Quoi faire à Montréal — Novembre 2021

Mylène Augustin

Amoureuse de Montréal depuis qu’elle a quitté sa banlieue natale pour y élire domicile, Mylène redécouvre de nouveaux quartiers à travers le regard émerveillé de ses deux enfants. Touche à tout, elle a choisi l’écriture comme fil conducteur de toutes ses activités professionnelles, de la rédaction de contenus à la production cinématographique en passant par l’aide à la scénarisation.

Le soleil se couche plus tôt, les journées raccourcissent, le temps refroidit, c’est ainsi que s’annonce le mois de novembre à Montréal. Une douce grisaille qui nous fait redécouvrir le confort d’une salle de cinéma, la quiétude d’un musée ou l’ambiance feutrée d’un théâtre. Dehors, l’attente d’une première neige remplit les petits cœurs d’excitation, on entame lentement, mais sûrement les préparatifs des Fêtes de fin d’année.

Le plan de vaccination progresse très bien au Québec, mais les consignes de base sont toujours en vigueur. Entre autres, depuis le 1er septembre, un passeport vaccinal est exigé au Québec pour toutes les personnes de 13 ans et plus. Il permet aux résidents et aux visiteurs entièrement vaccinés d’accéder à des activités et à des commerces non essentiels tels que les restaurants, les bars, les gyms, les festivals et les gros événements (consultez la liste complète ici).

Des festivals tout l’automne !

Adeptes de jeux vidéo, à vos consoles ! Découvrez les jeux les plus récents et les plus innovants de l’industrie durant le MEGAMIGS. Du 10 au 13 novembre, des milliers de joueurs et de concepteurs prendront part à cet événement qui rassemble une exposition et une conférence visant à élargir les horizons en matière de jeu, dans l’une des villes les plus importantes au monde pour la conception de jeu.

Du 16 au 19 novembre, les professionnels de l’industrie des musiques du monde convergent vers la métropole. Le Mundial Montréal offre une vitrine à une trentaine d’artistes lors d’activités professionnelles (conférences, réseautage, etc.) qui constituent pour certains un réel tremplin pour leur carrière nationale et internationale.

Le Salon du livre vous accueille au Palais des congrès cette année pour des rencontres hautes en couleur avec des auteurs québécois. Du 25 au 28 novembre, vous êtes conviés à des séances de dédicaces, jeux-questionnaires, ateliers, entrevues intimistes, tables rondes et bien plus dans les kiosques des maisons d’édition où vous vivrez des moments mémorables.

En format hybride cette année, le Festival Sefarad de Montréal invite le public à la rencontre de créateurs de culture séfarade de tous horizons : humoristes, chanteurs/chanteuses, écrivains, philosophes, entrepreneurs. Durant plus de deux semaines, du 6 au 21 novembre, toutes les couleurs de cette communauté présente à Montréal depuis plus de six décennies seront à l’honneur.

Quant à l’imaginaire riche et fascinant des cultures arabes, il saura vous charmer jusqu’au 13 novembre à travers la musique, le cinéma, l’humour et la danse d’une vingtaine de pays, lors du festival du Monde Arabe.  

Sur les planches

Comédie noire, drame et humour grinçant se côtoient au Théâtre de la Licorne ce mois-ci. Jusqu’au 13 novembre, dans une mise en scène de Maxime Dénommée, la comédie noire Ulster American aborde l’épineuse question de l’identité culturelle et de l’ambition dévorante. Dans Nmihtaqs Sqotewamqol/La cendre de ses os, présenté jusqu’au 12 novembre, l’auteur et metteur en scène autochtone, Dave Jenniss, explore les thèmes de la fratrie, la vengeance, le territoire, le pardon et notre rapport au deuil. Puis, à partir du 28 novembre, c’est l’omniprésence du marketing dans nos vies et les préjugés liés à la culture, l’âge ou le sexe, qui sont mis en lumière par le metteur en scène Simon Boudreault dans la pièce Je suis un produit.

