Quoi faire à Montréal du 7 au 13 septembre

Isabelle Wolfmann

Cette semaine, on se dépense et on se récompense avec une foule d’activités ludiques, instructives ou gastronomiques. On s’émerveille devant les Jardins de lumière d’Espace pour la vie, on fête avec gourmandise les cinq ans de YUL EAT et on admire la détermination des athlètes au Triathlon Esprit.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité
Thumbnail

Lumières aux jardins

Illuminez vos soirées aux trois jardins culturels (chinois, japonais et des Premières-Nations) du Jardin botanique à l’occasion de l’événement annuel Jardins de lumière. Les lanternes multicolores aux formes animalières créées par des artisans de Shanghai vous en mettront plein les mirettes dès la tombée de la nuit. La vision de ces tableaux éclatants dans un cadre idyllique plaît tant qu’il faut désormais acheter un billet à heure fixe. Un bon truc pour éviter la cohue.

Coup de fourchette

Pour sa cinquième édition, le festival YUL EAT a concocté une carte alléchante composée d'un parcours gourmand (à la Société des arts technologiques), d’ateliers (dans les cuisines des restaurants) et d’événements (dont une célébration des 50 ans de l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec) auxquelles se joignent quelques grandes toques d’ici. Une belle démonstration de l’art de vivre à la montréalaise (du 10 au 16 septembre).

Méga fiesta

Pourquoi ne pas étirer l’été avant de repasser ses leçons ? Dans le Quartier latin, les étudiants profitent de la rentrée pour… se payer une tranche de bon temps ! Au programme du festival OUMF: musique, humour, concours et arts de la rue (rue Saint-Denis, près de la station de métro Berri-UQAM, les 7 et 8).

Alors, on danse

Pour sa 16e édition, le Festival Quartiers Danses offre une programmation débridée, en salle et en plein air, avec pour mission de démocratiser la danse contemporaine. Spectacles, performances, tables rondes, ateliers, expo, les amateurs seront aux anges. Détails ici (du 5 au 15 septembre).

Pourquoi attendre la nuit pour danser ? Oui, pourquoi ne pas danser en plein jour et en plein air ? Piknic Électronik est un événement extérieur de musique électronique qui se déroule au parc Jean-Drapeau, sur une île du Saint-Laurent à cinq minutes du centre-ville. Un petit tour en métro (ligne jaune, station Jean-Drapeau), et hop ! on se déhanche et on se détend. (Jusqu’au 30 septembre ; programmation ici.)

Trois courses en une

Athlètes de tous âges et de tous niveaux prennent part au Triathlon Esprit de Montréal, dont c’est la 34e édition. De l’épreuve olympique à la course à pied de 2,5 km en passant par des triathlons pour les 11-15 ans, il y en a pour toutes les conditions physiques. On se défonce et on se dépasse au bassin olympique et au circuit Gilles-Villeneuve du parc Jean-Drapeau, les 8 et 9 septembre.

En selle

La troupe équestre québécoise Cavalia a planté son grand chapiteau blanc non loin du pont Jacques-Cartier pour offrir un spectacle à grand déploiement. Cavalia Odysseo magnifie la relation que l’homme entretient avec le cheval depuis des millénaires. Soixante-dix montures et cinquante artistes sont à pied d’œuvre, partenaires de jeux et de scène dans une grandiose reconstitution de paysages. Réservations ici (jusqu’au 30 septembre).

Thumbnail

Clichés-chocs

Chaque année, au Marché Bonsecours du Vieux-Montréal, sont exposées les clichés lauréats du World Press Photo, le prestigieux concours mondial de photographies de presse. (À titre informatif, en 2018, 4500 photographes de 125 pays y ont soumis 73 000 images.) Ce concentré d’actualité sur papier ne vous laissera pas de glace. Une exposition du Québécois Alexandre Champagne, porte-parole de l’événement, est prévue pour l’occasion (du 29 août au 30 septembre).

Tchou-tchou !

Arrivez au cœur de l’action montréalaise en prenant le train : la Gare centrale est en plein centre-ville ! Consultez le site de VIA Rail Canada pour prendre connaissance des trajets et des horaires. À lire en complément : Le bonheur de voyager en train.

Situé à Saint-Constant, Exporail / Le Musée ferroviaire canadien est un peu excentré mais vaut le déplacement pour qui est passionné de rail, d’histoire et de modélisme (on y va en auto, en bus ou en train ; voyez ici).

