Manger en solo à Montréal

Il y a, à Montréal, une foule de jolis restaurants qui possèdent de longs bars et de charmants recoins qui facilitent la vie à ceux qui doivent manger seuls. Voici treize chouettes adresses où prendre un repas en solo n’est pas seulement possible, c’est un plaisir !

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité
Thumbnail

Cadet

Dans le Plateau, le décor contemporain minimaliste du Cadet comprend un long bar au comptoir blanc où le convive esseulé pourra prendre place. Les petites portions de ce resto de plats à partager (ouvert par l’équipe à la barre du Bouillon Bilk) permettent de sélectionner tout un éventail de saveurs, rien que pour soi !

Restaurant Montréal Plaza

Sur la Plaza Saint-Hubert, le décor un rien excentrique du chic Restaurant Montréal Plaza vous divertira durant une grande partie du repas (admirez ce lustre en forme de maison de poupées renversée). Assis au bar, le personnel, aux petits soins, vous apportera un assortiment de délicieuses petites portions de saison. Une mousse d’oursin ?

Restaurant Manitoba

Dans le Mile Ex, Restaurant Manitoba réinvente sans cesse - et avec brio - la cuisine de terroir et procure, à la belle saison, un cadre festif, quand des tables sont installées dans sa cour. Son haut comptoir, qui va du bar à la cuisine à vue, en salle, permet de vous asseoir à l’endroit où vous voulez surveiller l’action.

Thumbnail

Agrikol

Ouvert par des membres du groupe Arcade Fire, Agrikol est un (très) joyeux resto de nouvelle cuisine haïtienne du Village gai, où déguster de réconfortants plats caribéens et commander des cocktails à base de rhum toute la soirée. Situé dans un bâtiment ancien, le resto possède de charmants recoins où se poser en solo (on peut, sinon, opter pour une place au bar, près de l’entrée).

Le Fantôme

Le chef Jason Morris est à la tête du Fantôme, minuscule établissement éclairé à la bougie, dont le décor décontracté est à l’image de son menu. Sa spécialité : le PBJFG, un sandwich préparé avec du beurre d’arachide, de la confiture de fraise et du… foie gras, sur de la brioche grillée. Mordez dedans à pleines dents, ou dans toute autre délicate composition à la carte, à l’un des quelques sièges du bar installé près de la cuisine ouverte.

Thumbnail

Candide

Au sous-sol d’un édifice de la Petite-Bourgogne, Candide propose un fabuleux quatre-services à prix doux, dans un décor chaleureux de bois et de brique, parfait pour festoyer en toute décontraction. Prenez place à l’un des quelques sièges convoités du bar ou à l’une des nombreuses tables pour deux de l’endroit.

Foxy

Ouvert dans la Petite-Bourgogne par les proprios du célèbre café du Vieux-Montréal Olive et Gourmando, Foxy est un établissement à l’élégant décor contemporain de bois sombre où tout est cuit au feu de bois, du poisson entier au pain plat. Son bar extra long est l’endroit idéal pour jouer du coude avec les locaux et planter sa fourchette dans ses spécialités grillées.

Thumbnail

Restaurant Provisions

Restaurant situé aux abords d’Outremont, Provisions, qui a des plats du jour à l’ardoise mais pas de menu, est le nec plus ultra de la cuisine de marché. L’endroit est exigu, donc idéal pour les convives en solo ou en duo. Goûtez à sa cuisine inventive depuis l’un des sièges de son bar ou à l’une de ses petites tables.

Thumbnail

Hoogan et Beaufort

Perdez-vous dans les cliquetis et le décor rutilant de ce favori des critiques gastronomiques du Technopôle Angus, au nord-est du centre-ville, qui sert des plats cuits au feu de bois et des pâtes maison. Mais attention, haut de gamme : le poulpe grillé de Hoogan et Beaufort fond sous la dent et les agnolotti, présentés avec des carottes marinées, des pignons et de la coppa, sont épatants dans leur bouillon au yuzu. Avec la plupart de ses couverts au bar, l’endroit sied particulièrement bien au mangeur solitaire. Optez pour une place au coin du feu.

Nora Gray

Restaurant de cuisine italienne traditionnelle repensée, le Nora Gray est un petit établissement décontracté à la clientèle de créatifs (designers, musiciens et gratin branché). On y mange volontiers seul : l’amabilité de son personnel fait qu’on n’y reste pas anonyme très longtemps. Attablez-vous au beau bar en bois et laissez-vous surprendre.

Thumbnail

Sushi Momo

Certains des meilleurs sushis en ville (et des plus inventifs) ne contiennent aucun poisson grâce à Sushi Momo, un resto de sushis qui changera pour toujours l’idée que vous vous faisiez du régime végétalien. Les saveurs riches et raffinées de ses plats se dégustent dans l’atmosphère conviviale et enveloppante de cet établissement de demi-sous-sol, à l’une de ses petites tables ou au bar, près de ses chefs au talent bien aiguisé.

Thumbnail

L’Express

Véritable institution du Plateau, L’Express a tout d’une brasserie parisienne en plein Montréal. L’endroit est élégant, avec son carrelage au damier noir et blanc et ses vastes miroirs, et ses plafonds hauts résonnent des conversations joyeuses des clients et du tintement de sa vaisselle. En solo, on y mange à l’une des ses nombreuses petites tables ou perché à son confortable bar.

Schwartz’s

Montréal est le paradis du smoked meat, la viande fumée des Juifs d’Europe de l’Est, et c’est surtout grâce à Schwartz’s. La viande y est si tendre et si goûteuse qu’on n’hésite pas à y faire la queue (longtemps). Mais rien de chic ici : le long bar est l’endroit idéal où avaler la spécialité locale en solo, s’imprégner de l’atmosphère du lieu et admirer ce qui se trame derrière le comptoir.

Isa Tousignant

Isa Tousignant, blogueuse

Isa Tousignant est une journaliste art et style de vie résidant dans le quartier multiculturel Parc Extension de Montréal. Elle est collaboratrice à la rédaction du magazine Canadian Art et écrit à la pige pour une variété de revues et de marques. Elle crée également des bijoux et se passionne pour le costume animalier et son rôle dans l’art contemporain.

Consultez la liste de nos collaborateurs habituels.