Quoi faire à Montréal — Octobre 2021

Mylène Augustin

Amoureuse de Montréal depuis qu’elle a quitté sa banlieue natale pour y élire domicile, Mylène redécouvre de nouveaux quartiers à travers le regard émerveillé de ses deux enfants. Touche à tout, elle a choisi l’écriture comme fil conducteur de toutes ses activités professionnelles, de la rédaction de contenus à la production cinématographique en passant par l’aide à la scénarisation.

Ses teintes flamboyantes tardent à colorer le paysage montréalais, mais la saison automnale est bel et bien entamée. La fraîcheur du mois d’octobre est propice aux découvertes culturelles dans les théâtres, musées et salles de spectacles de la ville. Elle annonce également les préparatifs pour la soirée de surprises, petites frayeurs et sucreries la plus attendue de l’année !

La santé et la sécurité du public demeurent une priorité et plusieurs consignes sont toujours en vigueur. Entre autres, depuis le 1er septembre, un passeport vaccinal est exigé au Québec pour toutes les personnes de 13 ans et plus. Il permet aux résidents et aux visiteurs entièrement vaccinés d’accéder à des activités et à des commerces non essentiels tels que les restaurants, les bars, les gyms, les festivals et les gros événements (consultez la liste complète ici).

Célébrations d’Halloween pour petits et grands

Frissons de jour et nuits d’horreur sont au menu à La Ronde, tous les week-ends d’octobre. Attractions, sensations fortes et maisons hantées feront rire, crier et frissonner les familles les plus téméraires durant le Festival de la Frayeur ! N’oubliez pas que les réservations en ligne sont nécessaires afin de respecter la distanciation physique.

La 20e édition du Festival Spasm célébrera encore une fois le cinéma insolite et de genre du Québec et de la francophonie internationale. Du 29 au 31 octobre, les cinéphiles pourront assister à quelques projections en salle et profiter de la programmation entière en ligne.  

Et pour ceux et celles qui n’auront pas l’occasion de récolter des friandises de porte en porte avec les petits lors de la traditionnelle soirée d’Halloween, Guidatour propose les circuits thématiques Légendes et histoires et Chasses aux Fantômes. Dans l’atmosphère nocturne du Vieux-Montréal, sorcières, charlatans et anciens criminels vous feront découvrir le quartier et les légendes, récits sordides et intrigues criminelles qui ont façonné son histoire.

Festivals d’automne

Si la saison des grandes manifestations culturelles extérieures tire à sa fin, plusieurs festivals profitent de l’assouplissement des mesures sanitaires pour offrir à nouveau leur programmation artistique dans des salles à capacité réduite.

Célébrant sa 10e édition, le festival Phénomena invite son public à la rencontre d’artistes inclassables, atypiques et indisciplinés, du 7 au 22 octobre à La Sala Rossa, à La Chapelle, au théâtre La Tulipe et sur quelques scènes improvisées du Plateau. Une exposition photo des moments marquants du festival sera présentée à la Maison de la culture du Plateau-Mont-Royal, dans le cadre de cette programmation anniversaire multidisciplinaire.  

Le Festival interculturel du conte se poursuit jusqu’au 31 octobre avec une programmation qui se veut rassembleuse et intergénérationnelle. Spectacles thématiques qui réunissent les grands noms du conte, récits des quatre coins du monde, conférences-causeries, rencontres avec les artistes et spectacles pour toute la famille sont au menu de cette 16e édition.

Du 7 au 10 octobre, dans le cadre de MUZ, le Rendez-vous des musiques métissées, des artistes locaux aux influences du monde entier se produiront à L’Astral, au cœur du Quartier des spectacles. Une invitation à voyager sur des rythmes de jazz, blues et autres musiques du monde portées par une diversité de voix, d’instruments et de rythmes. 