Thumbnail

C’est country au Casino

Du 13 septembre au 20 octobre, le Casino de Montréal propose une programmation digne des cowboys et des cowgirls. Au menu : chorégraphies sexy, jeu d’adresse coquin, taureau mécanique et initiation gratuite au poker. Yee-ha!

Thumbnail

La ville est à nous

Le 7 septembre, 50 camions de cuisine de rue se stationnent sur l’Esplanade Financière Sun Life à l’occasion des Premiers vendredis, le plus important rassemblement de cuisine de rue au Canada. Burger ? Poutine ? Petits plats gastronomiques ? Commandez, passez en terrasse, savourez (station de métro Pie-IX). Puis visitez Les Jardineries, un grand jardin d’agriculture urbaine comprenant une terrasse illuminée, une serre, une plage circulaire, des jeux et un café (jusqu’au 6 octobre).

Vite, passez aux Jardins Gamelin ! Jusqu’au 30 septembre, cet espace public se fait petit coin de verdure en ville, avec potagers, activités, spectacles et casse-croûte. Idéal pour se décontracter à midi ou à la sortie d’une réunion, ou pour prendre un verre entre copains à l’apéro (esplanade du métro Berri-UQAM, à l’intersection des rues Sainte-Catherine et Berri).

Non loin de là, déambulez sous les boules multicolores du Village rendu piétonnier à la belle saison. Pour la 11e année consécutive, Aires Libres fait de la rue Sainte-Catherine Est, entre la rue Saint-Hubert et l’avenue Papineau, un terrain de jeux très joyeux (jusqu’au 24 septembre). À lire en complément : 180 000 boules, 18 nuances de gai, 1 œuvre spectaculaire et Le petit guide des terrasses du Village gai.

Thumbnail

Terrasse et café-buvette aménagé, dans le cadre d’un projet pilote, au belvédère Camillien-Houde (au sommet du mont Royal), Le café suspendu est l’endroit idéal pour prendre un verre et boire… la vue imprenable sur la métropole ! On y va à pied, par le sentier qui sillonne la « montagne », ou en autobus (no 11 ou 711, depuis la station de métro Mont-Royal).

Parc réinventé, plage urbaine, espace participatif : le Village au Pied-du-Courant est de toutes les occasions festives. Le long du Saint-Laurent, avec vue sur le pont Jacques-Cartier, l’espace aménagé est un terrain de jeux insolite et intelligent. L’accès y est gratuit, pour les pitous, en laisse, aussi (jusqu’au 15 septembre ; à 10 minutes de marche du métro Papineau). Envie de lézarder dans le sable ? Étalez votre serviette sous l’un des parasols de la Plage de l’Horloge, dans le Vieux-Port, le long du Saint-Laurent.

« I went to the market, mon p’tit panier sous mon bras », chantait Monsieur Vigneault. À vous de pousser la chansonnette dans les marchés et les espaces extérieurs éphémères de Montréal. Avec d’anciens wagons du métro montréalais, on a créé, le long du canal de Lachine, une place publique éphémère où lever le pied et découvrir des créations d’artistes et d’artisans locaux. À la Station F-MR (du nom des fameuses voitures MR-63 bleues, qui sont toutes à la retraite), on proposera cet été une programmation multidisciplinaire (expos, projections, ateliers, concerts, etc.). Écolo, bien fait, bien pensé et, bientôt, pérenne, quand un site permanent sera inauguré, en 2020.

Thumbnail

Montréal tous azimuts

À lire en préambule : Leçon de géographie montréalaise.

Vue de haut Profitez d’un incroyable panorama sur la ville dans une cabine de la Grande Roue de Montréal, la plus haute du Canada (60 mètres), à la Tour de Montréal au Parc olympique ou à l’Observatoire à 360° de la Place Ville Marie. Casse-cou et risque-tout, faites-vous plaisir en vous payant une glissade mémorable avec vue à la Tyrolienne MTL du Vieux-Port.

Allumée Dans le Vieux-Montréal, les gigantesques tableaux numériques de Montréal en Histoires - Cité Mémoire (visites animées les vendredis et samedis, jusqu’au 15 septembre) et le spectacle multimédia AURA, à la basilique Notre-Dame, vous en mettront aussi plein la vue. Et n’oubliez pas de jeter un œil émerveillé sur le pont Jacques-Cartier qui, chaque soir, brille de mille feux changeant au gré des saisons et de l’énergie de la ville.

