Les legs du 375e anniversaire de Montréal à voir absolument

Jamie O'Meara

À l’occasion des célébrations du 375e anniversaire de Montréal qui ont marqué l’année, la ville a entrepris plus d’une trentaine de projets novateurs qui, non seulement, rendent hommage à son patrimoine historique déjà considérable, mais qui la propulsent également vers l’avenir, au bénéfice des prochaines générations. Voici une description des grandes réalisations, des sites incontournables, des expositions et autres espaces nouveaux ou réinventés.

Découvrez-en plus avec nos partenaires
Publicité

Un pont qui reflète l’humeur du moment

Connexions vivantes : Ce projet phare créé en l’honneur du 375e anniversaire de Montréal et du 150e du Canada donne vie au majestueux pont Jacques-Cartier à l’architecture distinctive, en lui impulsant, chaque soir, un éclairage interactif en temps réel. L’illumination du pont varie au fil des saisons, de l’état d’esprit qui règne dans la ville (p. ex., les lumières brilleront de plus belle après une victoire des Canadiens) ou… de l’humeur de la mairesse.

Thumbnail

Art de rue en mouvement

Bleu de bleu : Les visiteurs qui arrivent à Montréal par avion sont maintenant accueillis par une longue bordure routière d’un bleu profond qui les accompagne de l’aéroport jusqu’au centre-ville. L’installation Bleu de bleu, qui évoque les rives du fleuve Saint-Laurent, reproduit les rythmes et le paysage changeant de la ville. Conçue par l’artiste de réputation internationale Alain Paiement, cette ambitieuse installation marie la photographie, les installations et l’architecture dans un joyeux camaïeu de bleus.

Thumbnail

D’îlot de chaleur à oasis urbain

Le legs Bonaventure : Partant du pittoresque canal de Lachine à l’extrémité sud du centre-ville, le tout nouveau boulevard Bonaventure, devenu convivial, est ponctué de deux nouvelles œuvres d’art public originales : Source, qui souligne le rôle important de l’eau dans l’histoire de la ville (pour visionner le projet en construction, cliquez ici), et l’installation Dendrites qui invite les spectateurs à habiter le paysage (pour visionner le projet en construction, cliquez ici.) Le boulevard est aussi agrémenté de nouveaux espaces publics, de corridors piétons sécuritaires, d’un espace d’entraînement Trekfit, de quelques tables de ping-pong, de chaises longues pour la détente et de nombreux arbres.

Hommage aux mémoires de la ville

Cité Mémoire : Cette œuvre de mémoire transforme le Vieux-Montréal en un gigantesque musée métaphorique en plein air. Se composant d’une vingtaine de projections vidéo sur les arbres, les murs, le sol et divers autres éléments extérieurs, l’œuvre occupe toute la vieille ville et convie le passant à la rencontre de personnages qui ont façonné son histoire depuis sa fondation en 1642. Vous pouvez télécharger l’application gratuite Montréal en histoire qui vous donnera des explications dans la langue de votre choix (pourvu que ce soit le français, l’anglais, l’espagnol ou le mandarin).

Thumbnail

D’un monde à l’autre

La promenade Fleuve-Montagne : Il est difficile d’égaler un projet aussi réussi que ce parcours piétonnier de 3,8 km qui relie deux grands trésors naturels de l’île de Montréal, le mont Royal et le fleuve Saint-Laurent. La promenade Fleuve-Montagne fait découvrir au promeneur l’histoire, le patrimoine, le panorama et la culture uniques de Montréal, tout au long d’un parcours ponctué de larges passages piétonniers et d’aires de repos, en traversant les endroits les plus emblématiques de la ville.

Thumbnail

Là-haut sur la montagne!

Escales découvertes : Au sujet du mont Royal justement, le projet novateur Escales découvertes rehausse d’un cran l’art de raconter une histoire. Cette visite autoguidée et exploratoire des trois sommets du mont Royal offre des points de vue remarquables sur le paysage et le patrimoine, tout en faisant découvrir des environnements moins connus, des lieux cachés, à l’aide de cartes en trois dimensions, d’indices signalétiques, de haltes et de repères. Les randonneurs sont invités à suivre leur instinct pour voir où il les mènera.

