Le petit guide des terrasses du Village gai

Richard Burnett

Les terrasses estivales de Montréal sont parfaites pour les longues séances de farniente, espresso ou cocktail à la main, et l’observation de la faune de la ville.   

Les rues de Montréal sont en effet remplies de passants stylés mais décontractés qui sont toujours à la recherche d’une bonne occasion de s’amuser. Et ils sont nombreux à se balader dans l’artère piétonne d’Aires libres longue d’un kilomètre de la rue Sainte-Catherine, dans le Village gai.

La portion piétonne est ouverte du 3 mai au 24 septembre, et s’étire d’est en ouest, de la place Émilie-Gamelin, près de la station de métro Berri-UQAM, à la rue Papineau. Ses terrasses et ses établissements LGBTQ sont nombreux et plaisent à toutes les envies.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité

Lunchs en plein air et plaisir familial

Destination estivale de prédilection, les Jardins Gamelin reprennent du service du 17 mai au 30 septembre à la place Émilie-Gamelin, située à l’extrémité ouest du Village, à la sortie de métro Berri-UQAM. L’endroit est en fait une terrasse géante surplombée d’une magnifique sculpture suspendue qui forme une canopée lumineuse. Le site est accessible tous les jours à partir de 7 h. Un service de bar est offert à sa cantine, ouverte la semaine de 11 à 23 h et les week-ends de 9 à 23 h. Cliquez ici pour consulter la programmation culturelle quotidienne, qui comprend DJ renommés et spectacles divers. Entrée gratuite.

Thumbnail

Une constellation de drag queens

La terrasse du Cabaret Mado est l’une des plus populaires des bars du Village. Et c’est l’endroit parfait pour voir des célébrités et des drag queens! La marquise du cabaret est flanquée d’une réplique de la légendaire Mado Lamotte, qui a également donné son nom à l’endroit. Une autre légende montréalaise, Madame Simone, reconnue pour ses chapeaux et coiffes de toutes sortes, fait souvent office de « door bitch » l’été.  

Cuir et denim

Le Black Eagle a pris chez nous le nom français d’Aigle noir. Il possède une terrasse où la drague est monnaie courante auprès, surtout, de la communauté cuir et denim, mais aussi des bears et des sportifs. Un classique montréalais.

À la belle étoile

Commandez un pichet de sangria bien froide sur la terrasse donnant sur la rue du Sky, un des plus anciens et plus grands établissements LGBTQ de Montréal. Ou alors observez les étoiles – et les serveurs torse nu – sur la très courue terrasse du toit de l’endroit, où les clients peuvent faire trempette dans la piscine ou le spa.

Tanière queer

Le Renard, un des bars les plus branchés de Montréal, attire autant la communauté LGBTQ que les jeunes hétéros hipsters. Ici, la musique bat à plein régime et le personnel est très agréable à regarder. Le bar propose une large sélection de vins, de bières de microbrasserie et de cocktails, en plus de posséder une jolie terrasse à l’avant, au cœur de l’action du Village. Grâce à leur joli décor fleuri, les toilettes unisexes de l’endroit sont devenues un haut lieu du selfie à Montréal!

Repaire ensoleillé

Le bar à cocktails haïtien et restaurant Agrikol, rue Amherst, est le fruit de l’imagination de Régine Chassagne, du populaire groupe rock montréalais Arcade Fire, et de l’équipe du Black Hoof, de Toronto. Les parents de Régine ont quitté Haïti pour Montréal, alors la musicienne est en terrain connu dans cet établissement qui offre une terrasse arrière illuminée aux lanternes. Un paradis luxuriant en plein milieu de la ville. 

Oasis en hauteur

Juste au-dessus du bar de danseurs Stock, à la discothèque Club Unity, vous trouverez une vraie oasis montréalaise : une terrasse gigantesque sur ce toit du Village, avec DJ, plancher de danse et vues remarquables sur la ville.

Les reines de Montréal

Le bar Le Cocktail, propriété de l’imitatrice légendaire Michel Dorion, est l’endroit parfait pour voir des spectacles des meilleurs drag queens de la ville (y compris le proprio). Sa terrasse confortable rassemble toujours une foule éclectique.

Ici, tout le monde vous connaît

Le bar sportif Le Normandie, rue Amherst, est un trésor où les clients peuvent boire sans se ruiner. Institution locale depuis 1981, la taverne est réputée pour son karaoké et pour l’une des terrasses les plus animées du Village.

Le paradis des « ours »

Même si Le Stud se présente comme un bar de la communauté bear, il accueille une foule d’hommes bigarrés. Ouvert depuis 1995, l’endroit affiche la devise suivante : « Un bar d’hommes, où les hommes aiment les hommes. » Il y a beaucoup à faire à l’intérieur de ce labyrinthe qui propose également deux terrasses – l’une rue Sainte-Catherine, l’autre rue Papineau. Les deux sont baignées de lumière jusqu’en fin de soirée.  

Rue piétonne arc-en-ciel

Aires libres, l’artère piétonne longue d’un kilomètre de la rue Sainte-Catherine dans le Village gai s’étire de la place Émilie-Gamelin, près de la station de métro Berri-UQAM, jusqu’à la rue Papineau. Elle est ouverte du 3 mai au 24 septembre. 

Cet été, les populaires « boules arc-en-ciel » sont de retour pour créer une véritable canopée de couleurs au-dessus de la portion piétonne – y compris les terrasses de plusieurs bars, cafés et restaurants. L’installation est composée de 180 000 boules de résine colorées.

Les boules arc-en-ciel peuvent être vues d’aussi loin que le pont Jacques-Cartier et même des airs. L’attraction est si populaire que les autobus touristiques à deux étages y effectuent des arrêts afin que les visiteurs puissent les prendre en photo.

La rue piétonne Aires libres est aussi le théâtre d’une foule d’activités tout au long de l’été. Des projections gratuites de films LGBTQ sont entre autres au calendrier. Cliquez ici pour découvrir la programmation estivale 2018.  

Richard Burnett

Richard Burnett, blogueur

Richard « Bugs » Burnett est un auteur, rédacteur, journaliste, blogueur et chroniqueur canadien. Il écrit pour des hebdomadaires indépendants ainsi que des publications grand public et LGBTQ. De plus, Bugs connaît Montréal comme une drag queen connaît les produits de beauté.

Blogue / Facebook / Twitter / Instagram / Google +