Rythmée Les Tam-tams du mont Royal, vous connaissez ? À Montréal, c’est la grande messe dominicale ! Dès qu’il fait beau, parc du Mont-Royal, sous le monument à sir Georges-Étienne Cartier, le ramdam commence à la mi-journée. Ne connaît pas Montréal qui n’y a jamais participé.

Mur à mur L’art est partout à Montréal, même sur ses murs. Un circuit reliant les murales qui ornent ses façades vous en convaincra.

Thumbnail

Nature Fermé pour rénovation, le Biodôme se refait une beauté, mais au Jardin botanique, à l’Insectarium et au Planétarium Rio Tinto Alcan de l’Espace pour la vie, cela bourdonne d’activités ! Détails et horaires ici. Pour vous dégourdir les jambes, allez vous balader au parc La Fontaine, au parc Jean-Drapeau, sur l’île Notre-Dame, au parc Maisonneuve ou sur le mont Royal. Les amis de la montagne peuvent vous aider à faire le choix d’une activité nature, en plein cœur de la métropole.

Sportive Les Montréalais aiment leurs équipes sportives (comme vous pourrez le lire dans Les sports professionnels à Montréal). Vous voulez vous essayer au tir à l’arc extrême, au soccer bulle ou au Quidditch ? Voyez ici. Les sportifs de salon peuvent, quant à eux, jouer aux gérants d’estrade dans les meilleurs bars sportifs de Montréal.

Fan de sport, de culture et d’architecture ? Nous avons l’activité qu’il vous faut, une visite guidée du Stade olympique de Montréal. La formidable structure aux 12 000 éléments de béton construite pour les JO de 1976 se découvre en dehors des événements sportifs et culturels et des salons qu’elle accueille. Mythique.

Fluviale Vous êtes plutôt croisière, jet boating ou rafting ? Dans tous les cas, jetez-vous à l’eau. Saviez-vous qu’on pouvait surfer à Montréal ? Sans blague. Lisez ceci.

Thumbnail

Gourmande Des camions de cuisine de rue sillonnent déjà les rues de Montréal. Où se trouvent-ils? Voyez ici. Dévorez aussi 7 repas à se rouler par terre.

Pour faire vos emplettes, faites la tournée des marchés publics montréalais ou, au centre-ville, rendez-vous au Marché Artisans, l’épicerie fine de l’hôtel Fairmont Reine Elizabeth, où vous trouverez des délices et pourrez manger de bons petits plats au comptoir de votre choix.

Désaltérante Vous avez soif ? Lisez Mixologie montréalaise : 5 bars à cocktails à essayer et Un toast aux bars à cocktails de Montréal. Rien ne vaut une bonne bière par temps chaud : voyez Les microbrasseries à essayer à Montréal.

Passez en terrasse : découvrez les terrasses vertes, les terrasses cachées et celles du Village gai.

Pourquoi ne pas réserver dans une des nouvelles tables montréalaises, ouvrir une bouteille dans un restaurant « apportez votre vin », découvrir les nouveaux restos montréalais où casser la croûte, avaler une bonne tasse de café, de thé ou de chocolat chaud (cafés indépendants, salons de thé) ou trouver un coin douillet pour prendre l’apéro (les bars où il fait bon prendre un verre, siroter un cocktail, bars cachés, sorties nocturnes) ?

Et n’oubliez pas de goûter à notre poutine nationale, à notre smoked meat et à nos bagels ! Envie de cuisine traditionnelle ? Voyez ici. Dent sucrée ? C’est ici.

Thumbnail

Ludique Le parc d’attractions La Ronde est ouvert pour la saison. Petits et grands s’y paient une tranche de bon temps… et de sensations fortes ! Une quarantaine de manèges, des spectacles et de l’animation les attendent.

Marchande Lisez notre guide de magasinage du Montréal souterrain, Les boutiques montréalaises où trouver des souvenirs vraiment cool, Luxe québécois : la crème des designers d’ici, Où trouver des cadeaux gourmands à Montréal et Haut de gamme à prix doux. Et pourquoi ne pas faire un tour dans les boutiques des musées montréalais ? Livres, bijoux, beaux objets, tout y est.