Au théâtre Jean Duceppe, du 17 novembre au 5 décembre, la pièce Rose et la machine propose le récit documentaire de l’auteur Maude Laurendeau qui dénonce, réfléchit, imagine et révèle avec transparence sa réalité de maman de deux petites filles, dont l’aînée est autiste.

Une rencontre mythique entre Brel et Barbara est au programme du Théâtre du Rideau vert, les 4, 5, et 6 novembre prochains. Les comédiens-chanteurs et grands amis dans la vie Julie Daoust et Renaud Paradis proposent un spectacle à la fois musical et théâtral qui se veut un hommage à relation d’amitié méconnue, mais aussi passionnée et singulière de deux monstres sacrés de la chanson. Quant à la traditionnelle rétrospective humoristique de l’année, elle est offerte en version revue et corrigée, dès le 23 novembre, à grands coups de sketches irrésistibles et de parodies mordantes.

Nommée « Œuvre de l’année dans la Capitale-Nationale » en 2019, la pièce Foreman est présentée au Théâtre Denise Pelletier jusqu’au 6 novembre. Cinq hommes y règlent leurs comptes et pansent leurs plaies sur une scène transformée en terre à bois par Olivier Arteau. Comment raconter aujourd’hui une histoire où de jeunes filles portent de fausses accusations ? C’est le défi relevé par Sarah Berthiaume qui offre une adaptation novatrice des sorcières de Salem, du 3 au 27 novembre, et soulève de nouveaux questionnements liés encore une fois à l’aveuglement des croyances. À partir du 23 novembre, dans une mise en scène de Jon Lachlan Stewart, Jonathan : la figure du goéland s’inspire de l’allégorie de Richard Bach, pour contester les limites imposées — ou non — par notre corporalité et par notre sens de la communauté.

Danse

La programmation d’automne en danse nous transporte hors des sentiers battus ce mois-ci. Installé dans l’Édifice Wilder, lieu privilégié de l’art en mouvement au Quartier des spectacles, Tangente présente trois programmes doubles percutants en danse contemporaine. Les œuvres Residuals et Nyctophobie, jusqu’au 8 novembre, Géantes et Structures affectives, du 11 au 14 novembre, et After the cause (extrait) et Luz : Dentelle, du 20 au 23 novembre. Certaines de ces représentations sont suivies de discussions avec les artistes.

À l’Agora de la danse, l’artiste Line Nault s’entoure de 4 performeurs et d’une entité virtuelle pour offrir 5 installations interactives. Du 10 au 13 novembre, les spectateurs découvriront l’œuvre Non de nom, en naviguant au cœur d’un laboratoire vivant à la croisée de l’installation, du mouvement, de la performance et des arts numériques.

Pour souligner leur 50e anniversaire, les Ballets Jazz de Montréal proposent une incursion dansée dans l’univers poétique du chanteur et musicien montréalais Patrick Watson. Danse, théâtre, chansons, musique et vidéo composent le tableau impressionniste de Vanishing melodies, porté par 14 artistes-interprètes et une comédienne, du 2 au 6 novembre. Également présenté par Danse Danse, du 16 au 20 novembre, Parts+Labour_Danse aborde les thèmes de la perte, de la solitude, du rassemblement et du pouvoir transformateur du deuil. Fruit d’une collaboration entre les chorégraphes Emily Gualtieri et David Albert-Toth, cette œuvre d’une énergie intense réunit sept interprètes.

Musique

Du 20 novembre au 12 décembre, Le Festival Bach à Montréal célèbre l’œuvre foisonnante de Bach avec une série de concerts dans les plus belles salles et églises de la ville ! D’autres programmes classiques en direct et préenregistrés seront également disponibles sur la plateforme numérique Canada Classique.

La 35e édition du festival Coup de cœur francophone se déploie dans plusieurs villes du Canada avec une programmation axée sur l’émergence, l’audace et la création. À Montréal, six performances musicales seront présentées dans différentes salles de la ville le 4 novembre prochain. 

