Nouvelle cuisine québécoise : notre sélection de restaurants montréalais

Laure Juilliard

Lorsqu’on pose le pied au Québec pour la première fois, les clichés culinaires vont bon train. Poutine, pouding chômeur et pâté chinois… Cette sauce-là a évolué depuis longtemps. Désignée en 2016 par le magazine Américain Town and Country comme la nouvelle destination gourmande de l’Amérique du Nord, Montréal impose doucement mais sûrement son style culinaire. Bercée par de multiples influences et une créativité sans règles ni frontières, la gastronomie québécoise fait la part belle aux produits locaux avec une cuisine du marché originale et fraîche. Qui sont les chefs à suivre de près? Quelles sont les tables à ne pas manquer lors de votre prochain voyage à Montréal? Nous passons en revue les adresses où vous régaler en toute circonstance.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité
Thumbnail

Un peu de forêt et de nature saupoudrées de bois, de roche et de vent

C’est en plein cœur du décor industriel du Mile Ex, quartier prisé des Montréalais, qu’est né le Manitoba, un étonnant restaurant rustique chic aux accents sauvages. Sa cuisine consacrée au terroir et aux racines québécoises libère un petit goût d’inédit. L’établissement conçu par les designers de La Firme évoque la forêt québécoise. La cuisine s’ouvre sur un bar longiligne en bois torréfié et le plafond en planches de cèdre laisse filtrer la lumière. L’espace est à la fois très esthétique, convivial et accessible. Le menu varie selon les arrivages, et on peut savourer, par exemple, un tataki de phoque, sureau, beurre fumé et chou rave, ou encore un morceau de porcelet aux concombres grillés, émulsion au thym et lierre terrestre. Étonnant, on vous dit!

Le plus local

Travailler avec les produits locaux québécois relève souvent du défi. Particulièrement en hiver. Pourtant, un restaurant tire superbement son épingle du jeu avec une cuisine hors des sentiers battus et exigeante. Candide, dirigé par le chef John Winter Russell (La Salle à Manger, Pastaga), s’est installé dans un ancien presbytère de la Petite-Bourgogne et propose un menu à prix fixe de quatre services fait « avec amour et précision, réconfort et raffinement », qui se renouvelle au gré des arrivages et des saisons.

L’Expérience avec un grand E

Autre adresse du tonnerre qui excelle dans la créativité et l’esthétisme culinaire : le Mousso, à découvrir dans le quartier des Faubourgs, près du Village, rue Ontario. Élaboré par le chef Antonin Mousseau-Rivard, l’unique menu à prix fixe propose des petits plats follement bons rivalisant de beauté et de saveurs inattendues. Que du bonheur!

Thumbnail

Le Montréal des locaux

Si vous vous aventurez dans les quartiers moins touristiques de la ville, poussez la porte du Montréal Plaza, délicieux projet du chef Charles-Antoine Crête (Toqué !, El Bulli, Brasserie T !, etc.), qui a, sans aucun doute, donné un nouveau souffle à la Plaza St-Hubert. Avec sa déco à la croisée d’une maison de campagne et d’une brasserie française chic et ses plats parfaitement exécutés, c’est bien simple, il ne désemplit jamais.

Ambiance contemporaine et industrielle

Si vous n’avez pas peur de quitter le centre-ville, dirigez-vous vers le Technopôle Angus, dans le quartier Rosemont, où s’est établi le sublime restaurant de Marc-André Jetté (Les 400 coups, Laloux), Hoogan & Beaufort. Dans un décor majestueux baigné de lumière et à la hauteur de plafond impressionnante, régalez-vous d’une fine cuisine du marché savoureuse et profitez d’un service très agréable, sur son 36 et professionnel.

Le branché

Dans l’incontournable Mile Ex, essayez le dernier né du chef Mehdi Brunet-Benkritly (Toqué !, Réservoir, Pied de cochon, Fedora et Chez Sardine). Dans une ambiance à la fois feutrée, vintage et moderne, on sert au Marconi des petits plats à partager raffinés, riches et texturés, que l’on savoure goulûment, jusqu’à la dernière miette.