Sur les planches

Très attendue après une longue année de jachère, la saison théâtrale s’annonce fort réjouissante. Le TNM qui célèbre ses 70 ans cette année convie son public à de grandes rencontres avec des dramaturges phares d’ici. L’auteur Michel Marc Bouchard ouvre le bal dès jusqu’au 24 octobre avec la pièce Embrasse, une coproduction avec le Théâtre Centaur qui mettra en scène pour la première fois au théâtre le comédien Théodore Pellerin et la comédienne Anne-Marie Cadieux dans le rôle de sa mère. 

La programmation d’octobre est riche et bien remplie au Théâtre de la Licorne. Dans une mise en scène de Maxime Dénommée, dès le 19 octobre, la comédie noire Ulster American aborde l’épineuse question de l’identité culturelle et de l’ambition dévorante. L’auteur et metteur en scène autochtone Dave Jenniss explore les thèmes de la fratrie, la vengeance, le territoire, le pardon et notre rapport au deuil dans Nmihtaqs Sqotewamqol/La cendre de ses os présenté du 25 octobre au 12 novembre. Jusqu’au 16 octobre, la pièce Mythologie de l’auteure Sarianne Cormier nous entraîne dans une autofiction sur le legs et le destin au féminin, alors que dans la pièce Fairfly mise en scène par Ricard Soler Mallol, on explore le phénomène de l’émergence des start-up d’un point de vue entrepreneurial jusqu’au 9 octobre.     

Même univers, autre perspective au théâtre Jean Duceppe avec Le manuel de la vie sauvage de Jean-Philippe Baril Guérard mis en scène par Jean-Simon Traversy. Dans cette satire du monde des start-up et des conférences de motivation qui sera présentée jusqu’au 9 octobre, l’auteur aborde les questions d’éthique dans le milieu des affaires et des technologies. Le temps de 5 représentations, du 27 au 31 octobre, l’auteur François Grisé offre dans la pièce Tout inclus, des réponses à la fois individuelles et collectives à une question universelle : comment voulons-nous vivre lorsque nous serons vieilles et vieux ?

La pièce Adieu Monsieur Haffmann de Jean-Philippe Daguerre, présentée au Théâtre du Rideau vert, jusqu’au 16 octobre, plongera les spectateurs au cœur d’une bijouterie parisienne sous l’occupation allemande.

Au Théâtre Denise Pelletier, Dans Metamorphose, l’œuvre de Franz Kafka est revisitée jusqu’au 16 octobre par l’auteur Claude Poissant qui transpose le récit sur une fin de grande noirceur et un début de tranquille révolution. Dans la pièce Foreman, nommée « Œuvre de l’année dans la Capitale-Nationale » en 2019, cinq hommes règlent leurs comptes et pansent leurs plaies sur une scène transformée en terre à bois par Olivier Arteau, à partir du 19 octobre.

Danse

Les notes reconnaissables entre toutes des Quatres saisons de Vivaldi ouvrent la programmation automnale des Grands Ballets, dès le 14 octobre. Ce programme fera briller l’œuvre Règle 16 ½ du chorégraphe émergent montréalais d’origine néerlandaise Gaby Baars, un solo électrifiant d’Edouard Lock créé pour la première danseuse Rachele Buriassi et la lumineuse pièce pour 33 danseurs, Les Quatre Saisons, du chorégraphe italien Mauro Bigonzetti.

À l’Agora de la danse, La goddam voie lactée, le nouvel opus de Mélanie Demers salué par la critique au FTA 2021, met en scène quatre danseuses et une musicienne dans une puissante charge féminine entre performance chorégraphique, théâtre et concert, présentée du 6 au 9 octobre. Du 27 au 30 octobre, la chorégraphe Lina Cruz présente Morphs, une mise en lumière des rouages secrets de notre psyché qui met en scène cinq danseurs et un musicien performeur.

