Quoi faire à Montréal du 24 au 30 novembre

Cette semaine, on chantonne des airs de fêtes, on danse le ska et on écoute du Bach, on voit de bons films LGBTQ et on trône au sommet du film d’animation.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité
Thumbnail

Un air de fêtes

Fa la la la la…. Entendez-vous ces airs connus? Oui, les fêtes approchent à grands pas. Si vous avez raté le père Noël (il a une longueur d’avance, à Montréal) rue Sainte-Catherine, sachez qu’en attendant le grand jour, il prend la pause au Royaume du père Noël, au Complexe Desjardins (du 18 novembre au 24 décembre,) et se pavane au Musée Stewart, où on lui consacre une exposition. La ronde des marchés de Noël montréalais a aussi commencé. Cette semaine, on fait le plein de fanzines, de cartes, d’affiche et de livres de petits éditeurs à Expozine, un des plus gros salons du genre en Amérique du Nord (les 25 et 26 novembre), et au marché de Noël de l’École nationale du meuble et de l’ébénisterie (du 26 novembre au 4 décembre). Outre les meubles (qu’on peut toujours faire livrer), on y trouve de chouettes produits artisanaux et des vêtements.

Thumbnail

Chaud dedans

Quand la température se fait frisquette, c’est le moment de faire une pause au chaud, devant une bonne tasse de café ou de thé. Établissez votre itinéraire revigorant en consultant notre liste des cafés indépendants et notre sélection de salons de thé. Et trouvez un coin douillet où prendre l’apéro dans nos articles consacrés aux endroits où siroter un cocktail et aux bars cachés, et dans nos suggestions de sorties nocturnes. Vous trouverez aussi dans les activités gratuites à faire cet hiver et les activités des fêtes pour tous une foule d’idées géniales pour vous réchauffer.

En complément : Où se connecter au wifi à Montréal et Applis utiles quand on visite Montréal

Thumbnail

Festivals et événements : ska, ciné LGBTQ et films d’animation

Aucun genre musical n’est négligé à Montréal : cette semaine, on danse le ska! Grâce au Festival ska de Montréal, au Café Campus et au Ye Old Orchard, les groupes se succèdent dans la bonne humeur (du 23 au 26 novembre). Industrieux, Bach ne perdait pas de temps à se déhancher sur des rythmes syncopés. Mais il a été si prolifique que des festivals dans le monde entier lui sont entièrement consacrés. Le Festival Bach de Montréal profite des 375 ans de la ville et des 150 de la Confédération canadienne pour souligner le 500e anniversaire de la Réforme en consacrant l’essentiel de sa nouvelle édition à la musique chorale sacrée. Découvrez sa programmation fournie ici. Des ateliers et des conférences sont aussi au programme (du 17 novembre au 3 décembre). Cette semaine, on se réjouit aussi du retour du festival Image + Nation, dont c’est la trentième édition. Le cinéma lesbien, gai, bi et trans se porte à merveille, comme l’illustre la programmation de l’événement. En ouverture, voyez Call Me By Your Name dans le décor majestueux du Cinéma Impérial, inscrit au Répertoire du patrimoine culturel québécois (du 23 novembre au 3 décembre). À la Cinémathèque québécoise se tient la 16e édition des Sommets du cinéma d’animation. Compétitions de courts métrages, événements festifs et classes de maîtres y sont prévus. Grille-horaire ici (du 22 au 26 novembre).

Thumbnail

Activités extérieures

Vous savez ce que disent les mordus de plein air quatre saisons? Il n’y a pas de mauvaise météo, il n’y a que des tenues inadéquates! Alors, enfilez manteau, gants et tuque, car voici de bonnes raisons de prendre l’air tout en se divertissant et en s’informant : partez à la découverte du mont Royal grâce à la programmation des Amis de la montagne; suivez Paul à Montréal, dans le Plateau Mont-Royal, un parcours urbain en bédé réalisé par Michel Rabagliati, l’auteur de la série québécoise à succès Paul (départ au métro Laurier; durée : 60 min; jusqu’au 10 décembre); et concluez votre virée dans la Grande roue de Montréal, la plus haute du Canada (60 mètres) (ou à l’Observatoire 360 ° de la Place Ville Marie), d’où la vue sur la ville et ses alentours est imprenable.

À lire en complément : activités gratuites à faire cet hiver et activités des fêtes pour tous

Sur les planches

La compagnie de cirque montréalaise Les 7 doigts présente une nouvelle création en collaboration avec les chorégraphes Marie Chouinard, Victor Quijada et Marcos Morau. Virtuosité acrobatique garantie dans Tryptique, au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts (du 23 au 25 novembre). « Mosaïque de ‘petites danses’ faite de duos et de soli », Trois est la nouvelle chorégraphie de Paul-André Fortier, à l’Agora de la danse. Au MAI, Sarah Elola est La Pileuse, « une plongée aux sources même de la danse et du rythme » (du 24 au 26 novembre), et au Théâtre Rialto, musiciens et danseurs de flamenco partagent la scène dans Un Día Cualquiera (le 26 novembre). À l’Usine C, le chorégraphe Frédérick Gravel étonne avec Some Hope for the Bastards. Découvrez d’autres spectacles de danse dans notre Guide de la danse de l’automne 2017

Au théâtre, deux grands interprètes québécois, Maude Guérin et François Papineau, se retrouvent sur scène après 20 ans dans Vu du pont, la pièce choc d’Arthur Miller, au théâtre du Nouveau-Monde (jusqu’au 9 décembre). À l’Espace libre, ce sont les déboires amoureux qui sont examinés  non sans humour et sous toutes leurs coutures avec Dans le champ amoureux, de Catherine Chabot; au Théâtre d’aujourd’hui, Savoir compter est une « réflexion grave et poétique sur les comportements déviants » (jusqu’au 25 novembre).