Livresque Les librairies regorgent de succès de la littérature québécoise. Rats de bibliothèque, sachez que Montréal possède un vaste réseau de bibliothèques à la page.

En complément, lisez Où se connecter au wifi à Montréal et Applis utiles quand on visite Montréal.

Thumbnail

Musées et galeries

Resplendissantes enluminures: Livres d'heures du XIIIe au XVIe siècle dans les collections du Québec, la toute première exposition du Musée des beaux-arts de Montréal consacrée aux livres d’heures — des recueils de prières destinés aux laïcs datant du Moyen-âge et de la Renaissance —, prend l’affiche cette semaine. Découvrez un patrimoine méconnu avec cette collection de 50 artéfacts (feuillets, manuscrits, imprimés) éblouissants de couleur (jusqu’au 6 janvier 2019). Sur place, voyez également : D’Afrique aux Amériques : Picasso en face-à-face, d’hier à aujourd’hui, et, en complément, Nous sommes ici, d’ici - L’art contemporain des Noirs canadiens (jusqu’au 16 septembre) ; Connexions - Notre diversité artistique dialogue avec nos collections (jusqu’au 23 juin 2019) ; Motion — Émotion, la première exposition individuelle canadienne de l’artiste français Jean-Michel Othoniel (jusqu’au 11 novembre) ; et Bon appétit ! Arts de la table au Québec aujourd’hui. Et profitez-en pour admirer les toutes dernières acquisitions du musée, trois Figures marchant, des sculptures monumentales de Magdalena Abakanowicz, qui ont fait une entrée remarquée (elles ont été treuillées !) dans le Sentier de la Paix du musée.

L’expo vedette du Centre des sciences de Montréal, dans le Vieux-Port, devrait en ravir plus d’un. DreamWorks Animation : l’exposition fait passer les visiteurs dans les coulisses de grands dessins animés en leur livrant, du croquis à l’écran, tous les secrets de fabrication d’univers fantastiques et de personnages attachants (jusqu’au 16 septembre).

Au Musée McCord, voyez Balenciaga - Maître de la haute couture, et découvrez le savoir-faire exceptionnel du couturier des couturiers (jusqu’au 14 octobre) et Shalom Montréal : histoires et contributions des communautés juives, qui rassemble témoignages, vidéos et photos pour tisser la fibre culturelle et humaine de la ville (jusqu’au 11 novembre).

Thumbnail

À Pointe-à-Callières, la cité d’archéologie et d’histoire de Montréal, transportez-vous dans le temps avec Reines d’Égypte. Vous y ferez la connaissance de femmes aux destins exceptionnels. Quelque 350 œuvres et objets (statues, fresques, sarcophages et, oui, une momie) sont réunis pour l’occasion (jusqu’au 4 novembre). Voyez également les expositions permanentes du musée, qui vous en apprendront un rayon sur les bâtisseurs et les dessous (littéralement) de la métropole, et Allô, Montréal ! Les collections historiques de Bell et sa scénographie ludique et colorée (jusqu’au 6 janvier 2019).

Consacrez le reste de la semaine aux autres grandes expos en ville : Rafael Lozano-Hemmer: Présence instable, au Musée d’art contemporain (jusqu’au 9 septembre) ; et Utopie Radicali : Florence 1966-1976, au Centre Canadien d’Architecture (jusqu’au 7 octobre). Et voyez ce qui se trame dans les galeries, dont Centre Phi, DHC/ART Fondation pour l’art contemporain, Arsenal, Never Apart, Fonderie Darling, Station 16, la Galerie de l’UQAM, 1700 LA POSTE, Le Livart, et Belgo, notamment.

Idoles ou baby-doll : voyez vos vedettes préférées au Grévin MONTRÉAL et les tenues haute couture de la plus célèbre des poupées à l’Expo Barbie.

Si vous voulez momentanément échapper au brouhaha urbain, faites un tour au Musée de Lachine. À 10 km du centre-ville, en bordure du Saint-Laurent, sur un site patrimonial bucolique, on y expose une collection archéologique classée et de grandes sculptures dans un jardin (jusqu’au 8 novembre).

À lire en complément : Musées montréalais : les expositions estivales à ne pas manquer.

Sur les planches

Il est venu le temps des cathédrales : Notre Dame de Paris fait un grand retour au Théâtre Saint-Denis. À voir ou à revoir (jusqu’au 30 septembre).