Danse Danse présente plusieurs spectacles extérieurs et en salle durant le mois d’octobre. Sur l’Esplanade de la Place des Arts, Habiter sa mémoire de la chorégraphe Caroline Laurin-Beaucage sera présenté durant 8 heures continues, le 1er, le 2 et le 3 octobre, ainsi que les œuvres Prélude #1 – Le Cercle et Prélude #2 – Le Carré de Sylvain Émard, du 2 au 3 octobre. Lauréate de nombreux prix, la chorégraphe brésilienne Deborah Colker s’inspire du poème brésilien Cão Sem Plumas  (« chien sans plumes ») pour offrir une œuvre interprétée par 14 danseurs jusqu’au 11 octobre. Dans le spectacle EBNFLŌH - La Probabilité du Néant, Alexandra ‘Spicey’ Landé puise dans la culture du hip-hop pour interroger notre responsabilité individuelle et collective.

Musique

Quelques concerts à capacité limitée sont prévus durant le mois d’octobre à l’Astral. Le groupe R&B/pop américain Emotional Orange sera de passage pour une soirée, le 1er octobre. Le 15 octobre, c’est l’autrice-compositrice-interprète américaine de folk et de rock indépendant Lucy Dacus qui sera en spectacle avec Bartees Strange alors que la saxophoniste et compositrice jazz Beth McKenna, lancera son album Beyond Here le 27 octobre.

Plusieurs spectacles sont également à l’affiche au MTelus. Les groupes québécois Bon Enfant et Mon Doux Saigneur présenteront chacun un spectacle d’une heure les 1er et 2 octobre. Dans le cadre de sa tournée Destined to win, présentée à Montréal par Osheaga et Greenland, le rappeur Lil Tjay se produira le 6 et le 7 octobre. Le lancement très attendu de l’album Sablier du chanteur-compositeur québécois Miro aura lieu le 23 octobre. Enfin, le duo hyperpop 100 Gecs offrira une prestation le 26 octobre.

L’univers symphonique du cinéma ouvre la programmation d’octobre à La Maison Symphonique avec deux concerts présentés le 2 octobre. Sous la direction du jeune chef Francis Choinière, 35 musiciens interpréteront 15 titres de films consacrés mondialement, dont Schindler’s List, Cinema Paradiso et Gladiator. Le chef Jacques Lacombe et les musiciens et musiciennes de l’Orchestre symphonique du Conservatoire de musique de Montréal présenteront Sheherazade le 10 octobre alors que le chef russe Vasily Petrenko dirige l’OSM, du 13 au 14 octobre, le temps de présenter le concert Sibelius héroïque, Beethoven rayonnant. Du 20 au 21 octobre, un programme à saveur d’Europe de l’Est met en lumière le violoniste Christian Tetzlaff et le chef français Lionel Bringuier dans le concert Brahms et les accents tziganes. Le 23 octobre, des airs de Vivaldi, Albinoni et Haendel seront présentés par l’Orchestre Philharmonique et Choeur des Mélomanes. Enfin, le 29 octobre, l’Orchestre Métropolitain revient à La Maison Symphonique sous la direction de Yannick Nézet-Séguin pour offrir un concert fort en émotions poignantes et passion romantique.

Cinéma

Montréal accueille des centaines de festivaliers amateurs du 7e art ce mois-ci dans plusieurs salles de cinéma de la ville. Jusqu’au 3 octobre, vous pourrez découvrir une sélection internationale des meilleurs films de cinéastes noirs, soit 134 films de 30 pays lors du Festival international du Film Black de Montréal.

Du 6 au 17 octobre, le Festival du nouveau cinéma propose une 50e édition qui fera notamment rayonner plus de 143 courts métrages issus d’une trentaine de pays au Cinéma du Musée et à la Cinémathèque québécoise.

Le Festival International du film Canada Chine, présentera une programmation hybride parsemée de projection en salle du 22 octobre au 25 octobre et en ligne jusqu’au 30 novembre. Plateforme d’échange interculturel à travers sa superbe programmation cinématographique, ce festival poursuit son mandat de favoriser la communication entre les cinéastes canadiens et chinois.