Thumbnail

Vue sur cuisine

À l’entrée de la Petite Italie, le chef Martin Juneau a ouvert un espace épuré offrant deux types d’ambiance. Le Pastaga propose une expérience lumineuse en salle dans un cadre presque scandinave (tables en bois brossé et immense baie vitrée) et une atmosphère « spectacle », où les convives s’attablent aux premières loges, face à la cuisine. On y partage des petits plats un peu plus copieux qu’une entrée célébrant les saveurs québécoises. Parmi les spécialités de la maison figurent le pétoncle des Îles de la Madeleine poêlé, servi avec carpaccio de céleri-rave, bacon et maïtake; la pintade de Mauricie aux champignons accompagnée d’un céleri-rave rôti entier puis tranché; et la poitrine de porcelet laquée d’érable, servie avec pancake et marinade de panais. Tout un poème culinaire!

Le paradis du légume créatif

Vins nature et petits plats locaux font bon ménage. Dans la Petite-Bourgogne, Le Vin Papillon se spécialise dans les légumes originalement apprêtés et les vins nature soigneusement sélectionnés. Ici, on fait honneur au travail des petits producteurs avec des plats en format tapas finement travaillés évoluant au gré des saisons. Petite sœur des piliers Joe Beef et Liverpool House, deux restaurants phares du quartier ouverts par le tandem de choc David McMillan et Frédéric Morin, cette buvette confidentielle aux allures rétro (miroirs vieillis, briques blanches et étagères débordantes de bouteilles de vin) est dirigée par Marc-Olivier Frappier en cuisine et Vanya Filipovic à la sommellerie. Un cocktail naturel explosif, qui propose tout de même, en second plan, pour les carnivores, viandes, charcuteries et fruits de mer. Pas de réservations : premier arrivé, premier servi!

Thumbnail

Le pâtissier chouchou des Québécois

Patrice Demers est un enfant chéri du Québec et un as des desserts. Sa prestigieuse feuille de route en main (Laloux, les 400 Coups), il ouvre sa pâtisserie, non loin du Marché Awater, dans la Petite Bourgogne. À la fois boutique gourmande, table courue le midi et atelier de cuisine et dégustation de vins, Patrice Pâtissier régale tous les gourmands et transmet son savoir avec gaieté et passion. On reluque et on avale goulûment les financiers, cakes pralinés, gâteaux, sablés aux pacanes (bonheur suprême!), kouign-amann, desserts en pots et bien d’autres douceurs. Une très belle illustration du paysage québécois sucré.

Pause brunch

Moment de détente, de relaxation, d’échange et de partage, le brunch du week-end est une étape non négligeable de votre périple montréalais. Réservez dès maintenant votre table à La Récolte espace local. On y mange bio, local et responsable, avec une carte qui évolue avec les saisons. Délicieux !

Autres adresses qui valent le détour :

Dans le Plateau Mont-Royal : La Fabrique, Chez Victoire et Majestique.

Dans le Mile End : Lili.Co, Lawrence, Buvette chez Simone et Arts Café.

Dans le Quartier des spectacles : Labo culinaire, Cadet et Bouillon Bilk.

Dans le Vieux-Montréal : Les 400 coups.

Dans le Sud-Ouest : Foxy, Hvor, Le Fantôme, Buvette Ludger et La Bête à Pain Griffintown.

Dans Rosemont-La Petite-Patrie : Rose Ross, Cul Sec Cave & cantine, Le Diplomate et Chez Chose.

Dans Ahuntsic : Le St-Urbain et La Bête à Pain.

Dans Hochelaga-Maisonneuve : Chez Bouffe et Les Affamés.

Dans le centre-ville : Mr Mme, Maison Boulud

Dans Outremont : Les Fillettes, Provisions et Boxermans

Dans Villeray : Comptoir Sainte-Cécile

Laure Juilliard

Laure Juilliard, blogueuse

Laure est la fondatrice du blogue « Une Parisienne à Montréal ». Rédactrice et gestionnaire de communautés, Laure est aussi une globe-trotteuse épicurienne toujours en quête de concepts innovants et de bonnes adresses. Début 2016, elle a cofondé Slow Journeys, un webzine sur le tourisme écoresponsable et design.

Blogue / Facebook Instagram / Twitter / Linkedin

Pour connaître nos collaborateurs habituels, cliquez ici