Thumbnail

Un don qui profitera à tout le monde

Pavillon pour la Paix Michal et Renata Hornstein : Vous voulez savoir ce qu’est la générosité? Faites la connaissance de Michal et Renata Hornstein. En 2012, ces survivants de l’Holocauste ont gracieusement offert au Musée des beaux-arts de Montréal une collection d’œuvres d’art évaluée à 75 millions de dollars. Pour accueillir ces œuvres et quelque 600 autres de la collection du MBAM, de Rembrandt à Rodin et de Monet à Matisse, le musée a inauguré un pavillon d’art international et d’éducation (le cinquième du musée) dont deux des quatre étages seront consacrés à l’éducation et aux programmes communautaires, ainsi qu’à des activités d’art-thérapie.

Thumbnail

Une métamorphose qui ne laisserait pas Kafka indifférent

Parc Frédéric-Back : Jadis une gigantesque carrière avant de devenir un site d’enfouissement controversé pour enfin accueillir le Complexe environnemental de Saint-Michel… Et aujourd’hui? C’est un parc évolutif bien vivant au caractère distinctif. Le parc Frédéric-Back a connu une longue évolution, mais l’attente en valait la peine. Des spectacles en plein air et d’autres activités se déroulent au centre du parc, qui est également doté d’aires de pique-nique et de points d’intérêt comme des œuvres d’art publiques et des belvédères, dont l’un d’eux offre une vue à 360 degrés du centre-ville, du mont Royal et du Stade olympique. Il ne faut surtout pas manquer d’observer les sphères recouvrant les puits de captage de biogaz qui deviennent phosphorescentes à la tombée du jour!

Thumbnail

Une « place » où l’ancien et le nouveau se rencontrent

Place Vauquelin : Cette place publique, discrètement aménagée à l’ouest de l’hôtel de ville au cœur du Vieux-Montréal, est l’une des plus charmantes de la ville. Depuis toujours, les Montréalais viennent s’y détendre autour de la fontaine et du monument érigé en l’honneur de Jean Vauquelin, un capitaine de la marine française du XVIIIe siècle. Dans le cadre du projet de préservation de la place, le monument a été restauré, le bassin-fontaine est devenu interactif, avec des jeux d’eau, de son et de lumière, et le revêtement du sol est chauffé, ce qui rend la place accessible en toute saison. Saviez-vous que c’est ici qu’a été tournée la scène de bataille dans la fontaine dans le film X-Men : Jours d’un avenir passé?

Thumbnail

Cultiver un jardin en hommage à nos origines

Le jardin des Origines : En forme de tortue, un symbole de la création du monde dans de nombreux récits autochtones, le nouveau jardin de la Maison Saint-Gabriel, musée et site historique, appelé jardin des Origines, reproduit les cultures pratiquées par les Premières Nations au XVIIe siècle. Il met en valeur divers thèmes comme la médecine, la nutrition, la confection de vêtements, la vannerie et la broderie, et rappelle également le rôle joué par les femmes, notamment les autochtones, dans la fondation de Montréal.

Thumbnail

De quoi rendre les Romains jaloux

Amphithéâtre du parc Jean-Drapeau : Un gigantesque amphithéâtre naturel, d’une capacité de 65 000 places, est en construction sur le site des festivals en plein air de renommée internationale Osheaga, Heavy Montréal et ÎleSoniq. Si vous trouviez déjà cet endroit superbe, attendez de le redécouvrir au moment de son inauguration prévue pour 2019! De plus, le long chemin central menant à l’amphithéâtre et reliant la Biosphère et la sculpture de Calder (L’Homme) sera entièrement réaménagé dans le cadre du projet de restauration tant attendu de ce site hautement populaire.

Thumbnail

Tout le monde à bord!

Jetée Alexandra : L’historique jetée Alexandra, dans le Vieux-Port est l’un des premiers endroits que les croisiéristes, de plus en plus nombreux, aperçoivent en accostant à Montréal. Il est donc naturel de vouloir faire bonne impression à leurs yeux. La cure de rajeunissement de la jetée et du terminal comprend l’aménagement d’un vaste espace public au bout de la jetée et d’un toit vert qui sera accessible en tout temps, ainsi que l’ajout d’une tour, en 2019, qui offrira une perspective inédite sur Montréal et le fleuve Saint-Laurent. De plus, les marins d’eau douce et les navigateurs aguerris pourront tout savoir sur l’histoire colorée du port de Montréal et de la jetée en visitant l’espace d’exposition au deuxième étage du terminal.

Jamie O’Meara

Jamie O’Meara, blogueur

Jamie O’Meara écrit pour The Montreal Gazette, C2 Montréal et Moment Factory, entre autres. Il préside également aux relations avec la presse anglophone du festival d’humour Juste pour rire et est l’ancien rédacteur en chef de l’hebdomadaire culturel indépendant Hour.