À la Satosphère jusqu’au 16 octobre, le film immersif poétique Corps minéral – Le désert mauve invite les spectateurs à appréhender des phénomènes géologiques à la temporalité incommensurable avec attention et empathie.

Dans les galeries et les musées

Les musées et les galeries mettent tout en œuvre pour préserver ce moment de connexion avec les œuvres d’art. L’infini, la plus grande expérience de réalité virtuelle au monde à bord de la Station spatiale internationale, présenté par le Centre PHI à l’Arsenal art contemporain se poursuit jusqu’au 7 novembre. Inspiré des missions de la NASA, ce voyage multisensoriel et interactif de 60 minutes dans l’espace comporte sept chapitres, de l’entraînement à la mission !

Relations humaines, écoute et rassemblement sont au cœur de la programmation automnale fort attendue du Musée des beaux-arts de Montréal. Exposition phare de la saison, « Combien de temps faut-il pour qu’une voix atteigne l’autre ? », réunit des œuvres majeures de la collection permanente autour de thèmes d’actualité : amour, perte, séparation, réconciliation, résilience, écoute de soi et de l’autre. De Jusepe de Ribera à Rafael Lozano-Hemmer, maîtres anciens et artistes contemporains sont à l’honneur, de même que des acquisitions encore jamais montrées d’Hannah Claus, Stanley Février et Shilpa Gupta, entre autres. Le musée ouvrira également les portes de l’univers créatif de deux artistes d’une grande sensibilité : Yousuf Karsh, photographe canadien d’origine arménienne au regard lucide et pénétrant et l’Islandais Kjartansson Ragnar Kjartansson qui présente Sumarnótt, une projection sur sept écrans mettant en scène deux couples de jumeaux dans un paysage polaire.

Espace pour la vie vous accueille avec son expérience renouvelée et son application pratique. Avec le Biodôme, le Planétarium Rio Tinto Alcan et le Jardin botanique, ce sont trois musées qui vous permettent de connecter avec la science et la nature. Ici aussi, les billets s’achètent d’avance, pour une expérience digne des VIP. Profitez notamment de l’expérience en ultra-haute définition Naissance de la planète terre au Planétarium Rio Tinto Alcan et prenez une bonne bouffée d’air nocturne automnal en explorant le tout nouveau parcours des Jardins de lumière, une expérience lumineuse,‌ ‌immersive‌ ‌et‌ ‌sensorielle au cœur du Jardin botanique.

Présentée au Studios Éloize, au cœur du Vieux-Montréal, l’exposition immersive Sous les glaces avec Mario Cyr propose un parcours de 60 minutes à travers des images de paysages spectaculaires et d’animaux polaires tirées des expéditions du cinéaste.

Grands parcs et espaces communs

À pied, à vélo ou en transport en commun, la ville est à vous ! Le Vieux-Port vous accueille avec toutes ses attractions. Pour une vue incomparable à 360 degrés sur 28 kilomètres à la ronde la Grande Roue offre 42 cabines, dont une cabine VIP équipée de sièges en cuir italien et d’un plancher en verre ! Parlant de sensations fortes, pour les gens en quête d’adrénaline, Quick Jump offre une expérience de chute libre (bungee), la Tyrolienne MTL Zipline vous donne le pouvoir de voler, ne serait-ce que quelques instants, tandis que l’expérience Voiles en voiles permet aux enfants petits et grands d’explorer un parcours aérien, dans un décor qui rappelle les majestueux navires des explorateurs. Un peu plus loin, au milieu du fleuve sur l’île Sainte-Hélène, la Ronde demeure ouverte les week-ends. Réservez vos places et n’oubliez pas votre masque ! Il est essentiel sur tout le périmètre du parc.