Quelques concerts à capacité limitée sont prévus durant le mois de novembre à l’Astral. Le saxophoniste, chanteur et compositeur américain Jake Clemons ouvre le bal le 6 novembre, suivi de la chanteuse québécoise Sally Folks, de retour le 10 novembre en formule cabaret, après 5 ans de tournée. Les rappeurs Connaisseurs Ticasso et Mikezup investissent la scène le lendemain (11 novembre) alors qu’elle est prise par le DJ américain Luttrel qui se pose à Montréal le 20 novembre dans le cadre de sa tournée Music for my Memories. Le chanteur underground Jeff Rosenstock sera de passage le 21 novembre pour une prestation aux sonorités punk, indie rock et ska. Enfin, le DJ et producteur texan Riot Tent se produira le 27 novembre dans le cadre de sa tournée Hype or Die.

Plusieurs prestations attendues de chanteurs et groupes québécois sont prévues au MTelus : Les trois accords et Fanny Bloom le 11 novembre, Patrice Michaud les 16 et 17 novembre. Très attendu également, le chanteur, batteur, bassiste et producteur américain Thundercat sera de passage le 10 novembre. Le groupe rock alternatif d’Oklahoma City The Flaming Lips s’arrêtera également à Montréal le 18 novembre suivi du groupe de groove métal ukrainien Jinjer. Le 20 novembre, c’est le musicien et producteur français Yann Tiersen, connu pour sa composition de la bande originale du film Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain qui offrira une prestation. Des concerts du rappeur et chanteur américain 24kGoldn, du band heavy métal Saint & Sinners et de l’auteur-compositeur et producteur américain Two Feet complètent la programmation de novembre, les 21, 25 et 27 novembre respectivement.

Soulignant la carrière d’Alain Trudel, chef d’orchestre et directeur artistique de l’Orchestre symphonique de Laval, le concert Les 15 ans d’Alain, présenté le 2 novembre prochain à La Maison Symphonique, fera découvrir deux œuvres puissantes au public, Danses de Galánta de Kodály et Métamorphoses symphoniques d’Hindemith. Le 4 novembre, le concert Orgue et piano en bleu-blanc-rouge révélera la complicité du pianiste Éric Le Sage avec l’organiste émérite Olivier Latry dans un programme aux couleurs françaises. Accompagnée de l’Ensemble Classico-Moderne, la violoniste Isabella d’Éloize Perron convie le public à une soirée de ravissement portée par les notes rajeunies des Quatre saisons de Vivaldi le 13 novembre. Place à Schumann dès la mi-novembre, en compagnie d’abord de l’Orchestre symphonique du Conservatoire de musique de Montréal qui interprétera la Symphonie no 3 de Schumann le 14 novembre, puis sous la direction du chef américain David Zinman qui propose deux œuvres profondes lors du concert Schumann et Chostakovitch : une vie en quête de liberté présenté le 17 et le 18 novembre. Puis, du 25 au 26 novembre, Le Bell Orchestre, ensemble de six musiciens à la frontière du classique et de l’électronique, présente son projet, House Music, en compagnie de l’OSM qui ouvre avec l’Oiseau de feu de Stravinsky.

Cinéma

Œuvres documentaires, cinéma queer et films francophones s’invitent sur nos écrans montréalais ce mois-ci ; les cinéphiles seront choyés. En salle du 2 au 14 novembre, la 27e édition du festival de films francophones Cinemania dévoile une programmation truffée de primeurs internationales, canadiennes ou québécoises. Pas moins de 85 longs métrages et une trentaine de courts métrages sélectionnés parmi le meilleur du cinéma francophone. Du 10 au 21 novembre, la 23e édition des Rencontres internationales du documentaire de Montréal présentera une multitude de nouvelles œuvres cinématographiques, des cours de maître et des installations de réalité virtuelle. En formule hybride cette année, le festival de cinéma LGBTQ+  image+nation présentera encore une fois des œuvres cinématographiques audacieuses et visionnaires du 18 au 28 novembre. La programmation met l’accent sur les # NewQueerStories et offrira également des rencontres entre cinéastes queer et mentors en réalisation cinématographique afin de créer un groupe de réflexion sur le 7e art. Enfin, pour une expérience immersive en nature, plongez au cœur de la forêt pluviale Great Bear. Jusqu’au 26 novembre, découvrez au cinéma IMAX® TELUS, ce paradis indomptable protégé depuis des millénaires par les peuples des Premières Nations.

