Quoi faire à Montréal – 10 au 16 janvier 2020

Marie-Pier Gagnon

La métropole est en mode hivernal, mais pas question d’hiberner! Une foule d’activités vous permettront de rester au chaud. Dansez au rythme des meilleurs DJ pendant Igloofest et Dômesicle, encouragez des patineurs du monde entier lors des Championnats ISU des quatre continents courte piste et voyez les nouveautés théâtrales Les Hardings et Nelligan. Enfin, réchauffez-vous autour d’un bon repas, à bon prix, grâce au Happening Gourmand.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité
Thumbnail

En vrac

À Montréal, on combat le froid… par la musique électronique! Igloofest est de retour dans le Vieux-Port de Montréal et propose une programmation présentant les meilleurs DJ de la planète pour faire danser les festivaliers à l’extérieur en plein hiver dans une ambiance survoltée (16 janvier au 8 février). Envie de danser au chaud? Direction la Société des arts technologiques pour l’événement Dômesicle se déroulant tous les samedis. Au programme, des partys électro-immersifs réunissant les meilleurs collectifs de musique électronique avec des projections 360° impressionnantes (11 janvier au 22 février). Dix ans après le séisme ravageur survenu en Haïti, la TOHU et la Maison d’Haïti vous invitent à trois jours d’activités de commémoration avec Ayiti La (10 au 12 janvier).

Assistez à la toute première compétition des Championnats ISU des quatre continents courte piste, une rencontre des meilleurs patineurs du monde qui s’affronteront à l’Aréna Maurice-Richard (10 au 12 janvier). Pour une soirée typiquement montréalaise, rendez-vous au Centre Bell pour encourager le Club de hockey Canadien. Cette semaine, l’équipe se frottera aux Flames de Calgary (13 janvier) et aux Blackhawks de Chicago (15 janvier).

Plusieurs activités sont proposées de façon permanente partout en ville. À l’extérieur des musées, Montréal a tout un lot d’expositions scientifiques à fréquenter et de beautés à observer. L’art est partout, même sur les murs. Un circuit reliant les murales qui ornent les façades de la ville vous en convaincra. Fermés pour rénovation, le Biodôme et l’Insectarium de Montréal se refont une beauté, mais au Jardin botanique de Montréal et au Planétarium Rio Tinto Alcan de l’Espace pour la vie, cela bourdonne d’activités ! Profitez d’un incroyable panorama sur la ville dans une cabine de la Grande Roue de Montréal, la plus haute du Canada (60 mètres), à la Tour de Montréal au Parc olympique ou à l’Observatoire à 360° de la Place Ville Marie.

Thumbnail

Sports d’hiver

Profitez des joies hivernales en pratiquant quelques activités sportives qui garderont toute la famille au chaud même par temps froids. Le parc Frédéric-Back entame sa saison d’activités hivernales cette semaine. Au menu, des séances d’initiation au ski de fond, des randonnées commentées et du prêt de ski de fond, de raquettes et de cerfs-volants (11 janvier au 8 mars). Le parc-nature du Cap-Saint-Jacques offre lui aussi une multitude d’activités comme le ski de fond, la marche, le vélo à pneus surdimensionnés et la glissade. Une mini-ferme se trouve également sur place. Un service de navette en partance du centre-ville sera offert à quelques reprises cet hiver (11 et 25 janvier). Pour s’offrir un classique de l’hiver montréalais, rendez-vous sur le mont Royal pour faire quelques vrilles sur la patinoire réfrigérée du lac aux Castors. L’accès est gratuit et vous pouvez y louer des patins. Terminez votre activité par un bon chocolat chaud au restaurant du Pavillon (tout l’hiver).

Unique à Montréal, la Pente à neige, au parc Ignace-Bourget, permet de faire de la glissade sur tube et de s’initier au ski et possède le seul parc acrobatique de la ville. L’endroit idéal pour profiter des joies de l’hiver sans quitter la métropole (jusqu’au 29 mars). Rendez-vous sur la fameuse patinoire du Vieux-Port de Montréal. Chaussez vos patins pour une soirée et virevoltez sous la musique. De la location d’équipement est possible sur place (tout l’hiver). Pour admirer les splendeurs de l’hiver québécois dans toute sa grandeur, la région des Laurentides est un arrêt privilégié où de nombreux Montréalais se rendent pour skier et pratiquer des sports d’hiver pendant le weekend. Pour vous y rendre, utilisez l’Express du Nord, un autobus qui vous emmène directement dans les villes de Saint-Sauveur ou de Mont-Tremblant, au départ de la gare d’autocars de Montréal à prix abordable (jusqu’à la mi-avril).