Suivez notre guide pour faire le tour des grandes murales ou des autres œuvres d’art public, et arrêtez-vous prendre un café ou une pâtisserie. À la tombée de la nuit, découvrez les projections de Cité-Mémoire, qui retrace l’histoire de la métropole avec le Vieux-Montréal pour canevas. 

Malgré le temps qui se rafraîchit, sur le Plateau Mont-Royal, le parc Jeanne-Mance et le parc du Mont-Royal serviront de rendez-vous aux flâneurs et aux sportifs, tout comme le majestueux parc La Fontaine. Plus à l’est, le parc Maisonneuve étonne et offre encore plus d’espace pour ces apéros impromptus. Au nord, le parc Frédéric-Back est un lieu à découvrir. Avec sa ferme écologique et ses sentiers à perte de vue, le Parc-nature du Cap–Saint-Jacques vaut le détour vers l’ouest. Accessible en métro et toujours bien animé, le parc Jean-Drapeau offre une vue imprenable sur la ville et des activités pour tous. Découvrez-y notamment, les Éco Tours, ces tours guidés sur Segway, ou emportez vos vélos pour profiter des sentiers avec toute la famille. Le Circuit Gilles-Villeneuve est parfait pour l’entraînement à vélo. 

Les amateurs de football se donnent quant à eux rendez-vous au Stade Mémorial Percival-Molson pour y encourager les Alouettes qui joueront à domicile les 11, 22 et 30 octobre prochains.

Boire, manger et s’amuser !

Présentée par Tourisme Montréal en partenariat avec la Ville de Montréal, la SAQ, la Banque Nationale et l’Association Restauration Québec l’édition Hors Sentiers de MTLàTABLE prendra fin le 11 octobre ! Il vous reste encore une dizaine de jours pour profiter de menus inspirés des produits maraîchers de saison du Québec, offerts en salle à manger, en terrasse et pour emporter.

Cette édition de MTLàTABLE fait honneur à la grande variété de l’offre culinaire de la métropole, ainsi qu’au savoir-faire et à la créativité de nos chefs montréalais. Consultez la liste des restaurants participants sur le site de l’événement. Et pour vous remercier de soutenir le milieu de la restauration, MTLàTABLE vous propose un programme découvertes alléchant qui vous invite à accumuler des fourchettes lors de chacune de vos sorties resto.

Un autre événement attendu teintera l’air montréalais d’effluves houblonnés, du 7 au 10 octobre dans la Cour Rio Tinto de la Gare Windsor. En effet, le Mondial de la bière se déplace à l’extérieur cette année : durant quatre jours, les festivaliers pourront déguster près de 100 bières différentes sur le site, en plus de combler leurs fringales dans une nouvelle formule proposant 13 séances de trois heures.

Plus populaire que jamais, le tout nouveau concept Bazart Montréal a relevé le pari d’apporter le soleil de la méditerranée à Montréal ! Sa cuisine mise sur les mezze et grillades sur charbon, mais le Bazart, c’est beaucoup plus qu’un restaurant puisqu’une galerie à ciel ouvert et un marché artisanal viennent compléter l’expérience dans un décor aux inspirations méditerranéennes. Planifiez votre visite, cette nouvelle destination gourmande est très courue.

Mylène Augustin

Amoureuse de Montréal depuis qu’elle a quitté sa banlieue natale pour y élire domicile, Mylène redécouvre de nouveaux quartiers à travers le regard émerveillé de ses deux enfants. Touche à tout, elle a choisi l’écriture comme fil conducteur de toutes ses activités professionnelles, de la rédaction de contenus à la production cinématographique en passant par l’aide à la scénarisation.

Vous ne voulez rien manquer ?

L’infolettre de Tourisme Montréal, c’est toute l’action qui fait vibrer Montréal réunie au même endroit.

Moments à proximité
[COVID-19] Pour vous tenir au courant de la situation actuelle
En savoir plus