Dans les galeries et les musées

Les musées et les galeries continuent de tout mettre en œuvre pour préserver ce moment de connexion avec l’art. Une expérience immersive à la fois apaisante et stimulante vous attend à l’espace Oasis Immersion. Mettant en vedette quelques-uns des plus grands artistes des arts génératifs à l’échelle locale et internationale, l’exposition RECHARGER propose une visite en trois temps, axée sur les concepts de relaxation, d’énergisation et de reconnexion. L’infini, la plus grande expérience de réalité virtuelle au monde à bord de la Station spatiale internationale, présenté par le Centre PHI à l’Arsenal art contemporain se poursuit jusqu’au 7 novembre. Inspiré des missions de la NASA, ce voyage multisensoriel et interactif de 60 minutes dans l’espace comporte sept chapitres, de l’entraînement à la mission ! Faisant l’éloge d’un médium sous-estimé, la Foire Papier propose une formule hybride du 26 au 28 novembre prochain. Son volet physique aura lieu au Grand quai du Port de Montréal tandis que le volet virtuel prendra place sur la toute nouvelle plateforme papiermontreal.com. Moteur important du marché de l’art contemporain canadien, l’événement constitue un espace d’échanges privilégiés pour les amateurs d’art et les professionnels du milieu des arts visuels.

Relations humaines, écoute et rassemblement sont au cœur de la programmation automnale fort attendue du Musée des beaux-arts de Montréal. Exposition phare de la saison, « Combien de temps faut-il pour qu’une voix atteigne l’autre ? », réunit des œuvres majeures de la collection permanente autour de thèmes d’actualité : amour, perte, séparation, réconciliation, résilience, écoute de soi et de l’autre. De Jusepe de Ribera à Rafael Lozano-Hemmer, maîtres anciens et artistes contemporains sont à l’honneur, de même que des acquisitions encore jamais montrées d’Hannah Claus, Stanley Février et Shilpa Gupta, entre autres. Le musée ouvrira également les portes de l’univers créatif de deux artistes d’une grande sensibilité : Yousuf Karsh, photographe canadien d’origine arménienne au regard lucide et pénétrant et l’Islandais Kjartansson Ragnar Kjartansson qui présente Sumarnótt, une projection sur sept écrans mettant en scène deux couples de jumeaux dans un paysage polaire.

Espace pour la vie vous accueille avec son expérience renouvelée et son application pratique. Avec le Biodôme, le Planétarium Rio Tinto Alcan et le Jardin botanique, ce sont trois musées qui vous permettent de connecter avec la science et la nature. Ici aussi, les billets s’achètent d’avance, pour une expérience digne des VIP. Profitez notamment de l’expérience en ultra-haute définition Naissance de la planète terre au Planétarium Rio Tinto Alcan et prenez une bonne bouffée d’air nocturne automnal en explorant le tout nouveau parcours des Jardins de lumière, une expérience lumineuse,‌ ‌immersive‌ ‌et‌ ‌sensorielle au cœur du Jardin botanique.

Présentée au Studios Éloize, au cœur du Vieux-Montréal, jusqu’au 28 novembre, l’exposition immersive Sous les glaces avec Mario Cyr propose un parcours de 60 minutes à travers des images de paysages spectaculaires et d’animaux polaires tirées des expéditions du cinéaste.

