Le petit guide des terrasses du Village gai

Richard Burnett

Richard « Bugs » Burnett est un auteur, rédacteur, journaliste, blogueur et chroniqueur canadien. Il écrit pour des hebdomadaires indépendants ainsi que des publications grand public et LGBTQ. De plus, Bugs connaît Montréal comme une drag queen connaît les produits de beauté.

Cet article a été mis à jour le 24 juillet 2020.

Les terrasses estivales de Montréal sont parfaites pour les longues séances de farniente, espresso ou cocktail à la main, et l’observation de la faune urbaine.   

Les rues de Montréal sont en effet remplies de passants stylés mais décontractés qui sont toujours à la recherche d’une bonne occasion de s’amuser. Et ils sont nombreux à se balader dans l’artère piétonne d’Aires libres longue d’un kilomètre de la rue Sainte-Catherine, dans le Village gai.

La rue est piétonnière jusqu’au 15 octobre et s’étire de la place Émilie-Gamelin près du métro Berri-UQAM, à l’ouest, jusqu’à l’avenue Papineau, à l’est. De nombreuses terrasses et adresses LGBTQ pour tous les goûts et toutes les soifs parsèment le parcours.

La configuration de chaque bar et terrasse a été revue afin de respecter la distanciation physique. De nombreuses mesures ont été mises en place dans tous les établissements afin d’assurer la sécurité de la clientèle et du personnel. Porter un couvre-visage est obligatoire à l’intérieur.

Lunchs en plein air et plaisir familial

Destination estivale de choix, les Jardins Gamelin sont de retour à la place Émilie-Gamelin, à l’extrémité ouest du Village, juste à la sortie de la station de métro Berri-UQAM. Le site est ouvert jusqu’au 27 septembre. Pour leur sixième saison, les Jardins Gamelin proposent un espace redessiné, pour tenir compte de la distanciation physique. La cantine et le bar sont fermés en raison de la COVID-19, mais les personnes qui se rendent sur le site peuvent apporter un lunch et des rafraîchissements afin de relaxer sur la grande terrasse des Jardins.

Le site est décoré cette année des illustrations colorées de l’artiste Vincent Tourigny et des plantes de Sentier Urbain. Et les Gamélites, des créatures de pierres populaires auprès des enfants, sont de retour.

Bien qu’il n’existe pas de programmation officielle cette année, la scène des Jardins sera le théâtre de prestations spontanées de musique, d’art urbain, de cirque et de danse. Une exposition de photos présentée par Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) et de la musique d’ambiance d’ICI Musique sont aussi proposées. La liste de lecture est d’ailleurs disponible sur l’appli OHdio de Radio-Canada.

Une constellation de drag queens

La terrasse du Cabaret Mado (nommé en l’honneur de la célèbre drag-queen Mado Lamotte) est l’une des plus populaires du Village. Elle donne sur la rue et est parfaite pour voir drag-queens et célébrités, de même que pour reconnecter avec les camarades.

Observation de la faune urbaine

Commandez un pichet de sangria bien froide sur la terrasse de rue du Sky, un des plus anciens et plus grands établissements LGBTQ de Montréal.

Tanière queer

Le Renard, un des bars les plus branchés de Montréal, attire autant la communauté LGBTQ que les jeunes hétéros hipsters. Ici, la musique n’est jamais trop forte et le personnel est très agréable à regarder. Le bar propose une large sélection de vins, de bières de microbrasserie et de cocktails, en plus de posséder une jolie terrasse à l’avant, au cœur de l’action. Grâce à leur joli décor fleuri, les toilettes unisexes de l’endroit sont devenues un haut lieu du selfie à Montréal !

Le repaire de Lady Gaga

L’icône gaie Lady Gaga et son équipe ont fait la fête au District Vidéo Lounge à son ouverture, en 2017. À l’intérieur, les clients peuvent sélectionner des vidéoclips à faire jouer sur les écrans et, à l’extérieur, se détendre sur la terrasse.  

Les reines de Montréal

Le bar Le Cocktail, propriété de l’imitatrice légendaire Michel Dorion, est l’endroit parfait pour voir des spectacles des meilleures drag-queens de la ville (y compris le proprio). Sa terrasse confortable et courue rassemble toujours une foule éclectique.

Ici, tout le monde vous connaît

Le bar sportif Le Normandie, rue Atateken, est un trésor où les clients peuvent boire sans se ruiner. Institution locale depuis 1981, la taverne est réputée pour son karaoké et propose deux des terrasses les plus populaires du Village. 

Le p'tit nouveau du quartier

Le bar Minéral est le plus récent projet des entrepreneurs et restaurateurs Mathieu Ménard et Steve Grenier. Bar à vin se transformant en boîte de nuit à la pénombre, ce lieu « chaudement glacial » est une réussite architecturale et compte sur une terrasse accueillante et ensoleillée.  

Village Motel et Galerie Blanc

En déambulant dans le Village, faites un saut à la Galerie Blanc, une galerie d’art à ciel ouvert au coin des rues Sainte-Catherine et Wolfe. Le tout nouveau Village Motel de l’endroit propose une exposition des artistes Christto & Andrew (Qatar et Danemark), Genevieve Gaignard (États-Unis), Noah Kalina (États-Unis), Elise Mesner (États-Unis), Maya Fuhr (Canada) et Alexandre Berthiaume (Québec), dont les œuvres remettent en question les codes de la culture populaire. La magnifique Galerie Blanc, gratuite, est une oasis dans le Village et est ouverte en tout temps. L’exposition Village Motel est présentée jusqu’au 30 avril 2021.

Richard Burnett

Richard « Bugs » Burnett est un auteur, rédacteur, journaliste, blogueur et chroniqueur canadien. Il écrit pour des hebdomadaires indépendants ainsi que des publications grand public et LGBTQ. De plus, Bugs connaît Montréal comme une drag queen connaît les produits de beauté.

Vous ne voulez rien manquer ?

L’infolettre de Tourisme Montréal, c’est toute l’action qui fait vibrer Montréal réunie au même endroit.

Moments à proximité
[COVID-19] Pour vous tenir au courant de la situation actuelle
En savoir plus