En musique

Découvrez l’héritage classique de Schubert avec la Symphonie no 8 en si mineur « Inachevée », une pièce d’un extraordinaire lyrisme qui sera suivie de la Symphonie no 5 en si bémol majeur, une des plus jouées du compositeur, à la Maison symphonique de Montréal (12 janvier). Au Club Soda, vous aurez presque l’impression de revoir les Beatles en spectacle grâce au Club Hommages leur étant dédié. Le groupe Help recrée fidèlement les harmonies, les voix et même les coiffures des Fab Four (10 janvier). Le pianiste Chilly Gonzales est un être à part qui approche le piano de façon entièrement décomplexée se rapprochant même parfois du rap. Habile animateur, ces concerts relèvent à la fois de la classe de maître. Il présente au Théâtre St-Denis son dernier album Piano Solo III (13 et 14 janvier). Célébrez les 85 ans de l’Orchestre symphonique de Montréal lors d’un concert anniversaire typiquement viennois dédié à Schubert et teinté des airs d’opéra italiens de Rossini (14 janvier).

Pour assister à des spectacles de musique indépendante, jetez un œil aux programmations de la Casa Del Popolo, de La Sala Rossa, de La Vitrola, des légendaires Foufounes Électriques et Quai des Brumes, du Verre bouteille, de l’O Patro Vys, du Ministère, du Centre Phi, du Petit Campus et du Café Campus, du National et de La Tulipe, du Lion d’Or, de l’Escogriffe Bar Spectacle, du Ritz P.D.B. et du Atomic Cafe, entre autres. Quant au jazz québécois, il est à l’honneur à l’Upstairs Jazz Bar & Grill, au Dièse Onze, au Resonance Café et à la Maison du Jazz. Pour une formule souper-spectacle, optez pour le Balcon ou le Casino de Montréal.

Thumbnail

Sur les planches

Après une brève accalmie pendant la période des Fêtes, la saison théâtrale reprend avec force ! Au Théâtre Maisonneuve, voyez We Shall Overcome, une célébration de Martin Luther King Jr. en chansons et en musique afro-américaines ponctuées de discours de l’activiste (16 janvier). Trois hommes portant le nom Thomas Harding n’auraient jamais eu à se rencontrer et s’affronter, mais après un accident ferroviaire détruisant une petite ville, ils doivent se confronter. Inspirée par la tragédie de Lac-Mégantic, Les Hardings est présentée au Théâtre Jean-Duceppe (15 janvier au 15 février). Au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui, Made in Beautiful (La belle province) montre en tableaux les réunions familiales se déroulant à l’Halloween chez Linda pendant une période de 25 ans, sur fond de bouleversements nationaux et internationaux (14 janvier au 1er février).

Créé il y a près de 30 ans, l’opéra populaire Nelligan renaît au Théâtre du Nouveau Monde. De l’internement du jeune poète symboliste Émile Nelligan jusqu’à ses vieux jours, le jeune et le vieux viennent à se parler (14 janvier au 15 février). Les filles et les garçons parle de la rencontre entre une jeune femme et l’amour de sa vie, en passant par sa carrière et son rôle de mère. Une comédie qui parle de la vie dans ce qu’elle a de plus beau et de plus résilient, à La Licorne (14 janvier au 22 février). Le Fantôme de l’Opéra a conquis des milliers de spectateurs partout dans le monde avec son spectacle de Broadway tiré du roman de Gaston Leroux. Le célèbre personnage à demi-masqué sera au Théâtre St-Denis accompagné d’une vingtaine d’acteurs et de 40 musiciens sur scène (8 au 26 janvier).

La comédienne Christine Beaulieu s’est interrogée sur le rapport des Québécois envers leur société d’état hydroélectrique, Hydro-Québec. En est sorti J’aime Hydro, une pièce de théâtre documentaire où elle rencontre de nombreux intervenants, sans parti pris, présentée au Théâtre Maisonneuve (8 au 12 janvier). L’un des humoristes les plus acclamés du Québec sera de passage à l’Olympia. Louis-José Houde y présente Préfère novembre, son dernier one-man show (10 et 11 janvier).

Ce n’est qu’un début : pour trouver d’autres idées de sorties culturelles, consultez les sites de La Vitrine et de la Place des Arts. Envie de rire un peu? De nombreuses soirées d’humour à petit prix ont lieu dans plusieurs petites salles et bars de Montréal. Pour assister à l’une de ces soirées, rendez-vous à l’Abreuvoir, au Brouhaha, au Bordel Comédie Club ou encore au Terminal Comédie Club.

Thumbnail

Sur grand écran

Le SAT Fest est de retour cette année avec une sélection de sept courts-métrages en provenance de Taïwan, d’Allemagne, du Danemark, du Canada, d’Espagne, de France et de République tchèque. Le tout se déroulera dans une ambiance atmosphérique, entre abstraction et figuration (jusqu’au 28 février). Au Centre Phi, vivez une expérience de cinéma en réalité virtuelle avec Épanchements intérieurs, une série de quatre courts-métrages où les œuvres submergent le spectateur dans des narrations introspectives et des dystopies subconscientes (jusqu’au 17 janvier).  Dans le cadre de la série Les grandes vues de la Grande Bibliothèque, (re)voyez des classiques du cinéma d’ici et d’ailleurs en français. Cette semaine, le film d’animation La passion Van Gogh de Dorota Kobiela et Hugh Welchman sera présenté (10 janvier). Avec son écran géant et sa technologie 3D, regarder un film au Cinéma IMAX du Centre des sciences de Montréal n’est jamais banal. Cette saison, assistez aux représentation de Super chiens 3D ou de Dans la forêt de l’ours esprit 3D.