Grands parcs et espaces communs

À pied, à vélo ou en transport en commun, la ville est à vous ! Le Vieux-Port vous accueille avec toutes ses attractions. Pour une vue incomparable à 360 degrés sur 28 kilomètres à la ronde la Grande Roue offre 42 cabines, dont une cabine VIP équipée de sièges en cuir italien et d’un plancher en verre ! Parlant de sensations fortes, pour les gens en quête d’adrénaline, Quick Jump offre une expérience de chute libre (bungee), la Tyrolienne MTL Zipline vous donne le pouvoir de voler, ne serait-ce que quelques instants, tandis que l’expérience Voiles en voiles permet aux enfants petits et grands d’explorer un parcours aérien, dans un décor qui rappelle les majestueux navires des explorateurs. Un peu plus loin, au milieu du fleuve sur l’île Sainte-Hélène, la Ronde demeure ouverte les week-ends. Réservez vos places et n’oubliez pas votre masque ! Il est essentiel sur tout le périmètre du parc.

Suivez notre guide pour faire le tour des grandes murales ou des autres œuvres d’art public, et arrêtez-vous prendre un café ou une pâtisserie. À la tombée de la nuit, qui arrive plus tôt ces jours-ci, découvrez les projections de Cité-Mémoire, qui retrace l’histoire de la métropole avec le Vieux-Montréal pour canevas. 

Malgré le temps qui se rafraîchit, sur le Plateau Mont-Royal, le parc Jeanne-Mance et le parc du Mont-Royal serviront de rendez-vous aux flâneurs et aux sportifs, tout comme le majestueux parc La Fontaine. Plus à l’est, le parc Maisonneuve étonne et offre encore plus d’espace pour ces apéros impromptus. Au nord, le parc Frédéric-Back est un lieu à découvrir. Avec sa ferme écologique et ses sentiers à perte de vue, le Parc-nature du Cap–Saint-Jacques vaut le détour vers l’ouest. Accessible en métro et toujours bien animé, le parc Jean-Drapeau offre une vue imprenable sur la ville et des activités pour tous. Le Circuit Gilles-Villeneuve est parfait pour l’entraînement à vélo. 

Les amateurs de football se donnent quant à eux rendez-vous au Stade Mémorial Percival-Molson pour y encourager les Alouettes qui joueront à domicile les 13 et 19 novembre prochains. Quant au club de hockey canadien, il jouera 8 parties à domicile, au Centre Bell, ce mois-ci. Consultez le calendrier ici !

Boire, manger et s’amuser !

Profitez des couleurs, des arômes et des saveurs d’automne dans vos marchés publics préférés, dont la plupart aménagent leur espace pour accueillir la clientèle à l’année. Amateurs de bonne chère ? Prenez part à La grande tablée, le 8 novembre prochain. Ricardo et sa brigade exclusivement féminine vous convient à un repas 6 services dont les profits serviront à aider les gens dans le besoin.

Plus populaire que jamais, le tout nouveau concept Bazart Montréal a relevé le pari d’apporter le soleil de la méditerranée à Montréal ! Sa cuisine mise sur les mezze et grillades sur charbon, mais le Bazart, c’est beaucoup plus qu’un restaurant puisqu’une galerie à ciel ouvert et un marché artisanal viennent compléter l’expérience dans un décor aux inspirations méditerranéennes. Planifiez votre visite, cette nouvelle destination gourmande est très courue.

Compte à rebours des Fêtes

Le temps des Fêtes sera féérique à Montréal cette année. Trois marchés de Noël, dont le Grand Marché de Noël au centre-ville, dévoileront leur programmation dès le 20 novembre. Demeurez à l’affût !

Mylène Augustin

Amoureuse de Montréal depuis qu’elle a quitté sa banlieue natale pour y élire domicile, Mylène redécouvre de nouveaux quartiers à travers le regard émerveillé de ses deux enfants. Touche à tout, elle a choisi l’écriture comme fil conducteur de toutes ses activités professionnelles, de la rédaction de contenus à la production cinématographique en passant par l’aide à la scénarisation.

Vous ne voulez rien manquer ?

L’infolettre de Tourisme Montréal, c’est toute l’action qui fait vibrer Montréal réunie au même endroit.

Moments à proximité