Le Montréal de Terry DiMonte

Richard Burnett

Richard « Bugs » Burnett est un auteur, rédacteur, journaliste, blogueur et chroniqueur canadien. Il écrit pour des hebdomadaires indépendants ainsi que des publications grand public et LGBTQ. De plus, Bugs connaît Montréal comme une drag queen connaît les produits de beauté.

L’icône montréalaise et légende de la radio Terry DiMonte figure parmi les plus grands animateurs matinaux de sa génération. Il est la voix indissociable de CHOM-FM, l’une des stations les plus influentes en Amérique du Nord.

Terry DiMonte est tombé amoureux de la radio dans sa jeunesse. Il a débuté sa carrière à la CBC à Churchill, au Manitoba, à l’âge de 19 ans, avant de passer à CITI FM, à Winnipeg. Il a également travaillé avec plusieurs groupes rock du Manitoba comme Streetheart avant que l’ex-directeur général de CHOM Rob Braide l’engage comme animateur matinal de la station en 1984. Terry avait 26 ans et il a aussitôt connecté avec les Montréalais, francophones comme anglophones. Près de 40 ans plus tard, il est toujours adulé chez lui.

Au cours des 37 dernières années, il a aussi animé aux stations montréalaises MIX-96 et CJAD 800 de même qu’à Q107 (Calgary). Lorsqu’il est revenu à CHOM en 2012, la ville lui a déroulé le tapis rouge. Le 19 mai, il a été nommé au Temple de la renommée de la radiodiffusion canadienne, quelques jours avant sa retraite et sa dernière émission du matin au micro de CHOM, le 28 mai.

Terry DiMonte nous fait part de ses souvenirs favoris à propos de sa carrière étoffée et de sa ville natale. 

Qu’aimes-tu de Montréal?

Je suis né à Verdun et j’ai grandi dans l’Ouest-de-l’Île. Comme plusieurs de mes amis au pays diraient, Montréal est le terrain de jeux du Canada. J’ai toujours été très fier de recevoir les gens chaque été et de les amener au Grand Prix, de faire avec eux des activités un peu clichées comme déambuler au Festival de Jazz. Nul par ailleurs pouvez-vous magasiner à deux heures du matin pendant le Grand Prix après une nuit bien remplie au Ziggy’s Pub dans la rue Crescent. Ça n’arrive pas ailleurs au pays. Entre les restaurants et les gens, la culture et l’effervescence de la ville l’été, il y a beaucoup à aimer, non?

Quelle est ton activité montréalaise favorite?

La scène culinaire de Montréal est géniale et l’une de mes activités favorites est de profiter d’un long souper. On commence avec un martini et tout s’enchaîne. J’ai l’indice de masse corporelle pour le prouver.

Dans les années 1980 et 1990, vous pouviez être assis au bar Grumpy en attente de la Montreal Gazette, qui publiait un article sur la radio, alors que Mordecai Richler jasait avec Terry Mosher. Puis Nick Auf der Maur faisait son entrée avec son Borsalino et ses cigarettes odorantes et tout le monde lançait : «Oh merde, voici Nick!» Deux heures plus tard, nous étions tous au cœur d’une conversation animée sur la politique, les Sœurs grises et Montréal.

À l’époque, la vie nocturne était ce que je préférais à Montréal. Aujourd’hui, ma vie est calme. Je profite de ma table préférée à Ziggy’s et de repas à la Monkland Tavern ou au Joe Beef.

Peppermint Patti (alias Patti Lorange MacNeil) et toi avez accompagné toute une génération lors de vos débuts à CHOM. C’était comparable à la série télé WKRP in Cincinnati!

Quand je suis revenu à Montréal, en préparation pour animer le show, Patti était barmaid au Scaramouche. Elle était au bar du fond les jeudis, vendredis, samedis et dimanches, et elle faisait l’émission du matin! Elle était reconnue pour ses shooters, ses danses sur le bar et ses roues latérales. À l’époque, Patti et moi avions reçu carte blanche de Rob Braide pour le show du matin. Grâce à l’enthousiasme de Patti et à mon envie de ne jamais rien refuser, nous allions dans les carnavals des écoles secondaires, assistions à des spectacles d’humour à McGill… Nous sortions tous les soirs. Patti était une boule d’énergie. Si ça n’avait pas été d’elle, je n’aurais jamais décollé à Montréal.  

Tu as rencontré des vedettes du rock et des légendes du hockey. Tu connaissais aussi Justin Trudeau avant qu’il devienne premier ministre.

Justin et moi, ça remonte à loin. Lorsqu’il avait 17 ans, c’était les concerts et les films. Dans sa vingtaine, notre amitié s’est développée, et lorsque son père est mort, Justin est resté chez moi. Je connaissais Justin, le fils de l’autre. Il était très proche de son père. Il m’a dit : «Qu’est-ce que je vais faire? Ils [les médias] vont camper devant ma maison.» J’ai répondu : «Tu es le bienvenu chez moi. Personne ne va te trouver ici.» Alors il est resté chez moi cinq jours pendant cette période difficile de sa vie. Et nous nous sommes rapprochés après ça.

L’an dernier, tu as épousé l’amour de ta vie, Jessica Dionne, responsable des communications pour CHOM.

Elle est une bénédiction dans ma vie. J’ai eu du succès, une carrière merveilleuse et bien remplie en radio, mais Jess est venue me cueillir juste au bon moment. Je pourrais difficilement être plus heureux et plus reconnaissant.

Les Montréalais te suivent depuis plus de 35 ans…

CHOM, c’est ma vie. CHOM, c’est un lieu magique où le rock and roll a trouvé sa niche à Montréal. J’ai été chanceux d’avoir ma place à la table (une place qui ne m’appartient pas, mais qui m’a permis de m’occuper pendant de nombreuses années). Ça sera toujours le point marquant de ma carrière.

Tu en as fait du chemin depuis Churchill, mon ami.

Ça fait beaucoup de chemin depuis Churchill. Beaucoup depuis Verdun, l’ami!

Tu vas t’ennuyer de te lever à 4 h?

Vraiment pas!

 

Écoutez les dernières émissions de Terry DiMonte à CHOM, la semaine entre 5 h 30 et 10 h au 97.7 FM. Si vous habitez à l’extérieur de la ville : CHOM.com.

Richard Burnett

Richard « Bugs » Burnett est un auteur, rédacteur, journaliste, blogueur et chroniqueur canadien. Il écrit pour des hebdomadaires indépendants ainsi que des publications grand public et LGBTQ. De plus, Bugs connaît Montréal comme une drag queen connaît les produits de beauté.

Vous ne voulez rien manquer ?

L’infolettre de Tourisme Montréal, c’est toute l’action qui fait vibrer Montréal réunie au même endroit.

Moments à proximité