Du fun et de l’action aux musées Stewart et McCord

Cet article a été mis à jour le 6 mai 2019.

Les musées d’histoire Stewart et McCord ne sont jamais à court d’imagination pour présenter des expositions dynamiques et offrir des activités récréatives pour tous, du curling à l’ancienne et de la raquette, au Stewart, au yoga matinal et aux concerts dans une « forêt urbaine », au McCord.

 

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité
Thumbnail

Du fun pour les enfants de tous âges

Installé sur l’île Sainte-Hélène, dans un arsenal construit par les Britanniques entre 1820 et 1824, le Musée Stewart offre un magnifique panorama tant sur l’ensemble du dépôt militaire que sur la ville, de l’autre côté du Saint-Laurent.

En hiver, on peut y faire du curling à l’ancienne et de la raquette dans sa cour et tester ses habiletés à une multitude de jeux de hasard et d’adresse dans La Galerie des jeux, du 17 janvier au 11 mars 2019, un lieu de divertissement mettant à l’honneur des jeux du XVIe au XXe siècle.

Thumbnail

Contes urbains

Très fréquentée à la belle saison dans la rue Victoria fermée à la circulation, La Forêt urbaine du Musée McCord, au centre-ville, est ouverte de la fin mai à la fin septembre. On peut y faire du yoga, le matin, y jouer du piano, y entendre des concerts et y commander un bon petit plat à un camion de cuisine de rue. À l’intérieur du musée, le Café Bistro est un havre d’élégance et de fraîcheur où manger une bouchée santé.

Les activités extérieures du Musée McCord comprennent également de super promenades historiques dans le Mille Carré doré et le quartier Milton-Parc ainsi que des circuits thématiques à faire à sa guise, à l’aide de l’application Musée urbain MTL pour iPhone, à télécharger gratuitement dans l’App store. Faisant usage de réalité augmentée, elle superpose des images actuelles en 3D de 150 sites à des images historiques puisées dans les archives photographiques Notman du musée, qui comprennent 1,2 million de clichés.

Dans ses luxueuses demeures édouardiennes, le chic Mille Carré doré abritait autrefois la fine fleur montréalaise, qui contrôlait alors 85 % des ressources du pays. Aujourd’hui, ce gratin serait multimilliardaire…

 

Thumbnail

Histoires de soldats et de super-héros

En été, le camp de jour du Musée Stewart propose une variété d’activités aux bambins de 4 à 12 ans, dont « Soldat d’un jour » durant laquelle ils enfilent des uniformes et s’adonnent à des manœuvres militaires du XVIIIe siècle dans le cadre d’une fausse bataille!

Au Musée McCord, un camp de jour bilingue pour les mousses de 5 à 10 ans est offert du 2 juillet au 24 août 2019. Deux thèmes président à la découverte et au divertissement : Urbanistes en herbe et En « mode » super-héros.

 

Thumbnail

Expositions en cours et à venir au McCord

Des expositions temporaires présentées cet hiver et ce printemps s’intéressent à l'art autochtone, comme c’est le cas avec celles sur Hannah Claus et l’art haïda.

Artiste visuelle multidisciplinaire de descendance kanien’kehá:ka (mohawk), Hannah Claus est actuellement l’artiste en résidence du McCord. Son travail est exposé du 7 mars au 11 août 2019.

Le Musée McCord propose aussi une expo sur l’art haïda qui comprend une sélection de rares objets d’art haïdas tirés de la collection de l’établissement. Ils seront en montre du 19 avril au 27 octobre 2019.  

Parmi les autres événements, notons la très populaire expo de jouets pour enfants Le grenier aux trésors (jusqu’au 17 mars), une exposition présentée en première canadienne, Le projet Polaroid, qui comprend les photos instantanées de 100 des artistes internationaux les plus célébrés du 20e siècle (du 14 juin au 15 septembre) ainsi qu’une rétrospective très attendue du légendaire designer québécois Jean-Claude Poitras, qui a laissé sa marque dans l’univers du prêt-à-porter québécois et canadien des années 1970 aux années 2000 (du 25 octobre 2019 au 13 avril 2020).

McCord présentera aussi l’expo Griffintown (du 8 novembre 2019 au 5 avril 2020), du photographe montréalais Robert Walker, qui documente la transformation et l’embourgeoisement rapides du district historique montréalais.

Expositions en cours et à venir au Musée Stewart

La nouvelle exposition du Musée Stewart, Nuits (du 23 mai 2019 au 22 mars 2020), explore quatre mondes nocturnes inspirés d’histoires écrites par des auteurs québécois : Heather O’Neill, Éric Dupont, Dominique Demers et Simon Boulerice.

Thumbnail

Les collections permanentes

Fondé en 1955 par le philanthrope montréalais David M. Stewart, le Musée Stewart abrite une magnifique collection de quelque 27 000 artéfacts (dont 4000 armes) qui témoignent de l’arrivée des Européens en Nouvelle-France, de leurs découvertes et de leur vie quotidienne, du XVIe siècle à nos jours. Il se situe dans le superbe arsenal de l’île Sainte-Hélène construit par les Britanniques entre 1820 et 1824. Il est doté d’une tour de quatre étages en acier et en verre dont l’observatoire permet une vue d’ensemble sur le site et la ville.

Le Musée McCord a été fondé en 1921 par un autre collecteur passionné, David Ross McCord, et son énorme collection, renommée pour ses photos, ses peintures et ses objets de mode, permet une exploration de l’histoire et des cultures du Canada. Elle témoigne de l’intérêt que David Ross McCord accordait aux Premières Nations (Porter son identité: La collection Premiers Peupleset du rôle central qu’a joué Montréal dans le développement du Canada, du début du XVIIIe siècle à nos jours.

En 2013, les deux musées ont fusionné afin d’accroître leur rayonnement.

Détails à http://www.musee-mccord.qc.ca/fr/ et à http://www.stewart-museum.org/fr/.

Richard Burnett

Richard Burnett, blogueur

Richard « Bugs » Burnett est un auteur, rédacteur, journaliste, blogueur et chroniqueur canadien. Il écrit pour des hebdomadaires indépendants ainsi que des publications grand public et LGBTQ. De plus, Bugs connaît Montréal comme une drag queen connaît les produits de beauté.

Blogue / Facebook / Twitter / Instagram / Google +

Consultez la liste de nos collaborateurs habituels.