Faux cils et talons aiguilles : quelques grandes dames du drag sont de la tournée RuPaul’s Drag Race Werq The World, qui fait une étape à l’Olympia de Montréal, le 7 septembre.

La plupart des théâtres montréalais font leur rentrée. Le calendrier est déjà chargé ! Le théâtre est une discipline très florissante dans la métropole québécoise, aux artisans de très grand talent. Voyez un peu : Candide ou l’Optimisme, une adaptation du roman de Voltaire par Pierre Yves Lemieux, prend l’affiche au Théâtre du Nouveau Monde (jusqu’au 6 octobre) ; Oslo, de J.T. Rogers, est donné chez Duceppe (jusqu’au 13 octobre) ; Les barbelés, d’Annick Lefebvre, est au Quat’Sous (jusqu’au 26 septembre) ; Pôle sud : documentaires scéniques, d’Anaïs Barbeau-Lavalette et Émile Proulx-Cloutier, est proposé à l’Espace libre (jusqu’au 17 septembre) ; et Chroniques d’un cœur vintage, d’Émilie Bibeau, est présenté à La Licorne (jusqu’au 22 septembre). Ce n’est qu’un début : pour trouver d’autres idées de sorties culturelles, consultez les sites de La Vitrine culturelle et de la Place des Arts.

Musique

Montréal est une ville de musique : il y a des concerts partout, tout le temps !

Les grands noms de la musique pop et de la chanson francophone sont à la Place des Arts (L’âme du mantra, le 9 ; Orchestre symphonique de Montréal et les Cowboys fringants, le 10), au Centre Bell (Chicago, le 13), au MTELUS (MTELUS + 1 : Rymz et Busty and The Bass, le 7; Parkway Drive, le 9; Helloween, le 12), au Club Soda (Sofiane, le 7 ; Terry Bozzio, le 11), à L’Astral, à L’Olympia (Tommy Emmanuel, le 8 ; Interpol, le 12; African Urban Beats, le 13), au Théâtre Corona (Leftover Crack, le 7 ; Amorphis et Dark Tranquility, le 8 ; Nothing but Thieves, le 9 ; Car Seat Headrest, le 12, Agnes Obel, le 13) et au Théâtre Fairmount (Beat Market, le 7 ; Gypsy Kumbia Orchestra, le 8 ; Saint Etienne, le 10 ; Gang Gang Dance, le 13).

Les groupes de musique indépendante donnent leur 100 % à la Casa Del Popolo, à La Sala Rossa, à La Vitrola, aux légendaires Foufounes Électriques et Quai des Brumes, au Verre bouteille, à l’O Patro Vys, au Ministère, au Centre Phi, au Petit Campus et au Café Campus, au National et à La Tulipe, au Lion d’Or, à l’Escogriffe Bar Spectacle, au Ritz P. D. B. et au Atomic Cafe, entre autres.

À lire en complément : La musique indépendante montréalaise et 10 salles de choix pour découvrir des groupes de musique indépendante à Montréal.

Découvrez la crème des musiciens de jazz québécois à l’Upstairs Jazz Bar & Grill, au Dièse Onze, au Resonance Café et à la Maison du Jazz. Pour une formule souper-spectacle, optez pour le Balcon Cabaret Music-Hall ou le Casino de Montréal.

Thumbnail

La nuit

Vous pouvez vous exprimer en vous époumonant dans les karaokés montréalais, puis danser jusqu’au petit matin dans les boîtes les plus animées en ville, dont ÖriGnNew City GasNewspeakCircus, StereoBarStereoBar DatchaLe Belmont sur le Boulevard, Club Electric Avenue, Le Salon DaoméUnity ClubÉcole PrivéeLa VoûteSoubois et Velvet Speakeasy.

À lire en complément : Musique électronique montréalaise 101, Où aller danser à Montréal et Soirée gaies ou comment s’amuser.

Isabelle Wolfmann, rédactrice

Touche-à-tout curieuse, voyageuse et musicienne aimant le bon vin et les petits plats, Isabelle est rédactrice et traductrice pour des sites culturels, des maisons d’édition, des magazines de cuisine et de style de vie. Elle s’est fait, malgré l’hiver, un nid douillet à Montréal, où elle vit, à deux pas du pont Jacques-Cartier, avec son homme et son chat.