Thumbnail

Au musée

Voyez l’œuvre de Vincent Van Gogh comme vous ne l’avez jamais vue à Arsenal Art Contemporain. Imagine Van Gogh est une expérience complètement immersive qui vous permettra de vous promener au cœur d’images géantes du peintre grâce à des jeux de projection hors du commun (jusqu’au 2 février). Partez à la découverte de la mystérieuse civilisation des Incas. Pointe-à-Callière vous invite à explorer l’incroyable héritage de cette culture andine à travers des vestiges historiques pendant l’exposition Les Incas... c'est le Pérou ! (jusqu’au 13 avril). Le Musée McCord accueille À toi de jouer – Exposition de jouets, une incursion dans l’univers des jeux de société où jeux et défis attendent les visiteurs dans trois univers vibrants (jusqu’au 8 mars).

HideSeek est une installation éphémère empreinte de nostalgie qui vous fera retomber en enfance. Douze salles multidimensionnelles proposent des installations captivantes, interactives et surprenantes au 4301, rue Saint-Denis (jusqu’au 12 janvier). Le Musée McCord vous invite également à découvrir l’univers de Jean-Claude Poitras : Mode et inspirations, une exposition dédiée à ce designer québécois qui a marqué l’univers du prêt-à-porter montréalais des années 1970 à 2000 (jusqu’au 26 avril). Grâce à l’exposition Momies égyptiennes du Musée des beaux-arts de Montréal, découvrez le passé d’individus de l’Antiquité. Grâce aux plus récentes technologies, des chercheurs ont pu retracer l’histoire symbolique et biologique de six momies de la célèbre collection égyptienne du British Museum (jusqu’au 2 février).

Vous êtes passionné par le sport d’élite? Rendez-vous à L’Expérience olympique canadienne, un musée interactif unique et incontournable portant sur le mouvement olympique canadien pour toute la famille. Dans l’édifice du Comité olympique canadien, découvrez divers sports olympiques dans un défi virtuel, laissez-vous raconter les anecdotes fascinantes des athlètes et transportez-vous dans la frénésie des Jeux olympiques grâce à une vidéo immersive à la fine pointe de la technologie. En tout temps, vous pouvez côtoyer vos vedettes préférées au Grévin MONTRÉAL… ou presque. Prenez des selfies avec leur statue de cire! Vous pouvez également admirer les plus belles tenues haute couture de la plus célèbre des poupées aux Cours Mont-Royal à l’Expo Barbie. Et voyez ce qui se trame dans les galeries, dont le Centre Phi, la Fondation Phi pour l’art contemporain, ArsenalNever Apart, la Fonderie DarlingStation 16, la Galerie de l’UQAM, 1700 LA POSTELe Livart et Belgo, notamment.

Thumbnail

À manger et à boire

Les bonnes tables abondent à Montréal. Il y a une quantité phénoménale de restaurants, de menus et de produits à découvrir et toute une offre d’événements gourmands. Le Happening Gourmand est l’occasion idéale de découvrir les meilleurs restaurants du Vieux-Montréal à une fraction du prix. Pendant l’événement, neuf restaurants offriront des menus table d’hôte à prix fixe comportant deux choix d’entrées, trois choix de plats principaux et deux choix de desserts (16 janvier au 9 février). Ateliers & Saveurs a vu le jour dans le Vieux-Montréal en 2008 et offre depuis des cours de cuisine et de cocktails et des dégustations de vins aux apprentis cuistots. Ils offrent maintenant une sélection d’ateliers au Time Out Market, la grande foire gastronomique du centre-ville. Découvrez toute la gamme de cours conviviaux (en tout temps)!

Essayez l’une des nouvelles tables montréalaises ou attablez-vous dans un restaurant « apportez votre vin ». Et n’oubliez pas de goûter à notre poutine nationale, à notre smoked meat et à nos bagels ! Pour vos courses, faites la tournée des marchés publics montréalais, où vous trouverez des délices locaux et pourrez manger de bons petits plats. Vous avez soif ? Lisez Mixologie montréalaise : 5 bars à cocktails à essayer et Un toast aux bars à cocktails de Montréal. Si vous êtes plutôt du type bière, voyez Les microbrasseries à essayer à Montréal. Pour une conversation tranquille, avalez une bonne tasse de café, de thé ou de chocolat chaud (cafés indépendantssalons de thé) ou trouvez un coin douillet pour prendre l’apéro (les bars où il fait bon prendre un verresiroter un cocktailbars cachéssorties nocturnes).

Marie-Pier Gagnon

Marie-Pier Gagnon, rédactrice

Marie-Pier est une rédactrice qui écrit à la pige pour différents médias dont Châtelaine, Coup de Pouce et le journal Métro. Dans son emploi régulier, elle écrit à propos de la bouffe 40 heures par semaine et, dans ses temps libres, elle parle de bouffe 40 heures par semaine. Elle se fait aussi une joie de commenter la culture populaire, du dernier album indie mis en ligne sur Spotify en passant par le plus récent épisode d’Occupation Double.

Consultez la liste de nos collaborateurs habituels.