Du fun et de l’action aux musées Stewart et McCord

Richard Burnett

Les musées d’histoire Stewart et McCord ne sont jamais à court d’imagination pour présenter des expositions dynamiques et offrir des activités récréatives pour tous, du curling à l’ancienne et de la raquette, au Stewart, au yoga matinal et aux concerts dans une « forêt urbaine », au McCord.

 

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité
Thumbnail

Du fun pour les enfants de tous âges

Installé sur l’île Sainte-Hélène, dans un arsenal construit par les Britanniques entre 1820 et 1824, le Musée Stewart offre un magnifique panorama tant sur l’ensemble du dépôt militaire que sur la ville, de l’autre côté du Saint-Laurent.

En hiver, on peut y faire du curling à l’ancienne et de la raquette dans sa cour et tester ses habiletés à une multitude de jeux de hasard et d’adresse dans La Galerie des jeux, du 17 janvier au 11 mars, un lieu de divertissement mettant à l’honneur des jeux du XVIe au XXe siècle.

 

Thumbnail

Contes urbains

Très fréquentée à la belle saison dans la rue Victoria fermée à la circulation, La Forêt urbaine du Musée McCord, au centre-ville, est ouverte de la fin mai à la fin septembre. On peut y faire du yoga, le matin, y jouer du piano, y entendre des concerts et y commander un bon petit plat à un camion de cuisine de rue. À l’intérieur du musée, le Café Bistro est un havre d’élégance et de fraîcheur où manger une bouchée santé.

Les activités extérieures du Musée McCord comprennent également de super promenades historiques dans le Mille Carré doré et le quartier Milton-Parc ainsi que des circuits thématiques à faire à sa guise, à l’aide de l’application Musée urbain MTL pour iPhone, à télécharger gratuitement dans l’App store. Faisant usage de réalité augmentée, elle superpose des images actuelles en 3D de 150 sites à des images historiques puisées dans les archives photographiques Notman du musée, qui comprennent 1,2 million de clichés.

Dans ses luxueuses demeures édouardiennes, le chic Mille Carré doré abritait autrefois la fine fleur montréalaise, qui contrôlait alors 85 % des ressources du pays. Aujourd’hui, ce gratin serait multimilliardaire…

 

Thumbnail

Histoires de soldats et de super-héros

En été, le camp de jour du Musée Stewart propose une variété d’activités aux bambins de 4 à 12 ans, dont « Soldat d’un jour » durant laquelle ils enfilent des uniformes et s’adonnent à des manœuvres militaires du XVIIIe siècle dans le cadre d’une fausse bataille!

Au Musée McCord, un camp de jour bilingue pour les mousses de 5 à 10 ans est offert du 2 juillet au 24 août. Deux thèmes président à la découverte et au divertissement : Urbanistes en herbe et En « mode » super-héros.

 

Thumbnail

Expositions actuelles et à venir

Au Musée McCord, Porter son identité — la collection Premiers Peuples reflète l’intérêt du fondateur de l’institution, David Ross McCord, pour les Premières Nations. Gabor Szilasi — Le monde de l’art à Montréal, 1960-1980 documente le milieu culturel montréalais en présentant des individus dont l’influence a été notoire dans l’histoire de l’art du Canada.

Au nombre des expos à venir au McCord, mentionnons Michel Campeau – Avant le numérique, sur la photographie avant la technologue numérique (du 16 février au 6 mai), et la très attendue Balenciaga, maître de la haute couture, une exposition de mode conçue par le Victoria and Albert Museum de Londres, présentée en première nord-américaine (du 15 juin au 14 octobre).

Au Musée Stewart, Paris en vitrine — Les boutiques au 18e siècle permettra aux visiteurs de déambuler dans des boutiques de la Ville lumière de trois quartiers commerçants au XVIIIe siècle : la Cité, la Ville et l’Université. Plus de 300 objets issus de la collection permanente évoqueront les échoppes et les marchands de cette époque tout en donnant l’occasion de jeter un regard historique sur une société de consommation en devenir (du 25 avril 2018 au 24 mars 2019).

Thumbnail

Les collections permanentes

Fondé en 1955 par le philanthrope montréalais David M. Stewart, le Musée Stewart abrite une magnifique collection de quelque 27 000 artéfacts (dont 4000 armes) qui témoignent de l’arrivée des Européens en Nouvelle-France, de leurs découvertes et de leur vie quotidienne, du XVIe siècle à nos jours. Il se situe dans le superbe arsenal de l’île Sainte-Hélène construit par les Britanniques entre 1820 et 1824. Il est doté d’une tour de quatre étages en acier et en verre dont l’observatoire permet une vue d’ensemble sur le site et la ville.

Le Musée McCord a été fondé en 1921 par un autre collecteur passionné, David Ross McCord, et son énorme collection, renommée pour ses photos, ses peintures et ses objets de mode, permet une exploration de l’histoire et des cultures du Canada. Elle témoigne de l’intérêt que David Ross McCord accordait aux Premières Nations et du rôle central qu’a joué Montréal dans le développement du Canada, du début du XVIIIe siècle à nos jours.

En 2013, les deux musées ont fusionné afin d’accroître leur rayonnement.

Détails à http://www.musee-mccord.qc.ca/fr/ et à http://www.stewart-museum.org/fr/.

Richard Burnett

Richard Burnett, blogueur

Richard « Bugs » Burnett est un auteur, rédacteur, journaliste, blogueur et chroniqueur canadien. Il écrit pour des hebdomadaires indépendants ainsi que des publications grand public et LGBTQ. De plus, Bugs connaît Montréal comme une drag queen connaît les produits de beauté.

Blogue / Facebook / Twitter / Instagram / Google +