ARTINFO et CKUT 90,3 FM sont au nombre des événements qu’elle a couverts.

« Les gens disent que Yatai MTL permet de se rendre au Japon sans avoir à voyager », dit Yasuko Tadokoro, cofondatrice du festival estival qui célèbre la bouffe de rue japonaise et la culture qui l’entoure. Cette année, Yatai MTL quitte son quartier général extérieur habituel pour gagner quelques restos japonais et présenter des événements virtuels, du 21 au 23 août.  

Les traditions au goût du jour

« Nous avons imaginé ce festival en 2016, alors que nous marchions à Fukuoka, au Japon, où la culture du yatai [un stand mobile de bouffe de rue qui a inspiré le nom du festival] est répandue », explique l’autre cofondateur de Yatai MTL, Thien Vu Dang. Au Japon, la tradition remonte au début des années 1600, mais fait toujours partie intégrante de la culture contemporaine. 

« En 2016, la bouffe de rue était relativement nouvelle à Montréal, tout comme les camions-restaurants, souligne Thien. Nous avons demandé au Marché des possibles [programmation estivale de POP Montréal au champ des Possibles] si nous pouvions proposer un événement appelé Ramen Rumble. Nous avions un chef de ramen, avons créé un événement Facebook, n’avons fait aucune promo et 1000 personnes sont venues! » 

Yasuko ajoute que même si Montréal comptait déjà de nombreux restaurants japonais fusion et de sushis, peu reflétaient ce que le Japon moderne avait à offrir, et encore moins proposaient des plats de yatai.

« Je veux faire découvrir le Japon que je connais, la vie japonaise de tous les jours, dit-elle. Je veux montrer que le Japon, ce n’est pas seulement des robots, des animes et de la culture pop. » 

Une culture culinaire unique

Au fur et à mesure que Yatai MTL a grandi, il a permis aux nouveaux restaurants japonais de la métropole de partager leur amour de la cuisine de rue authentique et de la culture qui l’accompagne. « La nourriture est ce qui attire d’abord les gens au festival, c’est certain, avance Thien. Mais on compte aussi sur l’ambiance et sur la culture qui l’entourent. Les Japonais qui habitent Montréal (et même les touristes japonais) visitent le festival pour cette raison. Ça leur rappelle le Japon, même si ça se déroule sur le Plateau! » 

Bien que le festival soit hybride (dans les resto et sur le web) cette année, Thien souligne que l’esprit de quartier du festival demeure : « L’idée est de découvrir des restaurants et de manger dans la rue avec d’autres personnes. Vous pouvez déambuler d’un établissement à l’autre et tester différents plats. »   

À goûter à Yatai MTL cette année

  • Karaage sando (sandwich au poulet frit) au Nakamichi 
  • Takoyaki (pieuvre dans une boule de pâte frite) au Montako 

  • Yakisoba (sauté aux nouilles de sarrasin) au Ichifuku  

  • Bao yakotori (poulet dans un pain vapeur) au Otto Yakitori Izakaya  

Ateliers virtuels et bien plus

  • Un atelier de yakisoba en ligne avec le chef Murakami-san, en collaboration avec le Consulat général du Japon à Montréal, et un atelier de tonkatsu avec Marusan 

  • Une compétition de karaoké virtuelle de succès japonais 

  • La musique du Studio Ghibli jouée dans un lieu extérieur secret et retransmise en ligne, et plus de concerts japonais virtuels 

Découvrez tous les événements de Yatai MTL en consultant la programmation culturelle.  

Le Montréal de Yatai MTL

« Depuis mon arrivée à Montréal il y a presque 20 ans, ce sont les gens qui ont fait la différence, lance Yasuko. C’est la musique, les festivals et les restaurants. Et au cœur de tout ça, il y a les Montréalais qui sont curieux de découvrir de nouvelles choses, de s’ouvrir à de nouvelles cultures et de parler à tout le monde. Ils vous diront qu’ils aiment votre robe, votre sac. Ça n’arrive jamais au Japon et j’adore ça! » 

« Les gens ici agissent comme s’ils habitent un village alors qu’ils habitent une grande ville, poursuit Thien. Il y a tellement de choses qui se passent à Montréal, tellement de surprises qui animent la ville. » 

Le mélange entre l’ancien et le moderne mis en avant par Yatai MTL reflète le Japon d’aujourd’hui, et sied bien aussi à la diversité culturelle et à l’esprit de communauté si chers aux Montréalais, pense Thien.

« Ce n’est pas seulement à propos de la diversité de gens, de cultures ou d’aliments, dit-il. C’est à propos de toutes ces diversités qui s’harmonisent en une seule et même ville. »  

Robyn Fadden

Découvrir des groupes de musique, s’émouvoir d’une œuvre d’art, et occuper son énergique bambin sont autant de choses auxquelles se consacre l’auteure et rédactrice montréalaise Robyn Fadden. MUTEK, l’hebdo culturel Hour, ARTINFO et CKUT 90,3 FM sont au nombre des événements qu’elle a couverts.

Vous ne voulez rien manquer ?

L’infolettre de Tourisme Montréal, c’est toute l’action qui fait vibrer Montréal réunie au même endroit.

Moments à proximité
[COVID-19] Pour vous tenir au courant de la situation actuelle
En savoir plus