Marc Beaupré propose une relecture moderne et épurée de L’Iliade, d’Homère, au Théâtre Denise-Pelletier; Filles en liberté est toujours à l’affiche à La Licorne; Sous la nuit solitaire, au Quat’Sous; et Les secrets de la Petite Italie, chez Duceppe (jusqu’au 2 décembre). Mazal Tov est d’actualité au Prospero (jusqu’au 9 décembre). Lisez notre guide théâtre de l’automne, et pour trouver d’autres idées de sorties culturelles, rendez-vous sur les sites de La Vitrine et de la Place des Arts.

Dans les musées et les galeries

Au Musée d’art contemporain, ne manquez surtout pas l’exposition A Crack in Everything / Une brèche en toute chose (jusqu’au 9 avril 2018), entièrement consacrée à Leonard Cohen. Au Musée des beaux-arts, mettez le cap à l’Ouest avec Il était une fois… le western, qui offre une approche du cinéma western en considérant ses liens avec les arts visuels (peinture, sculpture, photographie) depuis le milieu du XIXe siècle à nos jours (jusqu’au 4 février). Entre-Deux-Mondes (jusqu’au 3 décembre) et Mnémosyne (jusqu’au 20 mai 2018) y sont toujours à l’affiche. Voyez aussi Génie autochtone , au Centre des sciences de Montréal (jusqu’au 31 décembre) et Pignon sur rue à Montréal, au Musée de la mode (jusqu’au 30 décembre). Au Musée McCord, Illusions, l’art de la magie présentent des affiches de très grand format immortalisant de grands magiciens du début du XXe siècle, comme le célèbre Houdini (jusqu’au 7 janvier).

À lire en complément : Les grandes expos à voir à Montréal cet automne et cet hiver.

Admirez les œuvres joyeuses et colorées de François Morelli, à La Poste, et ne manquez pas Mondes oniriques, au Centre Phi, le troisième volet de Sensory Stories (jusqu’au 16 décembre). Voyez aussi les expos du moment à la DHC/ART (Bill Viola : naissance à rebours, jusqu’au 11 mars), à l’Arsenal, au Centre canadien d’architecture, au centre Never Apart, à la Fonderie Darling, à la Galerie de l’UQAM et au Belgo.

Concerts et virées nocturnes

Montréal est une ville de musique : il y a des concerts partout, tout le temps ! Découvrez les programmations de musique indé de la Casa del Popolo, de La Sala Rossa, et de La Vitrola, du Divan Orange, du Quai des Brumes, du O Patro Vys, du Petit Campus et du Café Campus, du National et de La Tulipe, du Club Soda, de L’Astral, du Centre Phi, du Lion d’Or, de L’Escogriffe Bar Spectacle et du Bar Le Ritz PDB. Pour une ambiance souper-spectacle entre café-théâtre parisien et cabaret new-yorkais, rendez-vous au Balcon ou au Casino de Montréal. Découvrez la crème des musiciens de jazz québécois à l’Upstairs Jazz Bar & Grill (Alex Pangman, le 24), au Dièse Onze (Yannick Rieu, le 25) et au Café Résonance. Les grands noms de la musique se produisent au Théâtre Fairmount (Sonreal, le 25), au Centre Bell (Noël en noir et blanc, le 26), au MTELUS (The Barr Brothers, le 24; Seven Lions, le 25), au Belmont, à la SAT, au Théâtre Corona (Daniel Caesar, le 25; Jungle, le 29) et à la Place des Arts (Diana Krall, les 29 et 30) ou, dans un registre plus classique, à la Maison symphonique (Festival Bach de Montréal, L’aventure espagnole de Don Quichotte, le 26). Amusez-vous ensuite jusqu’au petit matin dans les boîtes les plus animées en ville : ÖriGn, New City Gas, Newspeak, Circus Afterhours, StereoBar, Stereo, Datcha, Salon Daomé, Unity, École Privée, La Voûte, Soubois et Velvet.

Isabelle Wolfmann, rédactrice

Touche-à-tout curieuse, voyageuse et musicienne aimant le bon vin et les petits plats, Isabelle est rédactrice et traductrice pour des sites culturels, des maisons d’édition, des magazines de cuisine et de style de vie. Elle s’est fait, malgré l’hiver, un nid douillet à Montréal, où elle vit, à deux pas du pont Jacques-Cartier, avec son homme et son chat.