Place aux langues autochtones à Montréal en 2019

Daniel J. Rowe

Montréal continue de démontrer sa volonté de respecter et de représenter les premiers peuples de la région en 2019 ; en effet, la ville transforme les sentiments en actions pour faire écho à l’appel lancé pour promouvoir les langues autochtones dans le monde et en sensibiliser les gens. L’UNESCO (l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture) a nommé 2019 l’Année internationale des langues autochtones, et Montréal fait sa part pour accroître la représentation autochtone partout dans la ville, rues, murs et drapeau y compris.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité
Thumbnail

Un nouveau drapeau, de nouvelles armoiries

Appelée Tiohtá:ke (là où les bateaux et les rivières se rencontrent) par la nation Kanien'kehá:ka (Mohawk) et Mooniyaang (la première halte) par le peuple Anishinaabés, Montréal a répondu à l’appel de revoir son paysage en 2017 en mettant son drapeau et ses armoiries à jour. La ville a placé le pin blanc, qui représente la paix, au centre du drapeau ; on y retrouve toujours la fleur de lys française, le trèfle irlandais, le chardon écossais et la rose anglaise. Le pin blanc ou l’Arbre de la Paix est un symbole important pour la nation Kanien'kehá:ka et les cinq autres nations de la Confédération des Haudenosaunee (Iroquois). Il a été choisi par l’artisan de la paix haudenosaunee comme représentation de l’unité des cinq (aujourd’hui six) nations de la confédération.

Rues et parcs rebaptisés

Au cours des dernières années, Montréal a mis son patrimoine et son histoire autochtones de l’avant à travers une série d’événements et de cérémonies de changement de nom. En 2017, le sommet d’Outremont du Mont-Royal a été rebaptisé Tiohtià:ke Otsira'kéhne, qui signifie en kanien’kéha (langue mohawk) « autour du feu, sur l’île où le groupe se sépare ». À l’occasion de la Journée nationale des peuples autochtones, le 21 juin 2019, Montréal a dévoilé le nouveau nom de la rue Amherst : Atateken. Ce mot signifie « frères et sœurs » en kanien’kéha. De plus, la Ville de Montréal a fait traduire sa Charte montréalaise des droits et responsabilités en kanien’kéha.

La communauté Kanien'kehá:ka de Kahnawà:ke était à Verdun le 21 juin pour inaugurer la nouvelle plage de l’arrondissement. Lachine a également marqué l’actualité en baptisant la première rue de son nouveau secteur Lachine-Est Skaniatarati, un mot kanien'kéha qui signifie « de l’autre rive ».

Une appli pour vos premiers mots autochtones

Les visiteurs de passage à Montréal désireux d’apprendre des mots et des phrases en kanien'kéha peuvent télécharger l’appli Kanehsatà:ke Mohawk, disponible sur l’iTunes Store. Elle comprend 500 mots kanien'kéha (avec audio) dans 30 catégories comme les animaux, les chiffres et les salutations. Développée dans la communauté Kanien'kehá:ka de Kanesatake (environ 45 minutes au nord de Montréal), l’appli comprend également des noms kanien'kéha pour les villes et villages du Québec et de l’Ontario comme Kaná:tso (Ottawa), Tionontarí:kon/Teionontà:ke (Québec) et Anenharihthà:ke (Saint-Eustache). Ceux et celles qui veulent se plonger davantage dans la culture et la langue autochtones peuvent emprunter le pont Mercier en direction de la rive sud de Montréal où il y a le KOR comme on l’appelle en kahnawà:ke (Kanien'kehá:ka Onkwawawén:na Raotitióhkwa Language and Cultural Center), ouvert du lundi au vendredi de 8 h à 17 h.

Daniel J. Rowe

Daniel J. Rowe, journaliste

De sa côte ouest natale, Daniel J. Rowe a atterri à Montréal après un intermède au Japon. Il s’est notamment distingué par son travail de journaliste et de photographe dans la communauté Kanien’kehá:ka (mohawk) de Kahnawà:ke, au Québec. Fou de culture et maniaque de sport dans le pire sens du terme, c’est aussi un amateur d’alcool et une fine fourchette qui ne dédaigne toutefois pas de manger un hot dog lorsque la tentation se fait trop forte. Roulant à tombeau ouvert sur son vélo, il se fera un devoir de vous reprendre si vous utilisez incorrectement un terme.

Consultez la liste de nos collaborateurs habituels.

[COVID-19] Pour vous tenir au courant de la situation actuelle
En savoir plus